Montoya - “On peut en gagner beaucoup d'autres cette année”

partages
commentaires
Montoya - “On peut en gagner beaucoup d'autres cette année”
Par :
, Rédacteur en Chef USA
Traduit par: Jean-Philippe Vennin
15 mars 2016 à 12:00

Juan Pablo Montoya considère que sa victoire de dimanche à St Petersburg a apporté la preuve que le Team Penske avait surmonté la déception due à la perte du titre en août dernier.

Juan Pablo Montoya, Team Penske Chevrolet
Juan Pablo Montoya, Team Penske Chevrolet
Juan Pablo Montoya, Team Penske Chevrolet
Juan Pablo Montoya, Team Penske Chevrolet passe Helio Castroneves, Team Penske Chevrolet
Podium : le vainqueur Juan Pablo Montoya, Team Penske Chevrolet, le deuxième, Simon Pagenaud, Team Penske Chevrolet, le troisième, Ryan Hunter-Reay, Andretti Autosport Honda
Podium : le vainqueur Juan Pablo Montoya, Team Penske Chevrolet, le deuxième, Simon Pagenaud, Team Penske Chevrolet
Podium : le vainqueur Juan Pablo Montoya, Team Penske Chevrolet, le deuxième, Simon Pagenaud, Team Penske Chevrolet
Podium : le vainqueur Juan Pablo Montoya, Team Penske Chevrolet
Podium : le vainqueur Juan Pablo Montoya, Team Penske Chevrolet, le deuxième, Simon Pagenaud, Team Penske Chevrolet, le troisième, Ryan Hunter-Reay, Andretti Autosport Honda
Juan Pablo Montoya, Team Penske Chevrolet

Revenir après être tombé très bas, débuter la saison en gagnant de nouveau, cela montre que tout le monde est là. C'est bien. J'ai l'impression qu'on remportera beaucoup de victoires cette années”, a déclaré le Colombien aux médias après avoir remporté la manche d'ouverture de la saison.

Pour être honnête avec vous, quand vous êtes chez Penske, vous avez toujours la pression pour gagner. Vous devez gagner. Vous avez la meilleure voiture, vous devez gagner des courses.”

Montoya a expliqué que les différences de set-up entre les quatre voitures Penske avait joué en sa faveur puisqu'il a devancé tant Simon Pagenaud que Helio Castroneves, et a aussi spéculé sur ce que son troisième équipier absent, Will Power, aurait pu faire s'il n'avait dû déclarer forfait.

“C'est drôle parce que j'ai senti qu'on avait vraiment dominé”, a dit le vainqueur pour la quinzième fois en IndyCar, ce qui le place à égalité avec Alex Zanardi en la matière. “Cela aurait été intéressant de voir ce qu'aurait donné Will. Si vous comparez notre rythme et celui d'Helio, je crois que le nôtre était un petit peu meilleur.”

Simon [Pagenaud] et nous étions un peu plus proches que les deux autres. C'étaient un peu deux groupes distincts.”

Montoya a révélé qu'il avait passé la première moitié de la course à assurer et économiser du carburant, et n'a passé Castroneves que parce que celui-ci était en difficulté.

J'étais derrière Helio. Il a commencé à avoir un problème, je l'ai passé. Pour être honnête, quand je me suis retrouvé derrière Simon, je ne m'ennuyais même pas vraiment à réduire l'écart. C'est une longue course. J'économisais juste du carburant.”

Puis, après le premier arrêt au stand, j'ai fait du très bon travail en pneus froids. J'ai réduit l'écart. Je suis revenu de six à deux secondes [derrière]. Dans le trafic, je me suis rapproché encore plus. Notre rythme semblait très similaire à ce stade.”

Je pense qu'en pneus noirs [les plus durs, par opposition aux rouges plus tendres], je dirais qu'il avait un rythme encore meilleur que le mien. Sur les rouges, j'avais clairement le dessus.”

Problèmes de direction

Montoya a expliqué que ses problèmes de direction, qu'il a mentionnés dans la radio en fin de course, lui avaient causé du souci pendant la moitié de celle-ci.

La direction tirait à gauche”, a-t-il détaillé. “À chaque fois que je freinais, j'allais tout droit. Quelque chose a cassé, mais ça allait. Cela a affecté un peu la voiture, mais pas trop jusqu'à ce que je dépasse [Jake] Hawksworth, moment où ça n'a plus du tout été. Quelque chose lâchait complètement. Alors j'ai levé. J'avais cinq secondes d'avance, j'ai juste assuré pour terminer.”

Ça n'allait pas du tout. L'avant-gauche ne bougeait plus beaucoup. Le problème est que quelque chose a cassé à l'avant-droit. Au début, j'ai pensé que ça venait de ce matin [Montoya était sorti dans les pneus au warm-up]. Alors je ne pouvais m'en prendre qu'à moi-même.”

Quand j'ai passé Hawksworth, ça a claqué. Je l'ai entendu. J'ai voulu tourner à droite, jusqu'à 90 degrés, ça n'a pas tourné. Après 90 degrés, ça tournait vraiment. J'ai dit : va à 90, et tourne.”

Si vous regardez mes trois derniers tours, j'ai assuré. J'ai utilisé le push-to-pass, car il m'en restait sept, pour gagner un peu de temps. Je m'en suis juste servi dans la ligne droite.”

J'étais très prudent. Les seuls mauvais endroits étaient le virage 3, juste avant le 10, là où Will s'est crashé [aux essais du vendredi], et la première chicane. Il fallait faire attention. C'était tout. Ça allait.”

Article suivant
Classement - Montoya prend la tête du championnat

Article précédent

Classement - Montoya prend la tête du championnat

Article suivant

Pagenaud - "Montoya est un vieux renard"

Pagenaud - "Montoya est un vieux renard"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries IndyCar
Événement St. Petersburg
Lieu St. Petersburg Street Course
Pilotes Juan Pablo Montoya
Équipes Team Penske
Auteur David Malsher