Albon met fin à la domination de Leclerc

Alexander Albon a décroché sa première victoire lors d'un Grand Prix virtuel après avoir pris le dessus sur Charles Leclerc, au terme d'un duel intense sur le circuit d'Interlagos.

Albon met fin à la domination de Leclerc

Alexander Albon a pris la tête de la course dès le départ, devançant le vainqueur des deux manches précédentes, Charles Leclerc, tandis que le poleman Stoffel Vandoorne a vécu un envol difficile. Ce dernier, après avoir raté son départ, s'est accroché avec Enzo Fittipaldi et George Russell. Le pilote Williams est parvenu à se maintenir au quatrième rang tandis que les deux autres pilotes se sont retrouvés hors du top 10. 

Cet incident a permis à Albon et Leclerc ne prendre un avantage important sur le peloton, comme ils l'avaient déjà fait lors de la course précédente sur le circuit de Shanghai. Tous les deux se sont échangé les commandes de l'épreuve à plusieurs reprises durant le premier relais, prenant peu à peu le large par rapport à Russell, revenu à la troisième place. 

Lire aussi :

Leclerc est le premier à s'être arrêté au stand, choisissant les pneus durs. Albon est resté en piste quelques tours supplémentaires avant de chausser des pneus mediums sur sa Red Bull virtuelle. Les deux protagonistes ont à nouveau échangé la position de leader plusieurs fois, jusqu'à ce que la course bascule suite à une pénalité de trois secondes infligées à Leclerc pour avoir abusé des limites de la piste. 

Albon a franchi la ligne d'arrivée en vainqueur, évitant toute mésaventure qui aurait pu lui rappeler ce qui s'était réellement produit lors du Grand Prix du Brésil 2019, où il avait manqué de peu son tout premier podium en Formule 1. La pénalité subie par Leclerc a permis à Russell de s'emparer de la deuxième position devant le Monégasque. 

Auteur d'une belle remontée, Vandoorne a bouclé la course au quatrième rang, devant son coéquipier chez Mercedes, Esteban Gutiérrez. Sous les couleurs de Renault, Christian Lundgaard a terminé sixième devant Fittipaldi et Louis Deletraz. 

En début de course, Antonio Giovinazzi était à la lutte pour la quatrième place face à Nicholas Latifi mais les deux hommes se sont accrochés. L'Italien a abandonné tandis que le Canadien a terminé neuvième devant Lando Norris, privé de qualifications suite à des problèmes techniques. Le pilote McLaren a cumulé les mésaventures puisqu'il a également écopé d'une pénalité de passage par les stands pour avoir volé le départ. 

partages
commentaires
Martini, le pilote Minardi tombé sous le charme de la Tyrrell P34

Article précédent

Martini, le pilote Minardi tombé sous le charme de la Tyrrell P34

Article suivant

Vettel évoque l'impact du report des nouvelles règles sur Ferrari

Vettel évoque l'impact du report des nouvelles règles sur Ferrari
Charger les commentaires