Hülkenberg renonce à l'IndyCar pour "raisons personnelles"

L'ancien pilote de Formule 1 Nico Hülkenberg a écarté la possibilité d'un engagement en IndyCar après ses premiers essais, pour des "raisons personnelles".

Hülkenberg renonce à l'IndyCar pour "raisons personnelles"

Nico Hülkenberg est sans baquet depuis qu'il a perdu son volant Renault en F1 fin 2019, même s'il demeure pilote de réserve chez Aston Martin, où il a assuré l'intérim à deux reprises la saison dernière.

Lire aussi :

Hülkenberg a réalisé des essais avec Arrow McLaren SP à Barber Motorsports Park il y a deux semaines afin d'évaluer un éventuel engagement en IndyCar. Après avoir déclaré à Motorsport.com que l'IndyCar était "certainement intéressant" à ses yeux et que les courses avaient l'air "très plaisantes et fun", l'Allemand a parcouru plus de 100 tours.

Or, dans un tweet publié ce jeudi, Hülkenberg a annoncé qu'il n'allait pas rejoindre le championnat américain. "Info rapide concernant l'IndyCar : c'était passionnant de tester une IndyCar il y a deux semaines et je suis reconnaissant envers Arrow McLaren SP de cette opportunité", a écrit l'intéressé. "Cependant, pour des raisons personnelles, j'ai décidé de ne pas donner suite. Je vais vous tenir au courant de mon avenir."

Arrow McLaren SP envisage d'engager une troisième voiture en IndyCar dans un avenir proche ; ce devrait être le cas à Indianapolis et en fin de saison prochaine, puis à temps plein en 2023.

PDG de McLaren Racing, Zak Brown avait fait savoir avant ces essais que Hülkenberg était "vers le haut de la liste" quant à l'identité d'un troisième pilote de l'écurie, saluant par ailleurs son style de pilotage agressif, qui conviendrait bien à l'IndyCar selon l'Américain. Quant à l'ancien pilote Williams, Force India et Renault, il est devenu père d'une petite fille en septembre : tout engagement outre-Atlantique ne serait donc pas négligeable.

Lire aussi :

Un certain nombre d'anciens pilotes de F1 ont rejoint l'IndyCar ces dernières années, notamment Romain Grosjean et Marcus Ericsson. Le Français a impressionné pour sa première campagne en 2021, avec Dale Coyne Racing, lors de laquelle il a couru principalement sur les circuits routiers et urbains. Il va désormais rejoindre Andretti Autosport pour une saison complète en 2022.

partages
commentaires
O'Ward : "Herta n'aura aucun problème" en F1
Article précédent

O'Ward : "Herta n'aura aucun problème" en F1

Article suivant

Andretti explique ce qui a "tué" le rachat d'Alfa Romeo

Andretti explique ce qui a "tué" le rachat d'Alfa Romeo
Charger les commentaires