Massa très critique sur les standards de sécurité de l'IndyCar

partages
commentaires
Massa très critique sur les standards de sécurité de l'IndyCar
Par : Tom Errington
Co-auteur: Guillaume Navarro
28 août 2018 à 09:15

L'ex-pilote F1 Felipe Massa s'est montré critique à l'égard des standards de sécurité de l'IndyCar après divers incidents en piste dans les deux disciplines.

Crash de Robert Wickens, Schmidt Peterson Motorsports Honda et Ryan Hunter-Reay, Andretti Autosport Honda
Felipe Massa, Williams FW38 Mercedes, avec le Halo
Robert Wickens, Schmidt Peterson Motorsports Honda
Robert Wickens, Schmidt Peterson Motorsports Honda

Massa a été l'une des voix à s'élever dès le premier jour en faveur de l'adoption du Halo en Formule 1 et n'a pas manqué de faire remarquer dans un tweet ce week-end que le salut de Charles Leclerc dans l'accident du premier tour du GP de Belgique était peut-être venu du nouveau dispositif de protection de la tête des pilotes.

Le Brésilien s'est en revanche montré critique envers l'IndyCar, toujours sur son compte Twitter, en référence à l'accident de Robert Wickens, ayant expédié le pilote Schmidt Peterson Motorsports vers une longue et difficile convalescence, après des interventions chirurgicales lourdes sur sa colonne vertébrale, ses jambes et son bras droit. 

"Lorsque l'on voit tous les accidents qui se produisent en Formule 1 et en IndyCar ces dernières années, on peut dire que la F1 tente toujours d'améliorer [les choses] avec le Halo, les modifications de circuits, la voiture de sécurité virtuelle, etc, afin de faire progresser la sécurité. Et l'IndyCar ne fait pas grand-chose," a-t-il ainsi dénoncé.

"Il est incroyable de voir un circuit comme Pocono avec une vitesse moyenne d'environ 360 km/h et de voir des murs si bas que ça, avec des grillages. C'est tellement, tellement dangereux pour la sécurité. Désolé de dire ça, mais ils doivent voir ça pour la sécurité des pilotes."

 

Lire aussi :

Toutes les pistes du calendrier IndyCar doivent répondre favorablement aux standards de sécurité du Comité de la Compétition Automobile des Etats-Unis, une institution locale approuvée par la FIA, avant qu'une course ne puisse s'y tenir. Cependant, Sam Schmidt, co-propriétaire de l'équipe SPM, a lui aussi été très critique concernant les standards des circuits en ovale après l'accident de Wickens.

La F1 a adopté le Halo de manière obligatoire en 2018, tandis que l'IndyCar travaille sur son propre dispositif de protection du cockpit, sous forme de pare-brise. Le dispositif subit actuellement des tests balistiques, après que Scott Dixon et Josef Newgarden ont apporté un retour positif consécutivement à leur test de cet arrangement. L'IndyCar se garde néanmoins pour le moment de formaliser une date d'introduction d'un tel système et demeure flou sur la question.

La nouvelle monoplace 2018 a été introduite avec des évolutions sécuritaires significatives, incluant des changements sur l'arrière des monoplaces pour éviter l'éparpillement de bris en cas de contact. La discipline a en revanche exclu catégoriquement l'adoption possible du Halo en raison des craintes relatives à la visibilité sur les ovales et travaille étroitement avec les différents comités de la FIA sur les questions de sécurité.

Sollicités par Motorsport.com pour réagir aux commentaires de Massa sur l'IndyCar, les responsables de la discipline n'ont pas souhaité s'exprimer.

Prochain article IndyCar
Power s'impose à Gateway et garde une chance pour le titre !

Previous article

Power s'impose à Gateway et garde une chance pour le titre !

Next article

Carlos Muñoz remplace Robert Wickens chez Schmidt Peterson Motorsports

Carlos Muñoz remplace Robert Wickens chez Schmidt Peterson Motorsports
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , IndyCar
Pilotes Felipe Massa Shop Now , Robert Wickens , Charles Leclerc
Équipes Schmidt Peterson Motorsports
Auteur Tom Errington
Type d'article Actualités