DTM
11 sept.
Événement terminé
18 sept.
Événement terminé
WSBK
04 sept.
Événement terminé
18 sept.
SBK Warm-up dans
10 Heures
:
54 Minutes
:
32 Secondes
WRC
04 sept.
Événement terminé
18 sept.
Étape 3 dans
08 Heures
:
24 Minutes
:
32 Secondes
WEC
13 août
Événement terminé
12 nov.
Prochain événement dans
53 jours
MotoGP
11 sept.
Événement terminé
18 sept.
Warm-up dans
11 Heures
:
14 Minutes
:
32 Secondes
Moto3
11 sept.
Événement terminé
18 sept.
Warm-up dans
10 Heures
:
14 Minutes
:
32 Secondes
Moto2
13 mai
Événement terminé
18 sept.
Warm-up dans
10 Heures
:
44 Minutes
:
32 Secondes
IndyCar
12 sept.
Événement terminé
C
Grand Prix d'Indianapolis 2
02 oct.
Prochain événement dans
12 jours
Formule E FIA F3
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
FIA F2
11 sept.
Événement terminé
C
Sochi
25 sept.
Essais libres dans
5 jours
Formule 1
11 sept.
Événement terminé
ELMS
07 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
WTCR
11 sept.
Événement terminé
24 Heures du Mans
18 sept.
Événement terminé
17 sept.
Course en cours . . .

Rebellion Williams Esport remporte les 24H du Mans virtuelles

partages
commentaires
Par :

L'équipage de la LMP2 #01 de Rebellion Williams Esport a remporté la première édition des 24 Heures du Mans virtuelles.

L'épreuve virtuelle disputée sur le jeu rFactor 2 et organisée par le WEC, l'Automobile Club de l'Ouest et Motorsport Games rassemblait 50 équipages et 200 pilotes dans le monde entier, en remplacement des 24 Heures du Mans réelles qui ont été repoussées en septembre en raison de la pandémie de COVID-19.

Après avoir signé la pole position vendredi soir, la ByKolles #04 pilotée par Tom Dillmann n'a pas pu profiter longtemps de son excellent départ, et pour cause : il était volé et un drive-through lui a été infligé. Par la suite, la tête de course a été l'objet d'une lutte acharnée dans laquelle ont notamment été impliqués les équipages Veloce Esports #16, emmené par Stoffel Vandoorne, et Team Redline #20, emmené par Max Verstappen et Lando Norris. La nuit aura malheureusement été fatale à ces deux voitures, victimes de problèmes techniques et/ou de sorties de piste, Redline étant même obligé d'abandonner (provisoirement).

Lire aussi :

C'est à partir de là que l'équipe Rebellion Williams Esport (composée de Louis Delétraz, Raffaele Marciello et des simracers Nikodem Wisniewski et Kuba Brzezinski) a pris les commandes pour ne jamais véritablement les perdre (en dehors des arrêts), même au moment de la seconde interruption de course peu avant midi ce dimanche, qui a annihilé l'avance de deux minutes dont disposait la #01 (et permis à l'équipe #20 de retrouver la course, à plus de 170 tours de la tête). La fin de course a vu cette voiture confirmer son avantage en rythme en s'échappant pendant qu'un superbe duel faisait rage entre sa voiture-sœur, la #13, et la ByKolles jusque dans la dernière demi-heure. Elle a finalement tourné en faveur de cette dernière qui, en dépit de la pénalité du début de course et de mésaventures plus tard dans la journée de samedi, n'a échoué qu'à une vingtaine de secondes de la première position. La quatrième place a également été serrée jusque dans les tous derniers mètres entre le 2 Seas Motorsport, qui jouait un temps la tête des 24 Heures, et la #24 de Veloce Esports. 

L'un des autres équipages stars de cette première édition en LMP2, la #14 du FA/RB Allinsports de Fernando Alonso et Rubens Barrichello, aura rapidement perdu toute chance de bien figurer. L'Espagnol, qui a débuté la course, s'est accroché avec une GTE au bout d'une demi-heure et a ensuite été victime d'une incompréhension aux stands qui a débouché sur son abandon en raison d'une panne d'essence. Grâce au premier drapeau rouge, pour redémarrer le serveur permettant d'héberger l'épreuve, l'équipage a pu retrouver la piste mais à quasiment 70 tours de la tête.

Côté GTE, la Porsche #93 (Nick Tandy, Ayhancan Güven, Joshua Rogers, Tommy Østgaard) l'a emporté plus aisément, offrant au constructeur allemand la victoire virtuelle exactement 50 ans après son premier succès réel dans la Sarthe. Le podium de la catégorie est complété par l'Aston Martin #95 et la LMP2 de R8G Esports, team dirigé par Romain Grosjean, qui peut se féliciter d'un excellent résultat malgré plusieurs incidents dont elle a été victime sans en être responsable.

Les débuts virtuels au Mans du pilote Ferrari F1 Charles Leclerc ont été entachés par des problèmes techniques. La Ferrari #52 qu'il partageait notamment avec Antonio Giovinazzi a été classée 18e et dernière à l'arrivée de sa catégorie, malgré un gros accident.

Après un nouveau drapeau rouge, Verstappen/Norris de retour

Article précédent

Après un nouveau drapeau rouge, Verstappen/Norris de retour

Article suivant

Les meilleures photos des 24 Heures du Mans virtuelles

Les meilleures photos des 24 Heures du Mans virtuelles
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 Heures du Mans , WEC , eSport
Auteur Fabien Gaillard