Rétro Indy 500 - 2010, Franchitti de justesse

2010 marquait la première fois depuis 1992 où un triple vainqueur des 500 miles d'Indianapolis pouvait entrer dans la légende, en devenant le troisième quadruple vainqueur de l'épreuve. Helio Castroneves, qui a remporté la course en 2009, débutait la défense de son titre de la meilleure des manières, avec la pole position.

Son équipier Will Power l'accompagnait, ainsi que Dario Franchitti, sur la première ligne de la grille de départ. Au baisser du drapeau vert, Franchitti prenait directement la tête depuis l'extérieur de la première ligne, alors que Davey Hamilton partait en tête-à-queue en sortie de virage n°2.

L'Écossais Franchitti n'a pas été inquiété de toute la course, mais les derniers tours devenaient critiques, l'épreuve s'étant transformée en course à la consommation. Le pilote Ganassi ne semblait pas particulièrement confiant quant à ses chances de terminer, et Dan Wheldon, dans la monoplace du Panther Racing, revenait rapidement sur ses talons.

A voir : plus de 1000 photos des 500 miles d'Indianapolis 2010

A l'instant où Franchitti débutait son dernier tour, Mike Conway était impliqué dans un très sérieux accident dans le virage n°3 avec Ryan Hunter-Reay, subitement tombé en panne d'essence. Le drapeau jaune était immédiatement brandi, et permettait au pilote de la n°10 de terminer tranquillement et de récolter son deuxième succès aux 500 miles d'Indianapolis.

"Je me sentais assez calme jusqu'à 10 tours de la fin, où c'est devenu le grand bazar avec l'économie d'essence, et le trafic. Je devais juste savoir ce que les autres faisaient, s'ils économisaient plus que moi, c'était quelque chose de spécial. C'est vraiment très spécial pour moi, merci à toute l'équipe" déclarait le vainqueur dans la "Victory Lane".

Dan Wheldon terminait deuxième pour la deuxième année consécutive, devant Marco Andretti, Alex Lloyd et Scott Dixon. Mais la belle histoire de la journée était celle de Tony Kanaan, 11e à l'issue du dernier tour de piste. Le Brésilien, extrêmement populaire, s'était qualifié de justesse, après plusieurs accidents en qualifications.

Parti 33e et dernier, il pointait au deuxième rang dans les derniers tours de l'épreuve, avant de devoir passer une nouvelle fois par les stands, pour quelques litres d’éthanol. Si le pilote Andretti Autosport repartait d'Indy bredouille, il s'était constitué une base de fans encore plus importante, lui qui n'avait toujours pas remporté l'épreuve...

 

A propos de cet article
Séries IndyCar
Événement Indy 500
Circuit Indianapolis Motor Speedway
Type d'article Contenu spécial
Tags dario franchitti, indy 500, retro, résumé