Mesures de crise en IndyCar, moins de boost et réglages course obligatoires

Après l'accident dont a été victime Ed Carpenter lors des essais d'avant-qualifications à Indianapolis ce dimanche, l'IndyCar a décidé de réduire le boost des moteurs turbo aux niveaux d'origine, ainsi que d'obliger les pilotes à disputer les qualifications en réglages de course.

Les voitures devraient donc perdre une cinquantaine de chevaux, ajoutés ce vendredi, en vue des qualifications. Pour Chevrolet, la perte est plus importante, les longs pontons amenant énormément de vitesse en version qualifications, au détriment de la maniabilité.

Car si les trois accidents (Castroneves, Newgarden, Carpenter) se sont tous terminés avec une voiture à l'envers, ils ont démarré suite à un tête-à-queue, peut-être provoqué par ces versions "longues queues". Les kits aérodynamiques Honda disposent du même système de pontons, mais la stabilité ne semble pas un problème.

Les équipes Chevrolet n'ont pas rencontré de souci avec les pontons originaux durant cette semaine d'essais, à voir si la stabilité ajoutée ne les fera pas reculer dans la hiérarchie. Si la pole semblait promise à une équipe Chevrolet, les cartes sont maintenant redistribuées!

Une séance d'essais libres sera organisée de 19h30 à 20h30, avant le début des qualifications à 21h15. Les pilotes auront un run, et à l'issue de tous les passages, les positions 1 à 30 seront connues, sans shootout pour les neuf plus rapides, comme initialement prévu. 30 minutes après le passage de la dernière monoplace, le shootout de la dernière ligne aura lieu entre les quatre voitures les moins rapides.

A propos de cet article
Séries IndyCar
Événement Indy 500
Circuit Indianapolis Motor Speedway
Type d'article Actualités
Tags chevrolet, crash, indianapolis, indy 500, indycar, réglement