Le GP de Louisiane menacé par une action en justice d'Andretti

partages
Le GP de Louisiane menacé par une action en justice d'Andretti
Nick DeGroot
Par : Nick DeGroot
23 juin 2015 à 07:51

Sébastien Bourdais, KV Racing Technology Chevrolet
Restart
James Hinchcliffe, Schmidt Peterson Motorsports Honda
Tony Kanaan, Chip Ganassi Racing Chevrolet en tête-à-queue
Juan Pablo Montoya, Team Penske Chevrolet mène au départ
Simon Pagenaud, Team Penske Chevrolet, Ryan Hunter-Reay, Andretti Autosport Honda et Sebastien Bourdais, KVSH Racing se percutent

Andretti Sports Marketing poursuit le NOLA Motorsports Park en justice et lui réclame des millions de dollars après avoir organisé l’édition 2015 du GP de Louisiane.

L’entreprise appartenant à la famille Andretti est en charge de l’organisation et de la promotion jusqu’en 2017 du GP de Louisiane, dont la première édition a eu lieu cette année sur le circuit situé à une vingtaine de kilomètres de la Nouvelle-Orléans.

La course, perturbée par la pluie et parsemée d’incidents en piste, avait été grandement critiquée, certains observateurs n’hésitant pas à la qualifier de “désastre”.

Vidéo - Le résumé du GP de Louisiane 2015

Andretti Sports Marketing affirme qu’on lui avait assuré qu’il y aurait suffisamment d’argent venu des subventions de l’État pour la rémunérer de ses services, ce qui ne semble plus être le cas.

L’attaque en justice statue que l’association à but non lucratif mise sur pied pour collecter l’argent public est “quasiment insolvable”, affirmant que la piste d’Avondale a payé en priorité ses créanciers qui pourraient placer des scellés et bloquer le circuit d’une valeur de 75 millions de dollars.

Selon New Orleans Advocate, dans le cadre de l’accord entre ASM et le circuit, NOLA Motorsports a créé l’entité à but non lucratif pour recevoir 4,5 millions de dollars de l’État de Louisiane afin de financer les améliorations apportées à la piste. L’accord stipulait que seulement 2,6 millions pris sur l’argent public seraient utilisés à cet effet. Andretti Sports Marketing dit avoir reçu l’assurance qu’il resterait suffisamment d’argent pour payer ses services.

Au lieu de cela, ce sont 3,4 millions venus de l’État qui auraient été dépensés pour les améliorations, laissant Andretti et d’autres fournisseurs à court d’argent.

Cette situation pourrait bien sûr remettre l’avenir de la course en question.

Prochain article IndyCar

Next article

Un nouveau pneu pluie dès ce week-end à Mid-Ohio

Un nouveau pneu pluie dès ce week-end à Mid-Ohio

À propos de cet article

Séries IndyCar
Auteur Nick DeGroot
Type d'article Actualités