Ces cinq pilotes qui doivent gagner en IndyCar en 2017

partages
commentaires
Ces cinq pilotes qui doivent gagner en IndyCar en 2017
Par : Michaël Duforest
25 févr. 2017 à 17:45

L'année 2017 sera une saison charnière pour bien des pilotes d'IndyCar, en voici cinq pour lesquels une victoire pourrait s'avérer décisive pour la suite de leur carrière.

1. Marco Andretti (Victoires en carrière : 2)

Le fils de Michael et petit-fils de Mario a connu en 2016 une saison calamiteuse, en n'entrant pas une seule fois dans le top 5 lors des seize courses disputées, une huitième place à Sonoma étant son meilleur résultat. Marco ne s'est plus imposé en IndyCar depuis la manche disputée sur l'Iowa Speedway en 2011, et cette victoire suivait déjà une période de cinq ans sans succès !

Plus inquiétant, le pilote de la n°27 n'a pas été dans la lutte pour la victoire lors des 500 Miles d'Indianapolis, où les monoplaces du clan Andretti étaient dominatrices, d'abord avec Ryan Hunter-Reay et Townsend Bell, ensuite avec Carlos Muñoz, avant la victoire surprise d'Alexander Rossi. 

La classique du mois de mai pourrait à elle seule sauver la carrière du pilote de 29 ans, mais avec Bryan Herta en tant que stratège cette année, une saison sans victoire, même en dehors d'Indy, serait certainement vécue comme un nouvel échec...

Marco Andretti, Andretti Autosport Honda

2. Helio Castroneves (Victoires en carrière : 29)

À bientôt 42 ans, Helio Castroneves n'a évidemment pas besoin d'une victoire pour poursuivre en IndyCar. Mais le pensionnaire du Team Penske ne s'est plus imposé depuis la deuxième manche du week-end de Detroit en 2014, soit il y a deux ans et demi !

Sa constance lui a permis de se battre pour le titre lors des trois dernières saisons, mais sans jamais réussir à coiffer la couronne. Castroneves le sait, s'il veut enfin s'offrir un titre IndyCar qui lui échappe depuis près de vingt ans, il va lui falloir remporter des courses en 2017, pour parvenir à s'imposer face à des concurrents très sérieux, à commencer par ses trois équipiers !

Helio Castroneves, Team Penske Chevrolet

3. Takuma Sato (Victoires en carrière : 1)

Cela paraît difficile à croire, mais Takuma Sato entame en 2017 sa huitième saison complète en IndyCar ! Le Japonais n'a pourtant qu'une seule victoire dans la discipline, en 2013 à Long Beach, au volant d'une monoplace d'A.J. Foyt. Cette même année, il était d'ailleurs arrivé en tête du championnat aux 500 Miles d'Indianapolis.

Mais voilà, au classement final d'une saison, Sato n'a jamais terminé mieux qu'à la treizième place, et c'était déjà en 2011. Transféré de Foyt à Andretti, Takuma Sato sait qu'il disposera désormais d'une voiture performante, au moins sur les ovales, et de sa plus belle chance de s'imposer. 

L'ancien pilote de Formule 1 roule désormais pour une équipe qui, à défaut des performances en 2016, avait les ressources pour rebondir. Il ne doit pas porter toute une équipe sur ses épaules, comme à l'époque Foyt, à lui de montrer ce dont il est capable.

Takuma Sato, Andretti Autosport Honda

4. Josef Newgarden (Victoires en carrière : 3)

Quatrième du championnat en 2016, Newgarden a fait le chemin du Ed Carpenter Racing au Team Penske pour disputer cette saison 2017. Évidemment, une saison sans victoire pour sa première année chez Penske ne sera pas éliminatoire (demandez donc à un certain Simon Pagenaud...)

Mais dans un environnement aussi compétitif que celui de Penske, il est important de montrer directement ses meilleures facultés. Après des années passées dans un environnement où il était choyé, Newgarden se retrouve dans la cour des grands, avec les trois pilotes qui ont terminé devant lui au championnat l'an dernier.

Une victoire dès la première moitié de saison placerait l'Américain comme un prétendant au titre incontournable pour les prochaines années.

Josef Newgarden, Team Penske Chevrolet

5. JR Hildebrand (Victoires en carrière : 0)

Il peut paraître étonnant de placer ici Hildebrand, qui effectue son retour à temps complet, avec le Ed Carpenter Racing. Mais le pilote américain dispose désormais d'une seconde chance, après son licenciement en 2013 par le Panther Racing.

Présent au sein de l'écurie d'Ed Carpenter depuis, à temps partiel, il récupère le baquet laissé vacant par Newgarden. Avec un excellent staff technique à sa disposition, Hildebrand doit confirmer toutes les promesses placées en lui, et également effacer ce dernier tour des 500 Miles d'Indianapolis 2011, où il était si proche de remporter la plus grande course de sa carrière...

J.R. Hildebrand, Ed Carpenter Racing Chevrolet
 
Article suivant
Wickens et Hinchcliffe vont échanger leurs montures

Article précédent

Wickens et Hinchcliffe vont échanger leurs montures

Article suivant

Ganassi et Penske dominent les essais de Sebring

Ganassi et Penske dominent les essais de Sebring
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries IndyCar
Auteur Michaël Duforest