Chevrolet motorisera McLaren à l'Indy 500

partages
commentaires
Chevrolet motorisera McLaren à l'Indy 500
Par : Michaël Duforest
4 déc. 2018 à 12:45

La McLaren de Fernando Alonso sera propulsée par un moteur Chevrolet à l'occasion de la 103e édition des 500 Miles d'Indianapolis.

Fernando Alonso connaîtra une année sous le signe du groupe General Motors en 2019 ! Après avoir confirmé son engagement sur une Cadillac du Wayne Taylor Racing pour les 24 Heures de Daytona, l'Espagnol aura un bloc Chevrolet dans son dos lorsqu'il s'attaquera pour la deuxième fois aux 500 Miles d'Indianapolis.

La dernière édition de l'Indy 500 a été remportée par Chevrolet, qui propulsait la monoplace de Will Power. Alonso était quant à lui équipé d'un moteur Honda lors de sa première tentative sur le Brickyard, en 2017 sur une voiture engagée par Andretti Autosport.

Lire aussi :

"McLaren et Chevrolet ont un pedigree commun en sport automobile nord-américain et l'opportunité de réunir ces deux marques pour cet événement était trop belle", explique Zak Brown, directeur exécutif de McLaren. "Comme McLaren, Chevrolet a la course dans le sang. La réputation de l'entreprise dans ce championnat et dans cette course est de premier plan, et ils seront un partenaire puissant."

Ce n'est pas la première fois que des McLaren seront motorisées par la marque au nœud papillon, les véhicules de Can-Am de la marque ayant à l'époque un moteur Chevrolet. Engagé jusqu'en 1972, le constructeur britannique a amassé plus de 40 victoires dans la catégorie.

En début de semaine dernière, Fernando Alonso a pu piloter la Chevrolet Camaro NASCAR de Jimmie Johnson, alors que l'Américain a piloté la McLaren MP4-28, engagée dans la saison 2013 de Formule 1.

Article suivant
Autosport Awards : la grande cérémonie de remise de prix a lieu ce soir

Article précédent

Autosport Awards : la grande cérémonie de remise de prix a lieu ce soir

Article suivant

Marcus Ericsson a effectué ses premiers essais en IndyCar

Marcus Ericsson a effectué ses premiers essais en IndyCar
Charger les commentaires