Victoires, titre et... au moins trois courses d'IndyCar pour Pigot

Le jeune pilote américain Spencer Pigot a remporté ce week-end les deux dernières manches de la saison à Laguna Seca, s'adjugeant du même coup le titre.

Pigot est arrivé en Californie avec six points de retard sur le leader du championnat, Jack Harvey (Schmidt Peterson Motorsport). Ed Jones (Carlin) et RC Enerson (équipier de Harvey) étaient eux aussi engagés dans une lutte à quatre pour l'attribution du titre.

Au-delà de celui-ci, l'enjeu était de taille pour les quatre jeunes pilotes puisque le vainqueur allait se voir offrir, dans le cadre du programme Mazda Road to Indy, une bourse d'un million de dollars mais aussi la garantie de participer à trois courses IndyCar en 2016... dont la centième édition des 500 Miles d'Indianapolis.

En observant la grille actuelle en IndyCar, on voit qu'un grand nombre de pilotes sont passés par l'Indy Lights.

Scott Dixon

Le championnat Indy Lights est suivi de très près par les responsables d'écuries de l'IndyCar et Pigot avait d'ailleurs participé à des tests début juillet avec Penske aux côtés de Nelson Piquet Jr.

“En observant la grille actuelle en IndyCar, on voit qu'un grand nombre de pilotes sont passés par l'Indy Lights,” faisait remarquer récemment Scott Dixon. Le Néo-Zélandais, qui a remporté il y a deux semaines son quatrième titre en IndyCar, sait de quoi il parle puisqu'il avait également coiffé la couronne Indy Lights en 2000 avant de débuter la saison suivante dans ce qui s'appelait alors le CART... et d'y remporter sa première victoire à Milwaukee puis d'être engagé par Chip Ganassi en 2002. On connaît la suite... 

Ce week-end, Spencer Pigot n'a pas fait de détail en remportant les deux manches. Lors de la première, samedi, il a pris le dessus sur Max Chilton, parti en pole position, quand l'ex-pilote Marussia en F1 a dû rentrer au stand après avoir trop malmené ses gommes. Harvey ne se classant que 5e, le jeune pilote né à Orlando, en Floride, s'est alors emparé de la tête du championnat.

Dans l'obligation de tout tenter lors de la dernière course, Harvey a essayé de s'infiltrer entre Chilton et Pigot lors du départ. Pigot a levé mais ses deux adversaires, en voulant l'un et l'autre retarder au maximum son freinage, ont viré trop large et lui laissé la piste libre. La messe était dite.

Deux neutralisations n'ont pas suffi à empêcher Pigot de remporter sa deuxième victoire du week-end, qui faisait de lui le premier pilote couronné en Indy Lights depuis l'apparition de la nouvelle Dallara IL-15 en début de saison.

Déjà vainqueur en Pro Mazda, la catégorie inférieure, en 2014, Pigot a remporté six victoires au total sur la route du titre. Son écurie, le Juncos Racing, faisait elle aussi ses débuts cette année en Indy Lights.

On retrouvera donc Pigot en Indy Car lors de trois courses au moins en 2016, voire plus si une équipe décide de miser sur lui pour une saison complète. À suivre...

A propos de cet article
Séries Indy Lights , IndyCar
Événement Laguna Seca
Circuit Laguna Seca
Pilotes Spencer Pigot
Type d'article Actualités
Tags carlin, chilton, harvey, indy lights, pigot