Le Team Penske a connu sa plus mauvaise course de l'année

Comme cela fut assez souvent le cas cette saison, les voitures de l’écurie Penske ont souffert en course sur l’Iowa Speedway après avoir été très rapides en qualification – même si Tony Kanaan (2e) et Scott Dixon (4e) s’étaient intercalés entre elles pour le compte du Chip Ganassi Racing.

Mais ce fut pire encore cette fois. Si l’abandon de Juan Pablo Montoya, parti dans le mur au 10e tour, a été dû à une rupture de suspension – une de ces choses qui, hélas, peuvent arriver –, ses trois coéquipiers n’ont pu terminer mieux que 10e (Will Power), 11e (Helio Castroneves) et 14e (Simon Pagenaud).

Castroneves tombe de haut

Le Brésilien, parti en pole position, a pourtant joué les premiers rôles durant les deux premiers tiers de l’épreuve en bataillant contre les deux pilotes Ganassi au tout début, puis, plus longuement, avec Josef Newgarden. Mais il a tout perdu en quelques secondes, au re-start du 186e tour.

Ma voiture était incroyable dans la première moitié de la course, jusqu’à un moment très difficile à la sortie du virage 3 alors que j’étais en tête. Je ne suis pas encore certain de comment j’ai pu la récupérer! Après, cela est allé de mal en pis car on avait ajusté la voiture pour le survirage et quand la température a baissé, on a développé du sous-virage,” a-t-il réagi, fortement déçu.

Puis j’ai perdu beaucoup de places lors d’un re-start et j’ai trouvé que je me faisais couper la trajectoire un certain nombre de fois. On a été en mesure de limiter un peu les dégâts dans les derniers tours, mais vraiment, je crois que notre Chevy pouvait gagner la course.”

Power impuissant dans le trafic

Tombé en quelques tours à la 7e place, le triple vainqueur de l’Indy 500 a ensuite peiné pour se maintenir dans le top dix dont Will Power est venu le déloger sur la fin. L’Australien a fait le parcours inverse, puisqu’il n’est apparu dans ce top dix que dans les dernières phases de course.

La voiture allait bien entre le milieu et la fin des relais, mais on a souffert pour être dans le coup lors des re-starts,” a expliqué le Champion en titre. “On y a perdu quelques positions et n’étions pas en mesure de remonter. Il nous faut une meilleure voiture quand le peloton roule en paquet et le trafic est dense. Il faut prendre ce résultat pour ce qu’il est et essayer de faire mieux à Mid-Ohio.”

Pagenaud dans l'expectative

Reste le cas de Simon Pagenaud qui, parti en troisième ligne aux côtés de l’Australien, n’est jamais parvenu à revenir dans le bon groupe après être tombé dans les profondeurs du classement.

Nous ne sommes pas tout à fait sûrs de ce qu’il s’est passé sur ma voiture,” a dit le Poitevin, qui aura décidément connu une première saison difficile dans les rangs de Penske.

Les essais s’étaient très bien passés hier [vendredi]. En fin de course, on avait exactement la même voiture qu’aux essais. Mais au début, elle était vraiment très, très instable, j’avais même de la peine à la maîtriser. C’était de la survie, à ce stade.”

On a fait quelques ajustements lors du premier arrêt mais elle glissait encore trop. Et on était alors derrière, sans aucune chance de gagner. La voiture a été bien dans les deux derniers relais. C’est ce qu’il y a de positif à relever de cette soirée et pour Mid-Ohio.”

Montoya s'en sort bien

Si le Français n’est de toute façon pas dans la course au titre, la situation de Power s’est compliquée lors des deux dernières manches et Castroneves n’est pas parvenu à exploiter le premier abandon de Montoya. C’est quasiment ce dernier qui se sort le mieux de ce week-end, lui qui a grillé un joker mais n’a finalement perdu qu’une petite partie de son avance qui s’élève encore à 43 points.

A propos de cet article
Séries IndyCar
Événement Iowa
Circuit Iowa Speedway
Type d'article Résumé de course
Tags castroneves, montoya, pagenaud, penske, power