Débuts réussis voire... fracassants pour Nelson Piquet Jr

Pour ses débuts dans la catégorie Indy Lights, Nelson Piquet Jr. a décroché la pole position pour les courses d’Indy Lights disputées dans les rues de Toronto ce week-end.

L’ancien pilote de Formule 1 et actuel leader du premier Championnat de Formule E remplace Max Chilton, retenu au Mans avec Nissan, aux commandes de la monoplace bleue n°14 de l’écurie Carlin.

Mais ses débuts dans l’antichambre de l’IndyCar ont été mouvementés avec un accident impressionnant alors qu'il menait la première course, samedi.

Motorsport.com avait rencontré le Brésilien entre les qualifications et le départ de la première course.

Oui, c’est une bonne performance,” disait-il en préambule. “J’ai toutefois une pente abrupte à grimper. J’ai réussi à effectuer un bon tour en fin de séance pour décrocher le meilleur chrono.”

Il s’agit, pour vous, de la première expérience au volant de cette monoplace...

Il est très difficile d’évaluer convenablement cette voiture sur ce circuit très bosselé et glissant. Elle est très rapide et freine très efficacement. Son moteur turbo est puissant, avec beaucoup de couple.

On doit changer les rapports assez rapidement, car le couple arrive vite et brutalement. On évite ainsi de faire patiner les roues arrière sur les parties glissantes du circuit.

Cette année, vous aurez piloté une voiture de rallycross, une monoplace de Formule E électrique et cette voiture d’Indy Lights. Laquelle est votre favorite?

“Elle sont toutes excitantes à piloter. Elles posent toutes un défi. Je suis un pilote, et que ce soit en kart, en Formule E ou en Indy Lights, j’adore conduire. Quand on m’invite à courir et que les conditions sont bonnes, j’accepte de le faire.

Je connais Trevor [Carlin] depuis fort longtemps. Son équipe a remporté des courses d’Indy Lights cette saison. Je n’avais rien de prévu à mon agenda ce week-end, alors je suis venu courir ici à Toronto.

Comptez-vous effectuer d’autres courses d’Indy Lights cette saison?

Cela dépendra de Trevor. S’il me demande de faire d’autres courses, je le ferai. Mes priorités demeurent toutefois la Formule E et le rallycross, mais si on me demande de disputer d’autres courses et que je suis disponible, je sera là.

Qu’en est-il du niveau de compétition en Indy Lights?

Je possède plus d’expérience que les autres pilotes dans cette série. Par contre, ils connaissent beaucoup mieux la voiture que moi. C’est donc une sorte de compromis. Je me suis qualifié en pole, mais pas avec une avance considérable [0,6343 seconde], alors cela démontre que le plateau est très compétitif.

Votre présence ici ce week-end pourrait-elle vous donner des idées concernant l’IndyCar?

Pourquoi pas? Si les conditions sont bonnes et qu’on m’offre des essais et une bonne préparation, je le ferai. Je conduirai toutes les voitures qu’on m’offrira de conduire.

Propos recueillis par René Fagnan à Toronto

A propos de cet article
Séries Indy Lights
Événement Toronto
Circuit Exhibition Place
Type d'article Interview
Tags crash, indylights, piquet