Course - Will Power remporte les 500 Miles d'Indianapolis !

partages
commentaires
Course - Will Power remporte les 500 Miles d'Indianapolis !
Par : Michaël Duforest
27 mai 2018 à 19:27

Champion IndyCar 2014, l'Australien Will Power a remporté ce dimanche la 102e édition des 500 Miles d'Indianapolis !

Au départ, Ed Carpenter conserve la tête devant le trio des Penske de Will Power, Simon Pagenaud et Josef Newgarden. Sébastien Bourdais complète le top 5 à l'issue du premier tour. Pagenaud s'empare de la deuxième position au début de la troisième boucle.

Sans surprise, Tony Kanaan a pris un excellent envol, et se retrouve en sixième position au bout du sixième tour de piste, en ayant pris le départ de la dixième place sur la grille. Les pilotes s'adaptent au comportement de leurs monoplaces dans les premiers tours, le kit aérodynamique 2018 produisant beaucoup moins d'appui que ses prédécesseurs des deux dernières années.

Comme attendu, cela donne une course bien différente de ce qui est devenu la "norme" à Indianapolis, les pilotes évoluant en file indienne, le leader Ed Carpenter se permettant même de prendre quelques longueurs d'avance sur Simon Pagenaud, qui conserve la deuxième place.

Tony Kanaan est le premier pilote à s'arrêter, à la fin du 30e tour, au moment où les leaders se trouvent bloqués dans du trafic, la fin du peloton ayant du mal à tenir en pneus usés. Will Power en profite pour prendre la deuxième place à Simon Pagenaud, alors que le leader Ed Carpenter s'arrête à la boucle suivante, avec Pagenaud et Castroneves.

Josef Newgarden a bien géré les derniers litres de son stock de carburant, puisqu'il en profite pour prendre la tête avant son arrêt à la fin du 32e tour. Spencer Pigot est resté en piste, prenant le leadership, avant son passage par la pitlane au 34e tour.

À l'issue des arrêts, Ed Carpenter conserve les commandes de la course, devant Tony Kanaan, qui a profité de sa stratégie légèrement décalée, Josef Newgarden, Simon Pagenaud et Helio Castroneves. Will Power pointe au sixième rang, devant Spencer Pigot, Sébastien Bourdais, Scott Dixon et Marco Andretti.

Le drapeau jaune est agité pour la première fois au 47e tour, suite à un contact entre Takuma Sato et James Davison. L'Australien était très loin du rythme des meilleurs, et s'est fait percuter à l'arrière par le vainqueur en titre.

 

La grande majorité du peloton s'arrête au stand sous drapeau jaune, et Carpenter ressort en tête devant Kanaan, Power, Newgarden et Pagenaud. Le rookie Zachary Claman DeMelo ne s'arrête pas et en profite pour mener la course.

La course reprend à la fin du 55e tour, et Ed Carpenter prend la tête sans trop de difficulté en dépassant le pilote canadien, dont les pneus ont déjà effectué près de 20 tours de piste. Kanaan reprend vite la deuxième place, et les Penske s'attaquent ensuite à la monoplace #19.

Ed Jones perd le contrôle au 58e tour de piste, et le drapeau jaune est une nouvelle fois agité. Au restart, Tony Kanaan prend les commandes de l'épreuve en dépassant Ed Carpenter par l'extérieur, démontrant une nouvelle fois son talent pour les relances en pneus froids ! Mais l'Américain lui rend la monnaie de sa pièce dès le tour suivant.

Au 68e tour de course, Danica Patrick percute le mur, au même endroit qu'Ed Jones plus tôt, et sa carrière de pilote s'achève donc à ce moment précis... L'Américaine s'est extraite de sa monoplace, comme Ed Jones avant elle, mais l'Émirati a été transporté à l'hôpital, se plaignant de maux de tête et de nuque.

La course reprend ses droits à l'issue du 73e tour, et une nouvelle fois, Kanaan prend la tête par l'extérieur ! Le Brésilien parvient à conserver le commandement durant les tours suivants, au volant de sa monoplace de l'écurie d'AJ Foyt.

Tony Kanaan marque le début de la vague d'arrêts au stand en rentrant dans la pitlane à la fin du 90e tour, dix boucles avant la mi-course. Ed Carpenter suit son exemple au tour suivant, et Will Power prend la tête de la course.

Pagenaud rentre au stand au 93e tour, une boucle avant Power, Castroneves et Hunter-Reay. Scott Dixon prend provisoirement la tête. Lors de ce qui est la deuxième salve d'arrêts sous drapeau vert, la fenêtre des pitstops s'ouvre beaucoup plus qu'auparavant, et les possibilités stratégiques deviennent nombreuses.

Un tour avant la mi-course, coup de théâtre, Tony Kanaan doit repasser par la voie des stands, en raison d'une crevaison à l'arrière droit ! Le Brésilien retombe à la 22e place, alors qu'après un long moment en tête (sur une stratégie décalée), Graham Rahal s'arrête à l'issue du 106e tour, tout comme Robert Wickens et Carlos Muñoz.

Les drapeaux jaunes s'enchaînent

Après une longue période sous drapeau vert, la voiture de sécurité reprend la piste au 139e tour, pour l'accident de Sébastien Bourdais, entre les virages 3 et 4 ! Sur la relance, Power conserve la tête, devant Carpenter, Pagenaud et Hunter-Reay, alors qu'Alexander Rossi dépasse plusieurs voitures par l'extérieur pour prendre la sixième place ! Le drapeau jaune est agité à la fin du tour de la relance, pour l'accident de Helio Castroneves, qui a perdu le contrôle avant de percuter le mur à l'entrée des stands.

La course reprend au 154e tour, et une nouvelle fois, Alexander Rossi se montre très à l'aise à l'extérieur en dépassant Ryan Hunter-Reay et Simon Pagenaud ! Comme au restart précédent, les pilotes ne terminent pas un seul tour avant le retour de la voiture de sécurité, Sage Karam percutant le mur dans le Turn 4.

La course reprend ses droits au 162e tour, Will Power conservant sa place en tête de l'épreuve, alors qu'Alexander Rossi ne parvient pas à dépasser Ed Carpenter par l'extérieur ! Si les leaders attirent l'attention, les regards se tournent vers Scott Dixon, qui s'est arrêté au stand lors de la neutralisation, et est le roi de l'économie de carburant !

À 29 tours de l'arrivée, Will Power rentre au stand ! L'Australien lance donc les hostilités, les pilotes n'attendant même pas les dernières boucles pour leur dernier arrêt, en raison de l'usure des pneus. Marco Andretti et Josef Newgarden se sont arrêtés lors de la boucle précédente, Tony Kanaan et Ryan Hunter-Reay un tour plus tard.

Ed Carpenter et Graham Rahal passent pour la dernière fois au stand à 27 boucles de la fin, laissant le vainqueur 2016 Alexander Rossi en tête. Le pilote Andretti Autosport s'arrête ensuite, et Simon Pagenaud prend les commandes, avant de passer par son tour chercher quatre pneus et un plein d'ethanol.

Le rookie Robert Wickens prend ensuite la tête avant son arrêt à 20 tours du but, rendant les commandes au vétéran Oriol Servià ! Derrière, Will Power prend la quatrième place à Scott Dixon à 16 tours de l'arrivée, rendant la stratégie du Néo-Zélandais non viable pour la victoire.

La fin de course se transforme en sprint

La course est une nouvelle fois neutralisée à 12 tours du drapeau à damier, pour un accident impliquant Tony Kanaan. Cela constitue une excellente nouvelle pour Servià, ainsi que Stefan Wilson et Jack Harvey, qui sont restés en piste et espèrent pouvoir rallier l'arriver sans remettre d'essence, et occupent les trois premières places.

La course repart à 7 tours du drapeau à damier, et Stefan Wilson s'empare de la tête dans le premier virage ! Jack Harvey prend la deuxième place devant Servià, alors que Will Power reste dans un premier temps quatrième, avant de déposséder l'Espagnol de la troisième place au tour suivant.

Les deux leaders rentrent au stand à quatre tours de l'arrivée, et Will Power prend la tête à Indianapolis ! Servià parvient à rester en piste, en deuxième place, devant Ed Carpenter, Scott Dixon et Alexander Rossi.

L'Espagnol s'arrête au tour suivant, et l'Australien prend le large. Il ne peut être rattrapé, et après un titre IndyCar en 2014, Will Power s'adjuge la plus belle course de monoplaces au monde, les 500 Miles d'Indianapolis !

Ed Carpenter termine deuxième, devant Scott Dixon, Alexander Rossi et Ryan Hunter-Reay. Simon Pagenaud, sixième, est le seul Français à l'arrivée.

500 Miles d'Indianapolis - Course
P.PiloteÉcurieÉcart
1 12 australia Will Power Penske (C) 2:59:42.6365
2 20 united_states Ed Carpenter Carpenter (C) 3.1589
3 9 new_zealand Scott Dixon Ganassi (H) 4.5928
4 27 united_states Alexander Rossi Andretti (H) 5.2237
5 28 united_states Ryan Hunter-Reay Andretti (H) 6.7187
6 22 france Simon Pagenaud Penske (C) 7.2357
7 29 colombia Carlos Muñoz Andretti (H) 7.8377
8 1 united_states Josef Newgarden Penske (C) 8.6917
9 6 canada Robert Wickens Schmidt (H) 9.3112
10 15 united_states Graham Rahal Rahal (H) 11.3368
11 66 united_states J.R. Hildebrand Dreyer & Reinbold (C) 12.7354
12 98 united_states Marco Andretti Andretti (H) 14.0745
13 4 brazil Matheus Leist Foyt (C) 14.7798
14 88 colombia Gabby Chaves Harding (C) 15.1173
15 25 united_kingdom Stefan Wilson Andretti (H) 33.6747
16 60 united_kingdom Jack Harvey Shank (H) 34.7970
17 64 spain Oriol Servià Rahal (H) 38.2325
18 23 united_states Charlie Kimball Carlin (C) 41.5146
19 19 canada Zachary Claman DeMelo Coyne (H) 1 tour
20 21 united_states Spencer Pigot Carpenter (C) 1 tour
21 17 united_states Conor Daly Coyne (H) 1 tour
22 59 united_kingdom Max Chilton Carlin (C) 2 tours
23 26 united_states Zach Veach Andretti (H) 2 tours
24 7 united_kingdom Jay Howard Schmidt (H) 7 tours
25 14 brazil Tony Kanaan Foyt (C) Accident
26 24 united_states Sage Karam Dreyer & Reinbold (C) Accident
27 3 brazil Helio Castroneves Penske (C) Accident
28 18 france Sébastien Bourdais Coyne (H) Accident
29 32 united_states Kyle Kaiser Juncos (C) Mécanique
30 13 united_states Danica Patrick Carpenter (C) Accident
31 10 united_arab_emirates Ed Jones Ganassi (H) Accident
32 30 japan Takuma Sato Rahal (H) Accident
33 33 australia James Davison Foyt (C) Accident

(C) = Chevrolet, (H) = Honda

Article suivant
Danica Patrick conclut sa carrière par un accident à l'Indy 500

Article précédent

Danica Patrick conclut sa carrière par un accident à l'Indy 500

Article suivant

Power : "Je me demandais si je la gagnerais un jour"

Power : "Je me demandais si je la gagnerais un jour"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries IndyCar
Événement 500 Miles d'Indianapolis
Catégorie Course
Lieu Indianapolis Motor Speedway
Auteur Michaël Duforest
Type d'article Résumé de course