Pourquoi le circuit d'Indianapolis est-il surnommé le "Brickyard" ?

partages
commentaires
Pourquoi le circuit d'Indianapolis est-il surnommé le
Par : Michaël Duforest
5 mai 2017 à 13:34

Fernando Alonso a effectué ce mercredi ses premiers essais sur le "Brickyard" d'Indianapolis, mais pourquoi surnomme-t-on donc l'Indianapolis Motor Speedway ainsi ?

Fernando Alonso, Andretti Autosport Honda
BorgWarner Trophy
Fernando Alonso, Andretti Autosport Honda
Le vainqueur Alexander Rossi, Herta - Andretti Autosport Honda
Le vainqueur Alexander Rossi, Herta - Andretti Autosport Honda

Construit en 1909, l'Indianapolis Motor Speedway a d'abord été recouvert d'une surface composée de différents types de graviers. Lors d'essais privés, les pilotes exprimaient alors pas mal d'inquiétudes quant au grip offert par la surface.

C'est alors que Carl G. Fisher, l'homme derrière le projet du circuit de quatre kilomètres, décidait de recouvrir la surface originale de 3,2 millions de briques ! Malgré les vibrations, elles permettaient en effet d'offrir un grip bien supérieur. C'est avant la fin de l'année 1909 que les travaux furent complétés, et les locaux commencent à surnommer le circuit le "Brickyard" (fabrique de briques en anglais).

Les briques ont perduré jusqu'en 1938, année où la majorité du circuit a été remplacée par une couche d'asphalte, excepté la ligne droite des stands. Cette dernière a été asphaltée en 1961 (année où Jack Brabham s'est présenté avec une voiture à moteur arrière sur le Speedway), à l'exception d'une bande de 91 centimètres, sur la ligne d'arrivée.

Cette "Yard of Bricks" est composée de briques venant de la surface originale, qui sont maintenant toutes entreposées dans l'une des "cavernes d'Ali Baba" du circuit... La ligne restante est assez régulièrement remplacée, toujours par des briques de la surface originale. En 2011, une brique commémorative a été ajoutée, venant toujours de 1909, mais avec une inscription gravée, représentant les 100 ans de course au Speedway.

En 1996, le pilote NASCAR Dale Jarrett, vainqueur du Brickyard 400, a lancé une nouvelle tradition, celle d'embrasser les briques disposées sur la ligne d'arrivée. Une tradition désormais respectée par chaque vainqueur des 500 Miles d'Indianapolis, et qui sera répétée dans maintenant 23 jours...

Prochain article IndyCar
Selon Franchitti, il sera "difficile" de gagner Indy pour Alonso

Previous article

Selon Franchitti, il sera "difficile" de gagner Indy pour Alonso

Next article

Alonso à Indy, "la nouvelle la plus dingue des 30 dernières années" pour Servià

Alonso à Indy, "la nouvelle la plus dingue des 30 dernières années" pour Servià

À propos de cet article

Séries IndyCar
Événement 500 Miles d'Indianapolis
Lieu Indianapolis Motor Speedway
Auteur Michaël Duforest
Type d'article Actualités