Quand Ferrari exprime virtuellement ses idées futuristes

Ferrari a présenté un concept Vision Gran Turismo qui, bien que virtuel, pourrait en faire rêver plus d'un.

Ferrari a dévoilé le week-end dernier son concept Vision Gran Turismo lors des World Finals 2022 organisées à Monaco autour du célèbre jeu vidéo. Le constructeur italien s'est prêté au même jeu que d'autres depuis plusieurs années, en concevant cette voiture virtuelle qui sera disponible le mois prochain pour les joueurs. Si elle ne se concrétisera pas dans la réalité, elle offre un aperçu des technologies futures ou des idées qui pourraient germer à Maranello dans les années à venir.

Le concept du Cheval cabré est notamment doté d'un toit ouvrant permettant au pilote de s'installer en position allongée comme dans une monoplace. On retrouve également des caractéristiques déjà utilisées sur des modèles Ferrari, mais poussées à l'extrême et parfois issues de la Formule 1. Il y a ainsi un S-duct à l'avant, des sorties d'air au niveau des passages de roue et un fond plat en fibre de carbone.

"La Ferrari Vision Gran Turismo incarne un nouveau langage [de conception] que l'on mettra en avant pour les années à venir. On aura envie de la toucher", promet Flavio Manzoni, directeur du design chez Ferrari, dans un entretien accordé à Traxion.GG, publication parente de Motorsport.com. "C'était un très long processus de conception qui a débuté par plusieurs modèles 3D. Mais au bout du compte, on converge vers une solution finale que l'on croit représenter exactement ce que l'on voulait. La représentation du nouveau design futuriste, c'est la poésie de Ferrari."

L'arrière du concept est dérivé de l'Hypercar 499P présentée il y a quelques semaines, notamment au niveau de l'aileron et du diffuseur. Ferrari a développé sa Vision Gran Turismo avec des passages de roule ventilés et une technique aérodynamique fraîchement brevetée avec deux canaux latéraux qui acheminent le flux d'air autour du cockpit et au-dessus des pontons.

Le concept Ferrari Vision Gran Turismo.

Le concept Ferrari Vision Gran Turismo.

Du côté de la motorisation, il s'agit du même bloc 3 litres bi-turbo que celui de la 296 GTB/HTS, également exploité en compétition sur la future GT3 de la marque. N'ayant à se conformer à aucune réglementation technique, les concepteurs ont eu toute latitude pour exploiter la quintessence de ce V6 à 120°. Il produit ainsi 1030 chevaux à un régime de 9000 trs/min. Ce bloc est relié à une boîte de vitesses huit rapports directement empruntée à la Formule 1 et le moteur à combustion interne s'accompagne de trois moteurs électriques (un à l'arrière, deux à l'avant). La partie hybride à elle seule développe une puissance de 326 chevaux.

Et pourtant, malgré cette unité de puissance a priori complexe, le poids de la Ferrari Vision Gran Turismo reste à peine supérieur à celui d'une Mazda MX-5 ! Son poids à vide est de 1250 kg, réparti à 43,5% sur l'avant et 56,5% sur l'arrière.

Les chiffres avancés par Ferrari promettent un 0 à 100 km/h en moins de deux secondes et un 0 à 200 km/h sous les cinq secondes. Ce concept peut atteindre une vitesse maximale de 350 km/h et le chrono hypothétique sur le circuit d'essais de Fiorano est évalué sous les 70 secondes. Un modèle grandeur nature – mais non roulant – sera exposé au musée Ferrari de Maranello.

1/5

Photo de: Ferrari

2/5

Photo de: Ferrari

3/5

Photo de: Ferrari

4/5

Photo de: Ferrari

5/5

Photo de: Ferrari

Lire aussi :
partages
commentaires

Le champion néerlandais de F1 qui brille chez Mercedes

Les 500 Miles de Sebring approchent à grands pas