Newgarden et Rahal de plus en plus incontournables aux avant-postes

Ryan Hunter-Reay, Josef Newgarden, Sage Karam, Graham Rahal : quatre pilotes américains ont terminé aux quatre premières places sur l’Iowa Speedway samedi soir. Deux autres, Ed Carpenter et Marco Andretti, se sont classés 6e et 7e. Un résultat d’ensemble assez inattendu pour être souligné.

En fait, des sept pilotes US au départ, un seul n’a pas atteint l’arrivée dans le top sept. Il ne l’a même pas vue du tout, puisque Charlie Kimball a dû abandonner au 171e des 300 tours après un contact avec le mur.

Chacun à sa façon, Newgarden et Rahal ont été deux des grands animateurs de la course. Le premier, qui s’est imposé à Barber et à Toronto cette année, a gagné trois places dès le départ pour occuper la 4e puis, après avoir disposé de Tony Kanaan et Scott Dixon, il a lutté pour la tête avec avec Helio Castroneves durant près des deux tiers de l’épreuve.

La menace Castroneves écartée, il ne s’est incliné face à Hunter-Reay que lors des derniers arrêts à une cinquantaine de tours de l’arrivée.

J’avais vraiment peur de nous retrouver sur un relais court en fin d’épreuve, mais je suis très content et fier de tout ce que l’équipe a fait et c’était vraiment très sympa, comme toujours quand on pilote une IndyCar à l’Iowa Speedway,” a déclaré le jeune pilote du CFH Racing, désormais 8e du Championnat. “C’est dommage, on avait une voiture pour gagner, mais ça s’est joué sur un run court.”

Nuit de folie pour Rahal

La 4e place de Graham Rahal, elle, fait de lui l’autre héros du week-end avec Hunter-Reay puisque, conjuguée aux malheurs de Dixon et Castroneves, elle lui permet de se hisser à une remarquable 2e place au général. Une progression méritée, tant le fils de Bobby (qui a pris du recul cette année et ne travaille plus directement avec lui, ceci expliquant sans doute cela – au moins en partie), réalise une saison brillante. Vainqueur de la course la plus folle de l’année à Fontana, il s’affirme régulièrement comme le leader des pilotes équipés d’un package moteur/kit aéro Honda.

Sa course ne fut pas de tout repos samedi. Seulement 17e sur la grille, il est remonté assez vite sur la tête mais a perdu deux tours suite à une crevaison au 56e. Il les a repris au jeu des neutralisations, est revenu se battre en tête et en a reperdu un dans les stands peu après la mi-course.

On a eu une nuit complètement folle!,” a réagi ce grand échassier qu’est Rahal junior. “Le pneu arrière-droit a crevé, et puis la voiture s’est bloquée en sixième vitesse. On a eu de la chance avec le dernier drapeau jaune, mais on a bataillé toute la soirée. On ne pouvait vraiment pas remettre la voiture sur le cinquième rapport. C’est dommage, car on aurait pu se battre aux avant-postes.”

On voit ce qu’il veut dire, mais c’est malgré tout ce qu’il a fait. Il est revenu dans le tour cette fois encore et s’est mêlé à une lutte agitée pour le podium dans la dernière phase de course avec Karam, Carpenter et Carlos Muñoz notamment – à bonne distance d’Hunter-Reay et Newgarden.

Avec 42 points de retard sur Juan Pablo Montoya à trois courses du but, Graham Rahal peut se prendre à rêver d’un exploit. Les saisons précédentes l’ont montré, en IndyCar, tout est possible. Ou presque...

A propos de cet article
Séries IndyCar
Événement Iowa
Circuit Iowa Speedway
Type d'article Résumé de course
Tags iowa, newgarden, rahal