DTM
10 juil.
-
12 juil.
Canceled
C
Anderstorp
31 juil.
-
02 août
Canceled
WSBK
31 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
23 jours
C
Algarve
07 août
-
09 août
Prochain événement dans
30 jours
WRC
C
Rallye d'Estonie
04 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
58 jours
C
Rallye de Turquie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
78 jours
WEC
13 août
-
15 août
Prochain événement dans
36 jours
C
Bahreïn
19 nov.
-
21 nov.
Prochain événement dans
134 jours
MotoGP
C
GP d'Andalousie
24 juil.
-
26 juil.
Prochain événement dans
16 jours
Moto3
C
GP d'Espagne
17 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
10 jours
C
GP d'Andalousie
24 juil.
-
26 juil.
Prochain événement dans
16 jours
Moto2
C
GP d'Espagne
17 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
10 jours
C
GP d'Andalousie
24 juil.
-
26 juil.
Prochain événement dans
16 jours
IndyCar
02 juil.
-
04 juil.
Événement terminé
10 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
2 jours
Formule E
C
E-Prix de Berlin I
05 août
-
05 août
Prochain événement dans
28 jours
C
E-Prix de Berlin II
06 août
-
06 août
Prochain événement dans
29 jours
FIA F3
03 juil.
-
05 juil.
Événement terminé
C
Spielberg II
10 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
2 jours
FIA F2
03 juil.
-
05 juil.
Événement terminé
C
Spielberg II
10 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
2 jours
Formule 1
02 juil.
-
05 juil.
Événement terminé
09 juil.
-
12 juil.

Le WEC espère attirer les pilotes au Mans grâce au virtuel

partages
commentaires
Par :
5 juin 2020 à 13:42

Gérard Neveu se montre optimiste pour que les 24 Heures du Mans virtuelles, disputées la semaine prochaine, suscitent l'engouement de pilotes d'autres disciplines au point de leur donner envie de participer à la véritable course.

Suite au report des 24 Heures du Mans, décalées au mois de septembre en raison de la pandémie de COVID-19, la première édition virtuelle du double tour d'horloge se tiendra les 13 et 14 juin. Cet évènement eSport est organisé par l'Automobile Club de l'Ouest, le FIA WEC et Motorsport Games. Le plateau est constitué de pilotes professionnels et de simracers.

Fidèles au WEC, certains constructeurs comme Toyota, Porsche, Aston Martin et Ferrari ont tous décidé spontanément d'y prendre part. On retrouvera également des pilotes déjà vainqueurs dans la Sarthe comme Sébastien Buemi et Fernando Alonso, vainqueurs au Mans l'an dernier. Mais parmi les 200 pilotes inscrits, plusieurs grands noms issus d'autres disciplines se sont ajoutés, dont notamment des pilotes de Formule 1 : Max Verstappen, Charles Leclerc et Lando Norris. À ce jour, aucun d'entre eux n'a encore disputé les 24 Heures du Mans. De quoi leur donner des envies ?

Lire aussi :

"C'est une histoire que l'on ne peut raconter qu'avec une course virtuelle", explique à Motorsport.com Gérard Neveu, directeur général du WEC. "Avoir tous ces champions venant de différents championnats internationaux est habituellement très difficile, car ils sont supposés participer à leurs épreuves respectives ce week-end-là. Je ne suis pas certain qu'en temps normal ce serait possible de le faire avec un même niveau d'intérêt et avec la même grille." 

"Lorsque nous avons commencé à en discuter, nous avons immédiatement reçu des réactions très enthousiastes des équipes et des pilotes. Toutes les personnes avec lesquelles nous avons commencé à discuter ont eu exactement la même réponse, les pilotes également. Quand on discute avec les pilotes, par exemple Fernando Alonso, ce gars est un incroyable champion, il a tout gagné, dont Le Mans à deux reprises. J'ai dit : 'OK, tu en es ?' Il a répondu : 'Bien sûr que j'en suis !'. Quand j'ai vu les premiers essais qu'ils ont fait il y a deux jours, il était immédiatement au niveau. Il travaille énormément pour ça. C'est désormais un objectif pour tous : 'Comment puis-je gagner la course ? Comment puis-je me battre pour la victoire ?'"

Le virtuel pour débuter l'histoire

24 Heures du Mans virtuelles

Si Gérard Neveu est enthousiaste, c'est parce qu'il voit cette épreuve virtuelle comme une opportunité de donner envie à des pilotes de venir se frotter plus tard aux 24 Heures du Mans sur la piste.

"Pour les jeunes pilotes, je suis presque certain que la majorité d'entre eux rêve d'être un jour au Mans, car c'est une course que l'on veut gagner, c'est sûr", précise-t-il. "Ils sont jeunes aujourd'hui, donc ils se concentrent sur une autre carrière, c'est logique. Mais ils ont une opportunité d'essayer Le Mans virtuellement, c'est le début de l'histoire. Nous savons que Verstappen, Leclerc ou les pilotes actuels en F1 peuvent tout gagner. Mais nous aimerions les voir un jour se battre pour la victoire au Mans. S'ils peuvent être Champion du monde de F1 et un jour gagner Le Mans, puis remporter les 500 Miles d'Indianapolis par exemple, les épreuves emblématiques, ce serait un plaisir."

"C'est exactement ce qui s'est passé avec Fernando Alonso. Nous avons un incroyable respect pour Fernando, avant tout parce que c'est un champion extraordinaire avec une incroyable carrière. Mais il a eu le courage [de s'engager au Mans], et ce n'est pas la même chose pour tous les Champions du monde. Beaucoup d'entre eux se disent : 'Hum, Le Mans, je ne suis pas sûr !'. Mais Alonso a pris le risque de le faire. Il l'a fait avec un incroyable état d'esprit. Pour moi, c'est l'exemple d'un champion complet. Et maintenant il essaie de remporter les 500 Miles d'Indianapolis. Ce que fait ce garçon dans sa carrière est extraordinaire."

Les 24 Heures du Mans virtuelles auront lieu les 13 et 14 juin et seront diffusées en direct sur Motorsport.tv.

Pour plus d'informations sur l'univers eSport, rendez-vous sur Motorsport Games.

Propos recueillis par Luke Smith  

Article suivant
Rothgeb et Brooks s'imposent à Talladega

Article précédent

Rothgeb et Brooks s'imposent à Talladega

Article suivant

Qui décrochera le titre virtuel en Formule E ?

 Qui décrochera le titre virtuel en Formule E ?
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 Heures du Mans , WEC , eSport
Auteur Basile Davoine