Vidéo - James Hinchcliffe de retour à Road America en IndyCar

James Hinchcliffe a enfin pu reprendre le volant d'une IndyCar après son terrible accident à Indianapolis au mois de mai, lors des essais des 500 miles.

Vidéo - James Hinchcliffe de retour à Road America en IndyCar
James Hinchcliffe, Schmidt Peterson Motorsports Honda
Tristan Vautier, Dale Coyne Racing Honda
Sébastien Bourdais, KV Racing Technology Chevrolet
James Hinchcliffe, Schmidt Peterson Motorsports Honda
James Hinchcliffe, Schmidt Peterson Motorsports Honda
Sébastien Bourdais, KV Racing Technology Chevrolet
James Hinchcliffe, Schmidt Peterson Motorsports Honda
James Hinchcliffe, Schmidt Peterson Motorsports Honda

Le pilote canadien a complété plus de 60 tours de la piste de Road America, longue de 6.515 km. Le retour dans la monoplace lundi s'est très bien passé pour le maire de "Hinchtown", écarté des circuits depuis le mois de mai.

"Ça s'est passé encore mieux que ce que j'espérais" déclarait-il à Motorsport.com. "Physiquement, je m'attendais à souffrir en fin de journée, surtout avec ce que certains pilotes m'avaient dit après les essais de la semaine dernière. Mais visiblement, tout le travail à la salle de sport a servi!"

Pour un retour, James Hinchcliffe a été gâté, avec l'un des plus beaux circuits du continent américain. Comparable à Spa-FrancorchampsRoad America est un sacré défi pour les pilotes, et Hinchcliffe était finalement heureux de pouvoir revenir sur une telle piste.

"Une partie de moi aurait aimé pouvoir revenir à Sebring, une piste plus lente, avec des dégagements, mais j'adore Road America, c'est mon circuit préféré aux États-Unis et je rêve de piloter ici en IndyCar depuis 2004. Ça m'a forcé à m'adapter rapidement également, car vous avez besoin d'en avoir dans le pantalon pour passer certains virages aux hautes vitesses de ces voitures!"

Hinchcliffe poursuivra les essais privés avec le Schmidt/Peterson Motorsports le mois prochain, à Sebring, lors d'une séance d'essais Firestone. A ses côtés ce lundi, on retrouvait Ryan Hunter-Reay, Marco Andretti (Andretti), Tristan Vautier (Coyne) et Sébastien Bourdais (KVSH) qui a également fait part de ses impressions à Motorsport.com.

"Vous devez piloter comme un fou ici dans les zones de freinage. C'est ici qu'on gagne du temps, en freinant tard, en entrant avec le plus de vitesse possible et en accélérant le plus tôt possible. Avec la trainée que l'on a sur ces voitures, dès qu'on enlève le pied de l'accélérateur on perd énormément de temps."

Propos recueillis par David Malsher

partages
commentaires
James Hinchcliffe de retour au volant d’une IndyCar!

Article précédent

James Hinchcliffe de retour au volant d’une IndyCar!

Article suivant

Diaporama - Les 16 victoires de Dan Wheldon en IndyCar

Diaporama - Les 16 victoires de Dan Wheldon en IndyCar
Charger les commentaires