Pagenaud s’attend à une saison 2016 plus réussie

Simon Pagenaud, le Français du Team Penske, prévoit d'obtenir de meilleurs résultats lors de la saison 2016 d'IndyCar.

Pagenaud s’attend à une saison 2016 plus réussie
Simon Pagenaud, Team Penske Chevrolet
Simon Pagenaud, Team Penske Chevrolet
Simon Pagenaud, Team Penske Chevrolet
Simon Pagenaud, Team Penske Chevrolet
Simon Pagenaud, Team Penske Chevrolet

En effet, Simon Pagenaud avoue avoir passé l’intersaison à améliorer ce qui clochait dans le déroulement de ses courses. Après avoir passé quelques saisons au sein de petites équipes, et remporté quatre victoires avec l’écurie Schmidt Peterson Motorsports en 2013 et 2014, Pagenaud a été recruté par Roger Penske la saison dernière.

Il a vite démontré sa grande vitesse au volant, obtenant six départs en première ligne, incluant une pole position sur l’ovale de Fontana. En courses, les choses ne se sont toutefois pas aussi bien passées. Pagenaud n’a décroché que deux places de troisième et a terminé la saison en 10e position au championnat des pilotes.

La saison [2015] s’est mieux déroulée que les résultats ne le laissent paraître. Dès le début de la saison, nous étions rapides, très rapides. Le problème est venu de notre exécution imparfaite en course”, déclare Pagenaud.

C’est justement sur ce point que nous avons travaillé au cours de l’hiver. Nous avons tenté de comprendre comment nous pouvions mieux exécuter les choses, et bien identifier les points que nous devions améliorer. Je suis maintenant très excité.

“Je ne peux que remercier mon équipe. Les gars ont travaillé très dur. Ils m’ont fourni la meilleure voiture possible. Je crois bien que la saison 2016 sera nettement meilleure pour nous”, ajoute-t-il.

Une situation déstabilisante

Pagenaud est venu courir en Amérique en 2006, et a remporté le titre du Championnat de Formule Atlantique avec Walker Racing. Il avoue que son déménagement d’Indianapolis à Charlotte en Caroline du Nord, près des ateliers du Team Penske, a été déstabilisant.

Ce fut un énorme changement dans ma vie, sans aucune doute”, poursuit-il. “Cela faisait neuf ans que je vivais à Indianapolis. J’ai soudainement perdu tous mes repères et j’ai dû commencer une nouvelle vie. On ne s’en rend pas compte sur le moment. On croit que tout va bien et que rien ne changera.

“Je dois admettre qu’après un an, le choc est désormais passé. Je suis beaucoup plus serein que je ne l’étais l’an dernier. J’ai eu le temps de mettre de l’ordre dans tout cela. Par exemple, je n’ai plus à réfléchir à la route que je dois emprunter pour me rendre à la gym. Cette sérénité est importante pour assurer un confort de vie et une bonne préparation. C’est la même chose avec mes rapports avec les membres de l’équipe. Je sais à qui m’adresser quand j’ai une question à poser. Cela fait une énorme différence !

Propos recueillis par David Malsher

 

 

partages
commentaires
Honda prolonge de deux ans en IndyCar
Article précédent

Honda prolonge de deux ans en IndyCar

Article suivant

Rétro 2015 - Juan Pablo Montoya perd le titre sur le fil !

Rétro 2015 - Juan Pablo Montoya perd le titre sur le fil !
Charger les commentaires