IndyCar
22 août
-
24 août
Événement terminé
30 août
-
01 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé

Course - Simon Pagenaud s'impose après un duel héroïque avec Rossi !

partages
commentaires
Course - Simon Pagenaud s'impose après un duel héroïque avec Rossi !
Par :
26 mai 2019 à 20:01

Historique ! Simon Pagenaud a remporté ce dimanche la 103e édition des 500 Miles d'Indianapolis, devenant le premier Français à s'imposer dans la classique de l'Indiana depuis René Thomas, en 1914.

On pensait à un retard possible, mais la 103e édition des 500 Miles d'Indianapolis démarre bien à l'heure prévue, avec Simon Pagenaud aux commandes. Le Français mène les premiers tours devant Ed Carpenter et Will Power, très agressif au départ.

La première neutralisation survient dès le sixième tour, pour l'abandon de Colton Herta. Le plus jeune vainqueur de l'Histoire de l'IndyCar a subi un problème de boîtes de vitesses, et doit rapidement mettre pied à terre pour sa première participation à Indy.

Malgré les différents ajouts aérodynamiques, les voitures semblent une nouvelle fois difficiles à piloter dans le trafic, et peu de dépassements surviennent une fois quelques tours effectués. Pagenaud mène la meute jusqu'à son premier arrêt, au 33e passage, alors que Will Power a pu prendre la deuxième place sur la première relance.  

Lire aussi:

Lors de la première salve d'arrêts au stand, Helio Castroneves percute James Davison dans la pitlane, et le Brésilien écope d'un drive-through qui ruine ses chances d'un quatrième succès. Lors du deuxième relais sous drapeau vert, Power perd un peu les bons réglages de sa voiture et se fait dépasser par Ed Carpenter pour la deuxième place au 62e tour, deux boucles avant l'arrêt de Pagenaud.

Le Français du Team Penske est donc une nouvelle fois le premier à s'arrêter, alors que six boucles plus tard, c'est au tour de Power d'entrer au stand. L'Australien percute cependant un membre de son équipe, et devra être pénalisé.

Le vainqueur en titre évite un drive-through car le drapeau jaune est de sortie pour la deuxième fois au 74e tour. Kyle Kaiser percute le mur dans le virage 4, et la belle histoire s'arrête là pour le Juncos Racing, qui a éliminé dimanche dernier Fernando Alonso et McLaren. Power doit alors repartir à l'arrière du peloton.

Sous drapeau jaune, Jordan King percute également un de ses mécaniciens. Le malheureux est transporté au centre médical du circuit avec des blessures aux jambes. La course est relancée au 80e passage, toujours avec Pagenaud en tête, jusqu'à l'arrêt du numéro 22, 19 boucles plus loin. Cela permet donc à Ed Carpenter, l'enfant du pays, de mener l'épreuve à mi-course.

La deuxième moitié de l'épreuve débute donc avec une nouvelle salve d'arrêts, au cours de laquelle Alexander Rossi commet une légère erreur. L'Américain, alors quatrième, repart en cinquième position, derrière Sébastien Bourdais. Mais le vainqueur de 2016 ne se laisse pas doubler aussi facilement ! Il repasse Bourdais et Newgarden au 111e tour, avant de prendre la deuxième place à Ed Carpenter au 112e passage !

Faux-rythme en tête

Le rythme en tête de course se ralentit passablement depuis une trentaine de tours, Simon Pagenaud devant absolument économiser de l'essence. Le Français a beau mener la quasi intégralité de la course, il doit absolument ralentir pour tenter de ne pas faire un arrêt supplémentaire. Le Poitevin ne veut toutefois pas se retrouver dans le trafic.

Il se défend alors face aux tentatives d'Alexander Rossi, qui s'avoue vaincu et reste deuxième durant la totalité du relais. Les deux pilotes ont pris de l'avance sur le troisième, au moment où Pagenaud repasse par la voie des stands, au 129e tour.

Lire aussi:

Rossi s'arrête huit boucles plus tard mais connaît un problème au niveau de l'arrivée d'essence. L'Américain repart après de très longues secondes, heureusement pour lui le drapeau jaune arrive au même moment pour une sortie de Marcus Ericsson. Le Suédois a perdu le contrôle en entrant dans la voie des stands alors qu'il était le meilleur rookie de l'épreuve, en huitième position.

 

L'intervention de la voiture de sécurité permet de limiter l'écart entre le pilote s'arrêtant le plus tôt et celui s'arrêtant le plus tard, puisque Scott Dixon a dû passer par les stands sous drapeau jaune. Le Pace Car permet également à Alexander Rossi de rester dans le top 5, alors qu'il aurait perdu beaucoup plus de temps si tout était resté sous rythme de drapeau vert.

À la relance, Pagenaud continue de mener, alors que son équipier Josef Newgarden s'empare de la deuxième place, devant Ed Carpenter. Derrière, Alexander Rossi réalise un restart démoniaque, mais il perd une place au profit de Conor Daly, loupant son dépassement sur Bourdais ! Également passé par Oriol Servià, pilote à un tour, l'ancien pensionnaire de Manor en F1 est absolument furieux.

Rossi se déchaîne !

En tête, Newgarden dépasse Pagenaud au 151e tour, alors qu'au même moment Daly passe Bourdais pour la quatrième place. Rossi se défait enfin de Servià au 156e tour, et il dépasse Sébastien Bourdais deux boucles plus loin, réintégrant le top 5 à l'aube des cent derniers miles de l'épreuve.

Rossi dispose de Conor Daly pour la quatrième place au 163e passage, alors que les deux pilotes Penske ralentissent le rythme de l'épreuve aux avant-postes. Newgarden effectue des tours à 216 mph (347 km/h) de moyenne, plus de 10 km/h moins vite qu'en début de course ! Mais ils essaient tous les deux avec Pagenaud de n'effectuer qu'un seul arrêt supplémentaire. 

Lire aussi:

Le Français reprend la tête au 168e passage mais s'arrête au stand au même moment, étant donc à la limite de ne pas devoir s'arrêter de nouveau. Rossi s'arrête au tour suivant, souhaitant échapper au train de sénateur imprimé par Newgarden. L'Américain gagne la voie des stands au 171e tour, laissant Carpenter, Daly, Ferrucci et Hunter-Reay aux avant-postes.

Le Champion IndyCar 2017 repart derrière Alexander Rossi, alors que Carpenter et Daly passent pour la dernière fois au ravitaillement, tout comme Hunter-Reay. Une fois les arrêts effectués pour les leaders, Pagenaud possède plus de deux secondes d'avance sur Rossi, Carpenter, et le reste de la meute. L'avantage du Poitevin fond cependant comme neige au soleil, puisqu'il doit encore économiser de l'essence s'il souhaite franchir la ligne d'arrivée !

Le numéro 27 prend la tête au 178e tour devant Simon Pagenaud alors qu'au même moment plusieurs voitures tapent le mur dans le virage 3, avec notamment Sébastien Bourdais, Graham Rahal, Charlie Kimball, Felix Rosenqvist, et Zach Veach. Rahal a tenté de passer le Manceau dans l'entrée du virage, et les deux voitures se sont percutées, terminant dans le mur.

 

Derrière, la réaction en chaîne implique trois autres voitures et force l'IndyCar a sortir le drapeau rouge, afin d'éviter d'utiliser trop de tours pour nettoyer la piste. Une fois les monoplaces relancées, Spencer Pigot doit passer par la voie des stands, laissant Alexander Rossi en tête, devant Simon Pagenaud, Ed Carpenter, Josef Newgarden et Takuma Sato, revenu du diable vauvert après un début de course difficile !

L'épreuve reprend à 13 boucles de l'arrivée. Pagenaud prend un superbe restart et s'empare de la tête dans le premier virage par l'extérieur ! Carpenter perd directement deux places, au profit de Newgarden et Sato. Alexander Rossi reprend les commandes au tour suivant, avec 12 boucles restantes !

Rebelote à onze tours du drapeau à damier, Simon Pagenaud reprend la tête à Indianapolis, les deux pilotes nous offrent un superbe duel, mais le peloton reste très proche ! Pagenaud conserve la tête au passage suivant, mais Takuma Sato prend la troisième place à dix tours de la fin et semble pouvoir remonter !

Le Français tient bon pendant une bonne partie des tours suivants, mais Alexander Rossi prend la tête à trois tours du but ! Le Poitevin ne s'avoue pas vaincu et repasse dans le virage trois à deux tours de la fin !

Malgré une dernière tentative de Rossi, Simon Pagenaud franchit la ligne d'arrivée en vainqueur et remporte les 500 Miles d'Indianapolis pour la première fois de sa carrière ! Il devient le premier Français vainqueur de l'Indy 500 depuis 1914 et René Thomas !

United States 500 Miles d'Indianapolis - Course

Cla Pilote Teams Tours Temps Gap
1 France Simon Pagenaud Team Penske 200 2:50'39.2797  
2 United States Alexander Rossi Andretti Autosport 200 2:50'39.4883 0.2086
3 Japan Takuma Sato Rahal Letterman Lanigan Racing 200 2:50'39.6210 0.3413
4 United States Josef Newgarden Team Penske 200 2:50'40.1776 0.8979
5 Australia Will Power Team Penske 200 2:50'40.8970 1.6173
6 United States Ed Carpenter Ed Carpenter Racing 200 2:50'41.2587 1.9790
7 United States Santino Ferrucci Dale Coyne Racing 200 2:50'42.0852 2.8055
8 United States Ryan Hunter-Reay Andretti Autosport 200 2:50'43.2995 4.0198
9 Brazil Tony Kanaan A.J. Foyt Enterprises 200 2:50'44.0505 4.7708
10 United States Conor Daly Andretti Autosport 200 2:50'44.6256 5.3459
11 Canada James Hinchcliffe Arrow Schmidt Peterson Motorsports 200 2:50'44.7618 5.4821
12 Australia James Davison Dale Coyne Racing with Byrd and Belardi 200 2:50'45.5047 6.2250
13 United Arab Emirates Ed Jones Ed Carpenter Racing 200 2:50'46.8297 7.5500
14 United States Spencer Pigot Ed Carpenter Racing 200 2:50'47.8363 8.5566
15 Brazil Matheus Leist A.J. Foyt Enterprises 200 2:50'49.6950 10.4153
16 United Kingdom Pippa Mann Clauson-Marshall Racing 200 2:50'52.2600 12.9803
17 New Zealand Scott Dixon Chip Ganassi Racing 200 2:50'54.0392 14.7595
18 Brazil Helio Castroneves Team Penske 199 2:50'49.0031 1 Lap
19 United States Sage Karam Dreyer & Reinbold Racing 199 2:50'51.5697 1 Lap
20 United States J.R. Hildebrand Dreyer & Reinbold Racing 199 2:50'51.9110 1 Lap
21 United Kingdom Jack Harvey Meyer Shank Racing with Arrow SPM 199 2:50'55.1235 1 Lap
22 Spain Oriol Servià Team Stange Racing with Arrow Schmidt Peterson 199 2:50'55.5954 1 Lap
23 Sweden Marcus Ericsson Arrow Schmidt Peterson Motorsports 198 2:50'56.0464 2 Laps
24 United Kingdom Jordan King Rahal Letterman Lanigan Racing 198 2:50'56.2725 2 Laps
25 United States Charlie Kimball Carlin 196 2:51'01.0337 4 Laps
26 United States Marco Andretti Andretti Herta Autosport with Marco & Curb-Agajani 195 2:51'05.2004 5 Laps
27 United States Graham Rahal Rahal Letterman Lanigan Racing 176 2:21'00.8224 24 Laps
28 Sweden Felix Rosenqvist Chip Ganassi Racing 176 2:21'02.8734 24 Laps
29 United States Zach Veach Andretti Autosport 176 2:21'03.1752 24 Laps
30 France Sébastien Bourdais Dale Coyne Racing with Vasser-Sullivan 176 2:21'30.4575 24 Laps
31 United States Kyle Kaiser Juncos Racing 71 54'33.5858 129 Laps
32 United Kingdom Ben Hanley DragonSpeed 54 45'30.1160 146 Laps
33 United States Colton Herta Harding Steinbrenner Racing 3 2'05.2074 197 Laps

 

Article suivant
LIVE: 500 Miles d'Indianapolis, Course

Article précédent

LIVE: 500 Miles d'Indianapolis, Course

Article suivant

Pagenaud, vainqueur à Indy, réalise le rêve de "toute une vie"

Pagenaud, vainqueur à Indy, réalise le rêve de "toute une vie"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries IndyCar
Événement 500 Miles d'Indianapolis
Catégorie Course
Lieu Indianapolis Motor Speedway
Auteur Michaël Duforest