Rétro Indy 500 - 2013, enfin Tony Kanaan!

2013 restera une année bien particulière dans les 500 miles d'Indianapolis, puisque deux favoris du public ont remporté respectivement la pole position et la course. Ed Carpenter, natif d'Indianapolis, a en effet réussi le meilleur temps des qualifications, avec une voiture de sa propre équipe, le Ed Carpenter Racing.

A ses côtés, comme en 2012, on retrouvait deux monoplaces de chez Andretti Autosport, mais bien différentes de l'année précédente. Le rookie Carlos Muñoz réalisait des débuts sensationnels avec le milieu de la première ligne, alors que Marco Andretti s'élançait à l'extérieur.

Les premiers tours faisaient la part belle aux neutralisations, avec un accident pour J.R. Hildebrand dès la 4e boucle, puis pour Sebastian Saavedra et Takuma Sato dans le premier quart de l'épreuve. Devant, Tony Kanaan se battait pour la tête en compagnie de Marco Andretti et Ryan Hunter-Reay, ses deux plus grands adversaires.

A voir : près de 1000 photos de l'Indy 500 2013

Plusieurs pilotes venaient s'immiscer dans cette bataille, comme le rookie du Team Penske A.J. Allmendinger et son équipier Will Power, mais un problème de harnais pour l'un, et une voiture mal réglée en fin de course pour l'autre ont mis à mal les desseins optimistes de l'équipe du Capitaine Roger Penske.

A huit tours de la fin, Graham Rahal part en tête-à-queue en fond de peloton, juste au moment où Ryan Hunter-Reay a dépassé Kanaan pour le leadership. A la relance, l'Américain ne peut rien faire et se fait doubler des deux côtés par Kanaan et Carlos Muñoz, surgissant comme un diable de sa boîte! Dans le premier virage, Dario Franchitti percute le mur, assurant ainsi une victoire retentissante pour Tony Kanaan.

Le Brésilien en était à sa douzième participation, et pour la première fois, il passait la ligne d'arrivée en vainqueur, sous les ovations des plus de 300 000 spectateurs debout pour acclamer l'un des favoris du public. Kanaan déclarait alors que sa "vilaine tête irait enfin sur le trophée", et il a dédié son succès à son père, décédé alors qu'il n'avait que 13 ans, et qui lui a demandé de continuer le sport automobile.

Derrière Kanaan, trois voitures de chez Andretti Autosport suivaient, et un sentiment de désillusion accompagnait les monoplaces de l'écurie de Michael Andretti. Mais le recordman du nombre de tours menés sans victoire à Indianapolis n'avait plus longtemps à attendre avant son 3e succès en tant que propriétaire d'équipe...

 

A propos de cet article
Séries IndyCar
Événement Indy 500
Circuit Indianapolis Motor Speedway
Pilotes Takuma Sato , Dario Franchitti , Tony Kanaan , Graham Rahal , Ryan Hunter-Reay , A.J. Allmendinger , Marco Andretti , Will Power , Sebastian Saavedra , J.R. Hildebrand , Carlos Muñoz , Ed Carpenter
Type d'article Contenu spécial
Tags indianapolis, indy 500, retro, résumé, tony kanaan, victoire