Si McLaren revient à Indy, ce sera avec sa propre équipe

partages
commentaires
Si McLaren revient à Indy, ce sera avec sa propre équipe
Par :
25 mai 2019 à 09:17

Le directeur exécutif de McLaren, Zak Brown, explique que si l'écurie revient à l'Indy 500, elle le fera de nouveau avec son propre team, tout en revoyant quelles alliances stratégiques adopter après son partenariat avec Carlin cette année.

En 2017, Fernando Alonso a piloté une monoplace d'Andretti Autosport, mais McLaren a décidé d'y aller seul en 2019, avec du soutien technique de Carlin. Alonso a finalement été l'un des trois non-qualifiés pour les 500 Miles de cette année, avec deux Carlin. Brown a déclaré que McLaren analysera ce qui s'est mal passé avant de prendre une décision sur le futur. Mais la base devrait rester la même, à savoir une équipe McLaren, et non pas un simple sponsoring.

Lire aussi :

"Quand nous reviendrons, ce sera [avec] McLaren", a-t-il déclaré. "Maintenant, on verra si nous avons besoin d'une alliance stratégique, car avoir une équipe à une voiture n'est pas terrible à Indianapolis. Penske met une voiture en plus, Andretti en met plein, et il y a Carpenter aussi. Je pense que nous voulons y retourner en tant que McLaren, nous ne ferons pas comme en 2017 où c'était une autre équipe [qui engageait la voiture]. Mais nous avons besoin d'une alliance stratégique, probablement pour profiter du fait d'être une équipe à plusieurs voitures."

Brown n'a toutefois pas souhaiter blâmer la décision d'avoir coopéré avec une équipe assez inexpérimentée, Carlin ne disputant que sa deuxième saison en IndyCar, après avoir engagé Max Chilton et Charlie Kimball l'an dernier. L'Américain sera le seul pensionnaire du team au départ dimanche.

"Je ne veux pas comparer les équipes. C'est clair que McLaren ne s'est pas qualifié à cause de problèmes de McLaren. Carlin est un fournisseur de services, il nous a donné de la bande passante. Est-ce que ça aurait été différent avec un autre partenaire ? Je pense que vu les erreurs qui ont été faites, je ne pense pas que quelqu'un d'autre aurait pu s'en sortir à part nous. 2017 était un programme complètement différent. Nous avions un partenariat avec Andretti, c'était leur voiture, et principalement leur personnel. Cette année, nous y sommes allés plutôt de manière indépendante. Carlin nous donnait moins de ressources, ils ne géraient pas la voiture, c'est la faute de McLaren cette non-qualification. Je pense qu'il est difficile de comparer les deux."

Lire aussi :

Brown est confiant quant au fait que les actionnaires de McLaren vont approuver un retour à Indianapolis, malgré l'immense désillusion qu'a constituée la tentative de cette année.

"Je pense que oui. Je ne veux pas parler pour eux, mais les commentaires que j'ai reçus sont 'nous sommes des compétiteurs, on y arrivera la prochaine fois'. Mais je n'ai pas encore fait la demande formelle, car je n'ai pas encore décidé moi-même quand est-ce que nous voudrions y retourner. Nous devons digérer tout ça, nous asseoir autour de la table avec les bonnes personnes et nous dire 'nous sentons-nous préparés et avons-nous appris de nos erreurs, est-ce que nous nous en sommes remis ?' Si les réponses sont oui, alors je suis confiant que nous retournerons à Indy."

"Toutes les raisons pour lesquelles nous pensons que McLaren devrait être à Indy sont toujours là, et quand vous êtes dans le sport automobile, vous avez des hauts et des bas. C'était vraiment un très grand bas ici, le plus grand de ma carrière de 25 ans en sport automobile. Mais je pense qu'il faut apprendre de ses erreurs, et revenir en battant. C'est clairement ce que nous avons l'intention de faire."

Article suivant
Photos - Tous les vainqueurs des 500 Miles d'Indianapolis !

Article précédent

Photos - Tous les vainqueurs des 500 Miles d'Indianapolis !

Article suivant

Alonso a cassé son volant en se crashant à Indy

Alonso a cassé son volant en se crashant à Indy
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries IndyCar
Événement 500 Miles d'Indianapolis
Auteur Adam Cooper