Pagenaud salue la "visibilité parfaite" de l'Aeroscreen sur ovale

Simon Pagenaud estime que la visibilité offerte par l'Aeroscreen en IndyCar est "parfaite", après la première course du championnat.

Pagenaud salue la "visibilité parfaite" de l'Aeroscreen sur ovale

La manche d'ouverture de la saison 2020 d'IndyCar a permis aux pilotes de se glisser dans leur cockpit en condition de course pour la première fois depuis huit mois, date de la finale 2019 à Laguna Seca. Un retour à la normale progressif, d'abord sans fans, qui s'opère alors que les effets de la crise du COVID-19 se font encore ressentir à travers le monde.

Si les circonstances sont forcément particulières, retrouver ce semblant de normalité était important pour Simon Pagenaud : "C'était très agréable de revenir à la compétition au Texas et d'entendre le bruit des moteurs, de ressentir la voiture et son comportement. C'était tout simplement un plaisir d'être dans un environnement de compétition que je maitrise à 100% et ce fut un bon week-end pour nous", a-t-il expliqué à Motorsport.com.

Lire aussi :

Comme souvent au Texas Motor Speedway, les monoplaces du Team Penske ont connu des problèmes de pneumatiques. Ces derniers étaient limités à 35 tours sous drapeau vert par relais, mais les machines de Pagenaud et ses équipiers Josef Newgarden et Will Power ont connu des soucis de vibrations très tôt dans la course. Une deuxième place pour le Français et une troisième pour l'Américain à l'arrivée peuvent donc être vues comme de très bons résultats.

"Nous avons eu en effet quelques petits problèmes avec les pneumatiques. Newgarden et moi avons souffert de vibrations assez tôt dans les relais. Heureusement ils étaient limités à 35 tours par Firestone parce qu'ils n'avaient pas d'informations sur l'usure des pneumatiques et sur ce qu'il pouvait se passer à cause du COVID-19, donc on s'en est plutôt bien sorti avec la deuxième position."

"C'était le mieux que l'on puisse faire, [Scott] Dixon était intouchable. Les voitures de chez Ganassi étaient vraiment bien réglées pour cette piste et pour cette course. C'était un week-end tellement court qu'il fallait avoir une voiture parfaite dès la sortie du camion. Ce n'était pas notre cas, mais on a su faire ce que fait très bien le Team Penske, se retrousser les manches et finir en bonne position."

Lire aussi :

Cette première manche de 2020 a également permis aux pilotes de tester en conditions réelles l'Aeroscreen, système composé d'un Halo et d'un pare-brise et conçu par Red Bull Technologies, afin d'améliorer la sécurité des pilotes. Niveau visibilité, le dispositif s'est montré parfait pour Pagenaud de jour comme de nuit, mais la ventilation du cockpit est un point à améliorer selon lui, les conditions dans le Texas étant très chaudes et ayant montré les limites du système.

"Très bonne impression sur l'Aeroscreen avec une visibilité parfaite. On est bien protégé ce qui est vraiment un gros plus au niveau de la sécurité et me rassure pour les années à venir. On est arrivé à un niveau de vitesse très élevé, avec des voitures très performantes et un niveau de compétition qui fait que l'on se bat à quelques centimètres les uns des autres. Avoir plus de sécurité, notamment au niveau de la tête du pilote, c'est un gros pas en avant. Pour moi l'IndyCar est pionnier dans ce domaine."

"Le seul problème que l'on a rencontré est la chaleur. On a subi des températures très élevées, aux alentours des 37°C avec un ressenti de 41°C. On avait de l'aération naturelle puisque plus on va vite plus on a de l'air, mais malgré tout il faisait très chaud. Il y a encore du travail à faire sur cet aspect, d'autant plus sur les circuits routiers et en ville ou l'effort physique est encore plus élevé."

partages
commentaires
McLaren prêt à vendre jusqu'à 30% de son écurie

Article précédent

McLaren prêt à vendre jusqu'à 30% de son écurie

Article suivant

Zanardi hospitalisé suite à un accident grave en cyclisme

Zanardi hospitalisé suite à un accident grave en cyclisme
Charger les commentaires