La "malédiction" Penske va-t-elle encore frapper ?

partages
commentaires
La "malédiction" Penske va-t-elle encore frapper ?
Par :
5 sept. 2017 à 17:45

Les quatre pilotes du Team Penske sont en lice pour le titre IndyCar 2017 dans moins de deux semaines à Sonoma, et pourtant, il est bien possible que la couronne leur échappe, au profit de Scott Dixon...

Diapo
Liste

2002 - Castroneves 2e

2002 - Castroneves 2e
1/9

Photo de: James Spires

Le Team Penske est certainement ce qui se fait de plus proche de la perfection dans l'Histoire de la monoplace américaine, avec 14 titres de Champion, et 16 victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Pourtant, la formation du "Capitaine" Roger Penske aurait pu ajouter plusieurs couronnes ces dernières années...

Après deux titres consécutifs en CART pour Gil de Ferran, le Team Penske part en IRL (compétition qui allait devenir l'IndyCar actuel) pour la saison 2002. Cette première tentative se soldera par une deuxième place au championnat pour Helio Castroneves, qui allait finalement donner le ton de la quinzaine d'années à venir...

2003 - De Ferran 2e, Castroneves 3e

2003 - De Ferran 2e, Castroneves 3e
2/9

Photo de: Michael Kim

L'année suivante, le duo De Ferran/Castroneves termine aux deuxième et troisième rangs, derrière un certain Scott Dixon... Le Néo-Zélandais remporte là le premier de ses quatre titres, tous obtenus face à un pilote de Penske, comme on va le voir !

2008 - Castroneves 2e

2008 - Castroneves 2e
3/9

Photo de: Andy Sallee

Après des années 2004 et 2005 catastrophiques, la faute au moteur Toyota, Sam Hornish Jr. gagne le titre en 2006. Une autre saison difficile suit en 2007, avant de voir Helio Castroneves buter une seconde fois au championnat, perdant le titre 2008 face à... Dixon. Sur les quelques titres perdus, il est en général possible d'imputer le résultat final à un meilleur niveau des adversaires (même si l'on peut se demander si Castroneves n'aurait pas un titre, en 2003, sans un contact avec Tony Kanaan lors de la dernière course).

2009 - Briscoe 3e

2009 - Briscoe 3e
4/9

Photo de: Shawn Payne

À partir de 2009, c'est une incroyable série d'incidents qui prive Penske du graal. Cette année-là, Ryan Briscoe est seul face au duo du Chip Ganassi Racing, composé de Scott Dixon et Dario Franchitti. Lors de l'avant-dernière course à Motegi, l'Australien de Penske s'arrête au stand au même moment que l'arrivée de la voiture de sécurité, une chance ! Mais en repartant, il percute le mur de la pitlane et doit s'avouer vaincu face à Franchitti et Dixon au championnat à Miami...

2010 - Power 2e

2010 - Power 2e
5/9

Photo de: Luis Betancourt

Un Australien prenant le relais d'un autre dans la quête du titre pour Penske, c'est Will Power qui arrive en tête du championnat avant la dernière manche, sur le Homestead-Miami Speedway. La voiture #12 tape le mur pendant l'épreuve et offre le titre à Franchitti.

Mais c'est peut-être quelques semaines plus tôt, sur le Chicagoland Speedway, que s'est vraiment joué la saison. Franchitti s'y était imposé en effet alors que Will Power avait été contrait de rentrer au stand sous drapeau vert. L'Australien avait subi un problème lors du dernier arrêt sous drapeau jaune, et plutôt que de rentrer de nouveau pour rajouter l'essence manquante durant la neutralisation, son équipe l'avait laissé en piste. Quand on sait que le titre ne s'est joué que pour cinq points...

2011 - Power 2e

2011 - Power 2e
6/9

Photo de: XPB Images

Et de deux ! Cette fois, Power perd le titre au Kentucky Speedway, manche devenue la finale du championnat suite à l'annulation de la course de Las Vegas, en raison de l'accident mortel de Dan Wheldon. L'Australien réussit alors un exploit quasi jamais vu avec la Dallara de l'époque sur un circuit de ce type, en s'échappant en début de course !

Malheureusement, en entrant dans son box, la Penske noire et blanche s'accroche avec la monoplace d'Ana Beatriz, subit des dégâts, et c'est encore Franchitti qui en profite...

2012 - Power 2e

2012 - Power 2e
7/9

Photo de: Jeff Davidson

Et de trois ! Will Power échoue une nouvelle fois lors d'une dernière manche sur ovale, mais cette fois face à Ryan Hunter-Reay. En début de course, alors qu'il mène le championnat et qu'il est juste devant son rival, sans inquiétude aucune, il part en tête-à-queue et tape le mur. L'écart à l'arrivée sera de trois points...

2013 - Castroneves 2e

2013 - Castroneves 2e
8/9

Photo de: Bret Kelley

Retrouvons Helio Castroneves ! Le Brésilien semble parfaitement lancé pour son premier titre, puisqu'il arrivet à Houston avec 49 points d'avance, soit l'équivalent d'une victoire.

Cependant, lors d'un week-end à deux courses, Castroneves se trouve trahi par sa mécanique les deux fois, et quitte le Texas avec 25 unités de débours sur un certain Scott Dixon. Il ne peut rien faire à Fontana, et le Néo-Zélandais s'offre un troisième titre.

2015 - Montoya 2e, Power 3e

2015 - Montoya 2e, Power 3e
9/9

Photo de: David Yowe

En 2014, Power et Castroneves étant les deux seuls en lutte pour le titre, la couronne est évidemment revenue à Penske ! Vainqueur de la manche d'ouverture de la saison et des 500 Miles d'Indianapolis, Juan Pablo Montoya domine la saison 2015. Mais lors de la dernière course, qui compte double, il percute son équipier Will Power, et se retrouve englué dans le peloton...

Devant, qui en profite ? Scott Dixon pardi ! Le Néo-Zélandais l'emporte et gagne le titre, à égalité de points avec Montoya. Le scénario de 2014 se répète en 2016, et Simon Pagenaud bat Will Power pour le titre. Mais qu'en sera-t-il cette année ? Scott Dixon est le seul non-Penske à être de manière réaliste en lutte pour le titre, pourra-t-il battre le quatuor et remporter un cinquième sacre ?

Article suivant
Newgarden ne se cherche pas d'excuse

Article précédent

Newgarden ne se cherche pas d'excuse

Article suivant

Zachary Claman DeMelo fera ses débuts à Sonoma

Zachary Claman DeMelo fera ses débuts à Sonoma
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries IndyCar
Équipes Team Penske
Auteur Michaël Duforest