Souvenez-vous !

Kenny Bräck, de miraculé à recordman à Goodwood

Le Suédois Kenny Bräck a décroché à Goodwood le record de la montée la plus rapide pour une voiture de route, mais sa carrière aurait pu s'arrêter un jour de 2003 au Texas.

Après deux saisons en F3000 en Europe en 1994 et 1995 (année où il aurait dû remporter le titre sans une disqualification polémique à la dernière manche), le Suédois Bräck s'envole vers les États-Unis, et le Championnat Indy Racing League.

Là-bas, dans une série ne courant que sur des ovales, qu'il découvre, Kenny Bräck fait parler la poudre et s'offre le titre 1998 avant de remporter les 500 Miles d'Indianapolis l'année suivante, avec notamment une envolée lyrique célèbre dans le dernier tour : "Ne dites plus un mot avant qu'on ne rencontre ce putain de drapeau à damier !"

Le Suédois part alors trois saisons en CART, où il termine d'ailleurs deuxième du championnat en 2001, avant de retrouver l'IRL IndyCar Series en 2003, dans l'équipe de Bobby Rahal. Après une saison correcte, l'équipe #15 se présente au Texas, pour la finale. C'est ce jour-là que la Dallara-Honda s'envole dans les grillages suite à un contact avec Tomas Scheckter en fin d'épreuve...

L'impact est effroyable, la monoplace se disloquant en percutant une porte dans le grillage, permettant aux voitures d'autres catégories d'entrer ou de sortir de la piste. Seule la cellule de survie est intacte, et alors que Scheckter s'extrait lui-même de sa voiture, Bräck doit être sorti par les équipes médicales, et il est évident que son état est grave.

L'impact a été dévastateur, le Suédois s'en sortant avec des fractures au sternum, à un fémur, à une vertèbre, et voyant ses chevilles fortement endommagées. Il a d'ailleurs raconté plus tard que "les docteurs avaient des sachets en plastique dans lesquels ils ont récolté quelques os, et sur lesquels ils ont indiqué 'cheville gauche' et 'cheville droite', avant de les envoyer avec l'hélicoptère médical."

Quelques côtes fracturées n'ont aussi été découvertes que quelques jours plus tard, et il fallait alors entamer une longue phase de récupération. Le Suédois n'allait donc pas pouvoir participer à la saison 2004, et il se faisait remplacer par Buddy Rice. L'Américain s'offrait la 88e édition des 500 Miles d'Indianapolis la même année, et terminait troisième au championnat.

Mais c'est ici que notre histoire prend un tournant plus qu'intéressant. Lors des essais de l'édition 2005, Rice perd le contrôle dans le virage 2, percute le mur et souffre de blessures au dos. Le vainqueur 2004 ne peut donc défendre son titre. Qui pour le remplacer ? Un certain Kenny Bräck...

Parfaitement remis de ses blessures, le Suédois arrive, entre dans la monoplace et vient signer le meilleur temps des qualifications, tout pilote confondu ! Comme sa performance a été signée le deuxième jour, il doit se contenter de la 23e place sur la grille. Un problème mécanique en course l'empêchera de signer un bon résultat mais au moins, il a pu refermer le chapitre IndyCar sur ses propres termes !

Loin de vouloir stopper définitivement les sports mécaniques, Bräck revient alors de manière inattendue en... Rallycross, sur invitation des organisateurs des X-Games, les Jeux Olympiques des Sports Extrêmes, en 2009. Arrivé en finale face à Travis Pastrana, il remporte tout simplement la médaille d'or, pour sa seule tentative !

En plus d'être désormais manager de pilotes (il a notamment aidé l'arrivée en F1 de Marcus Ericsson), Kenny Bräck s'amuse désormais dans les courses pour véhicules historiques de compétition, avec notamment sa furieuse Ford GT 40, qui fait le bonheur de tous lors d'une séance qualificative pluvieuse à Goodwood...

Fin 2015, il a été engagé par McLaren comme pilote de développement, et c'est en cette qualité qu'il est allé, cet été, battre tout simplement le record de la mythique montée de Goodwood, avec une McLaren P1 LM. Quelle sera la prochaine étape pour Kenny Bräck ? On ne le sait pas, mais on a hâte de voir...

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries IndyCar , Vintage
Pilotes Kenny Brack
Type d'article Nostalgie
Topic Souvenez-vous !