Power s'impose à Gateway et garde une chance pour le titre !

partages
commentaires
Power s'impose à Gateway et garde une chance pour le titre !
Par : Emmanuel Touzot
26 août 2018 à 10:34

Will Power a remporté sa troisième course de la saison sur l'ovale de Gateway après avoir remporté son duel en piste face à Scott Dixon. Ce dernier a terminé troisième sur le podium, derrière son rival pour le titre, Alexander Rossi, deuxième après une stratégie bien gérée.

Le départ
Ryan Hunter-Reay, Andretti Autosport Honda avec une casquette de Robert Wickens
Will Power, Team Penske Chevrolet
Will Power, Team Penske Chevrolet
Will Power, Team Penske Chevrolet
Ryan Hunter-Reay, Andretti Autosport Honda
Zach Veach, Andretti Autosport Honda, Alexander Rossi, Andretti Autosport Honda
Sébastien Bourdais, Dale Coyne Racing with Vasser-Sullivan Honda
Simon Pagenaud, Team Penske Chevrolet
Josef Newgarden, Team Penske Chevrolet
Le départ
Simon Pagenaud, Team Penske Chevrolet
Will Power, Team Penske Chevrolet
Will Power, Team Penske Chevrolet
Charlie Kimball, Carlin Chevrolet
Alexander Rossi, Andretti Autosport Honda
Le départ

Les qualifications ayant été annulées, Scott Dixon avait obtenu la pole position par défaut puisque la grille a été constituée d'après le classement du championnat. La voiture de Robert Wickens, absent à la suite de son gros accident de Pocono, était installée en haut du camion de l'équipe SPM, et le Canadien était au centre de toutes les pensées alors qu'un communiqué a révélé peu avant la course qu'il n'a plus besoin d'assistance respiratoire et qu'il parle désormais avec ses proches.

Lire aussi:

Scott Dixon a parfaitement profité de sa pole position et a pris le meilleur départ, tandis qu'Alexander Rossi a raté le sien et a vu les deux Penske de Josef Newgarden et Will Power le déborder, respectivement à l'extérieur et à l'intérieur. Le pilote Andretti a toutefois réussi à garder la troisième place face à Newgarden. Simon Pagenaud s'est emparé de la cinquième position tandis que derrière, Sébastien Bourdais n'avait pas autant de chance.

Après un léger contact, la monoplace du Français a été déséquilibrée et a fini sa course dans le mur, causant une rupture de suspension à l'avant droit, et l'abandon de Bourdais. Le Safety Car a été appelé en piste jusqu'au septième tour. Lorsqu'elle s'est effacée, Newgarden a immédiatement bondi pour prendre la troisième place à Rossi. Juste derrière, Ryan Hunter-Reay a pris le meilleur sur Pagenaud.

Après 20 tours, Dixon possédait 1,1 seconde d'avance sur Power, mais surtout près de cinq secondes sur le duo composé de Newgarden et Rossi, et ce dernier semblait incapable de prendre le meilleur sur son compatriote. Le leader a rencontré les premiers retardataires dès le 32e des 248 tours de course. Plus loin, il a fallu attendre la 49e boucle de course pour que Rossi parvienne à se défaire de Newgarden.

Dixon et Rossi ont effectué leur premier arrêt aux stands dix tours plus tard, laissant les commandes de la course à Power pendant trois boucles. Celui-ci est ressorti à hauteur de Dixon après son arrêt, mais les gommes chaudes du Néo-Zélandais lui ont permis de conserver l'avantage. Rossi a réussi à conserver sa troisième place après la salve d'arrêts, mais Andretti Autosport n'a pas réussi à faire ressortir Hunter-Reay devant Pagenaud, ce qui permettait à Penske de faire pointer trois monoplaces dans le top 5 à ce moment de la course.

Peu avant le 100e tour, Dixon a payé le prix des dépassements de retardataires, notamment celui de Carpenter, et a vu Power et Rossi revenir dans la seconde. Le pilote Penske a ensuite attaqué son rival pour prendre la tête de la course mais sa tentative par l'extérieur, clairement osée, a failli se finir dans le mur ! Rossi en a alors profité pour s'emparer de la deuxième position.

Power décisif, Dixon impuissant, Rossi presque dans le mur

C'est tout juste avant la mi-course que les leaders se sont arrêtés, Dixon et Power d'abord, puis Rossi deux tours plus tard. L'Américain n'a pas réussi à prendre le meilleur sur Dixon mais a conservé l'avantage sur Power qui a même dû concéder une position supplémentaire face à Pagenaud, qui s'était arrêté trois boucles plus tôt.

Le Français a malheureusement commis une erreur au 143e tour et a chuté au neuvième rang. Revenu troisième, Power n'a pas tardé à s'attaquer à Rossi et la pression mise sur ce dernier lors du dépassement du pilote Penske lui aurait causé un abandon s'il n'avait pas réussi un sauvetage miraculeux pour éviter le mur. Le temps perdu dans la manœuvre a suffi pour perdre une position au profit de Ryan Hunter-Reay.

 

Le tournant de la course a eu lieu au 150e tour, lorsque Will Power s'est porté à hauteur de Scott Dixon dans la ligne droite de départ pour plonger de manière autoritaire à l'intérieur et prendre la tête de la course. Il a rapidement creusé un écart conséquent de quatre secondes, jusqu'à une nouvelle interruption de course au 173e tour, à la suite d'un ralentissement en piste de Hunter-Reay, victime d'un souci mécanique alors qu'il avait pris la troisième position.

Les sept premiers pilotes sont alors rentrés aux stands. Power a gardé la tête devant Dixon, Rossi et Newgarden. Zach Veach s'est emparé de la cinquième place que détenait Ed Jones, tandis que Pagenaud, Takuma Sato, Spencer Pigot et Graham Rahal complétaient à ce moment le top 10.

La relance s'est faite sans souci et Veach a pris la quatrième place des mains de Newgarden. Veach et Jones étaient clairement décidés à rouler au maximum, là où les leaders commençaient à économiser de l'essence pour garder leur stratégie à trois arrêts. Rossi et Newgarden ont rapidement vu passer les deux outsiders qui avaient encore un arrêt à effectuer.

Power a finalement pris la même décision et a alors creusé un écart de six secondes sur Dixon, tandis que Rossi se laissait décrocher afin d'économiser du carburant. Power s'est arrêté au 231e tour et a simplement mis du carburant sans changer de pneus. Il est finalement ressorti derrière Rossi, mais les possibilités offertes par un réservoir assez rempli l'ont rapidement propulsé en tête. Scott Dixon, en revanche, a été ralenti dans son tour d'entrée aux stands et il est ressorti derrière Rossi.

C'est dans cet ordre là que les trois hommes ont franchi la ligne, Power remportant son troisième succès de la saison devant Rossi et Dixon. C'est la 35e victoire en carrière pour l'Australien, dont l'équipier Pagenaud termine quatrième. Zach Veach signe une très belle cinquième place devant Pigot et la troisième Penske de Newgarden. Jones termine huitième devant les équipiers Sato et Rahal. Au championnat, Dixon possède 568 points, soit 26 d'avance sur Rossi et 68 sur Power, tandis que Newgarden est à 10 points de son équipier.

P. # Pilote Tours Temps Écart Arrêts Abandon Points
1 12 Australia Will Power  248 1:59'30.1972   4   51
2 27 United States Alexander Rossi  248 1:59'31.5089 1.3117 3   41
3 9 New Zealand Scott Dixon  248 1:59'33.0064 2.8092 4   38
4 22 France Simon Pagenaud  248 1:59'33.3308 3.1336 4   32
5 26 United States Zach Veach  248 1:59'37.4665 7.2693 4   31
6 21 United States Spencer Pigot  248 1:59'40.7481 10.5509 4   28
7 1 United States Josef Newgarden  248 1:59'40.7975 10.6003 4   26
8 10 United Arab Emirates Ed Jones  248 1:59'52.3334 22.1362 4   24
9 30 Japan Takuma Sato  247 1:59'32.9353 1 Lap 3   23
10 15 United States Graham Rahal  247 1:59'35.9269 1 Lap 3   20
11 19 Brazil Pietro Fittipaldi  247 1:59'40.4023 1 Lap 4   19
12 20 United States Ed Carpenter  247 1:59'53.5543 1 Lap 4   18
13 14 Brazil Tony Kanaan  246 1:59'31.0780 2 Laps 4   17
14 98 United States Marco Andretti  246 1:59'36.7379 2 Laps 4   16
15 5 Canada James Hinchcliffe  246 1:59'37.9935 2 Laps 4   15
16 4 Brazil Matheus Leist  246 1:59'51.2595 2 Laps 4   14
17 59 United Kingdom Max Chilton  244 1:59'39.5446 4 Laps 5   13
18 88 Colombia Gabby Chaves  242 1:59'38.3696 6 Laps 6   12
19 23 United States Charlie Kimball  235 1:59'39.1632 13 Laps 6   11
20 28 United States Ryan Hunter-Reay  172 1:22'16.9085 76 Laps 2 Panne 10
21 18 France Sébastien Bourdais    0.6092 248 Laps   Accident 9

Prochain article IndyCar
Robert Wickens respire sans assistance

Previous article

Robert Wickens respire sans assistance

Next article

Massa très critique sur les standards de sécurité de l'IndyCar

Massa très critique sur les standards de sécurité de l'IndyCar
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries IndyCar
Catégorie Course
Auteur Emmanuel Touzot
Type d'article Résumé de course