Trois pilotes vont faire leurs débuts sur ovale

Luca Filippi, Max Chilton et Alexander Rossi ont tous trois un cursus européen et vont courir pour la première fois sur ovale en IndyCar à Phoenix, à l'occasion de la deuxième manche de la saison.

Trois pilotes vont faire leurs débuts sur ovale
Luca Filippi, Dale Coyne Racing Honda
Luca Filippi, Dale Coyne Racing Honda
Luca Filippi, Dale Coyne Racing Honda
Luca Filippi, Dale Coyne Racing Honda
Max Chilton, Chip Ganassi Racing Chevrolet
Max Chilton, Chip Ganassi Racing Chevrolet
Max Chilton, Chip Ganassi Racing Chevrolet
Max Chilton, Carlin
Podium : le vainqueur Max Chilton, Carlin, le 2e Ed Jones, Carlin, et le 3e R.C. Enerson, Schmidt Peterson Motorsports
Max Chilton, Chip Ganassi Racing Chevrolet
Alexander Rossi, Herta - Andretti Autosport Honda
Alexander Rossi, Herta - Andretti Autosport Honda
Alexander Rossi, Herta - Andretti Autosport Honda

S'il est le seul à n'avoir jamais couru en Formule 1, Luca Filippi, qui a longtemps été vu dans le peloton du GP2, est, de ces trois rookies, celui qui a la plus grosse expérience de l'IndyCar puisqu'il courait l'an dernier au sein du team de Sarah Fisher et Ed Carpenter. Mais en tant que doublure de ce dernier, il n'avait disputé que les courses sur circuits routiers et urbains.

"Je suis très, très excité avant ma première course sur ovale, surtout parce que je vais la disputer sur une voiture d'IndyCar, ce qui est quelque chose de très spécial pour moi", dit l'Italien. "Peu de pilotes ont l'opportunité de courir sur ovale, je me sens donc chanceux et honoré d'accomplir cela."

"Je sais que cela va être un vrai challenge. Ça va être très différent de tout ce que j'ai expérimenté d'autre en course, et je m'attends à un week-end excitant mais en même temps compliqué."

Mentalement, ma préparation pour cette course va être légèrement différente car il y a beaucoup à apprendre et nous n'avons pas beaucoup de temps en piste.

Luca Filippi, pilote Dale Coyne Racing

Pour cela, et aussi en raison de son manque de points de repère, il n'est guère étonnant que Filippi assure ne pas se fixer d'objectif précis pour la course disputée samedi en fin de journée sur l'ovale de l'Arizona, inscrit au calendrier pour la première fois depuis 2004.

"Difficile pour moi d'avoir des attentes spécifiques, mais être dans une voiture d'IndyCar est ce que j'apprécie le plus et là où je veux être", précise-t-il. "Je dois passer par le processus d'apprentissage et prendre les choses pas à pas. Mentalement, ma préparation pour cette course va être légèrement différente car il y a beaucoup à apprendre et nous n'avons pas beaucoup de temps en piste pour s'entraîner et travailler avec nos ingénieurs afin de faire les bons changements pour la course."

Max Chilton, qui n'a qu'une course d'IndyCar au compteur avant Phoenix (à St Peterburg il y a trois semaines pour le lancement de la saison), a en revanche déjà couru sur ovale mais dans la catégorie Indy Lights, pour ses débuts en monoplaces américaines la saison dernière chez Carlin - avec à la clé une victoire dans l'Iowa.

"Nous avons fait des essais à Phoenix avant le début de la saison et c'est l'une des quelques pistes sur lesquelles j'aurai un peu d'expérience cette année en IndyCar", rappelle la dernière recrue du Chip Ganassi Racing. "J'ai appris beaucoup lors de ces tests et passé beaucoup de temps avec mes équipiers, les ingénieurs et Dario Franchitti [conseiller pilotes chez Ganassi]."

"Je me suis placé à l'endroit du spotter [qui “guide les pilotes” d'un point élevé du circuit] et j'ai eu le temps d'étudier différentes lignes et comment négocier au mieux la piste. J'espère que cette expérience se traduira en un week-end réussi", conclut le Britannique.

Seul Américain de ce trio, Alexander Rossi est finalement le moins expérimenté des trois avant ce week-end car il n'a disputé lui aussi qu'une course en IndyCar, à St Petersburg, mais n'a de plus jamais posé les roues sur un ovale avant les tests organisés à Phoenix durant l'intersaison.

"Ce week-end va être quelque chose de complètement nouveau pour moi et ma carrière", dit le pilote d'Andretti-Herta, qui a pour point commun avec Chilton d'avoir fait partie de l'équipe Manor en F1. "Ma première expérience sur ovale est une chose à propos de laquelle je suis incroyablement excité. Et même si je ne sais pas vraiment à quoi m'attendre, je suis très impatient que ça commence."

"Je vais beaucoup m'appuyer sur la richesse d'information et de succès qui m'entoure avec Bryan [Herta] et Michael [Andretti], ainsi que mes trois équipiers, pour rendre la transition aussi limpide que possible."

Tous trois ne savent donc pas vraiment où ils en sont. Le mot de la fin est pour Filippi, sous forme de rappel d'une règle de base retenue après les tests de février : "Je vais devoir me rappeler à moi-même de ne pas sur-piloter, car sur ovale on n'a pas beaucoup de place pour ça", dit-il. "Je pense que la clé sera d'être patient."

partages
commentaires
Bourdais et Pagenaud prêts pour la bataille de Phoenix

Article précédent

Bourdais et Pagenaud prêts pour la bataille de Phoenix

Article suivant

EL1 - Carpenter le plus rapide, Sato et Hinchcliffe dans le mur

EL1 - Carpenter le plus rapide, Sato et Hinchcliffe dans le mur
Charger les commentaires