IndyCar
C
St. Petersburg
13 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
49 jours
C
Barber
03 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
70 jours
C
Long Beach
17 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
84 jours
C
24 avr.
-
26 avr.
Prochain événement dans
91 jours
C
GP d'Indianapolis
07 mai
-
09 mai
Prochain événement dans
104 jours
C
500 Miles d'Indianapolis
22 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
119 jours
C
Detroit
29 mai
-
31 mai
Prochain événement dans
126 jours
C
Texas
04 juin
-
06 juin
Prochain événement dans
132 jours
C
Road America
19 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
147 jours
C
Richmond
25 juin
-
27 juin
Prochain événement dans
153 jours
C
Toronto
10 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
168 jours
C
16 juil.
-
18 juil.
Prochain événement dans
174 jours
C
Mid-Ohio
14 août
-
16 août
Prochain événement dans
203 jours
C
Gateway
20 août
-
22 août
Prochain événement dans
209 jours
C
Portland
04 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
224 jours
C
Laguna Seca
18 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
238 jours

Rossi a décidé de sa stratégie en début de course

partages
commentaires
Rossi a décidé de sa stratégie en début de course
Par :
30 juil. 2018 à 10:25

Vainqueur sur le Mid-Ohio Sports Car Course, Alexander Rossi est le seul pilote du peloton à avoir réussi à faire fonctionner une stratégie à deux arrêts au stand.

Il est assez régulier que l'épreuve du Mid-Ohio se joue à la stratégie en IndyCar. La première victoire dans la discipline de Charlie Kimball, en 2013, avait été le théâtre d'une lutte fascinante entre les pilotes en trois arrêts d'un côté (Kimball en tête) et ceux ayant décidé de ne s'arrêter que deux fois au stand.

C'est donc l'autre stratégie qui s'est imposée ce dimanche, mais selon Alexander Rossi, un tel pari stratégique, audacieux sachant que le pilote Andretti Autosport partait de la pole position, s'est décidé dans les premiers tours de la course, l'IndyCar n'ayant pas organisé de séance de warm-up le dimanche matin.

Lire aussi :

"Sans warm-up, vous ne savez pas quelle est votre consommation de carburant. Tout le travail du week-end se focalise sur les qualifications, donc on ne prête pas attention à la consommation", explique l'Américain. "On a pris l'option de passer sur deux arrêts si on parvenait à avoir une consommation donnée dans les premiers tours. On y est arrivé tout en creusant l'écart avec Will [Power], donc on a décidé de se tenir à cette stratégie."

Si le résultat final a montré que Rossi n'avait aucun mal à réaliser la course parfaite tout en s'arrêtant deux fois, la tentative était risquée. En effet, le fait d'être le seul à tenir aussi longtemps une telle stratégie, couplé à la possibilité d'un drapeau jaune venant ruiner tous les efforts de l'ancien pilote de Formule 1 rendait la course particulièrement tendue...

"C'était inquiétant à certains moments, car il y avait des gars qui partaient sur cette stratégie, puis changeaient d'avis. Ils étaient potentiellement plus rapides que moi. Je me disais que s'ils me dépassaient, je devrais moi aussi abandonner la stratégie et ils seraient devant moi. Ou si la course était neutralisée... on était exposé pendant une bonne partie de l'épreuve."

Après sa deuxième victoire de la saison, Alexander Rossi a tenu à rendre hommage à son stratège Rob Edwards, avec qui il fait équipe depuis le début de l'année. L'expérience d'Edwards a permis au jeune Américain de rester calme, même dans les moments difficiles du premier relais, notamment lorsque Josef Newgarden l'a dépassé pour la tête.

Alexander Rossi, Andretti Autosport Honda pit stop

Alexander Rossi, Andretti Autosport Honda pit stop

Photo de: Gregg Feistman / LAT Images

Alexander Rossi, Andretti Autosport Honda, Scott Dixon, Chip Ganassi Racing Honda

Alexander Rossi, Andretti Autosport Honda, Scott Dixon, Chip Ganassi Racing Honda

Photo de: Phillip Abbott / LAT Images

"J'étais très chanceux d'avoir Rob Edwards. Il est la voix de la raison, ce qui fait que même lorsque je commençais à être frustré dans le premier relais, quand Josef [Newgarden] et Will [Power] avaient abandonné la stratégie, il me disait : 'Nous sommes les seuls à faire ceci, les seuls à pouvoir y arriver'."

"Quand vous attaquez aussi fort sur une stratégie à trois arrêts, vous avez de la dégradation au niveau des pneus", ajoute-t-il, en expliquant pourquoi il disposait d'un avantage impressionnant d'une vingtaine de secondes après le dernier arrêt de Robert Wickens. "C'est un compromis. Il y a un moment où vous allez bien plus vite, mais vous usez plus les pneus. Ils doivent ralentir, pas parce qu'ils économisent de l'essence, mais parce qu'ils n'ont plus de pneus. Moi, je devais juste m'occuper de la consommation."

Alexander Rossi a repris ce week-end la deuxième position du championnat, à 46 points du leader, Scott Dixon, à quatre manches de la fin de la saison.

Article suivant
Course - Rossi maîtrise et s'impose au Mid-Ohio !

Article précédent

Course - Rossi maîtrise et s'impose au Mid-Ohio !

Article suivant

Sans l'erreur du samedi, Bourdais pouvait jouer la gagne au Mid-Ohio

Sans l'erreur du samedi, Bourdais pouvait jouer la gagne au Mid-Ohio
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries IndyCar
Événement Mid-Ohio
Catégorie Course
Pilotes Alexander Rossi
Équipes Andretti Autosport
Auteur Michaël Duforest