DTM
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
WRC
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
26 jours
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
EL3 dans
06 Heures
:
53 Minutes
:
18 Secondes
Moto3
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
Moto2
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
IndyCar
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
Formule E
22 nov.
-
23 nov.
Prochain événement dans
5 jours
C
E-Prix de Santiago
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
61 jours
FIA F3
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
FIA F2
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
C
Yas Marina
28 nov.
-
01 déc.
Prochain événement dans
11 jours
Formule 1
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
EL3 dans
12 Heures
:
58 Minutes
:
18 Secondes
ELMS
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
WTCR
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
La Grande Histoire des 24 Heures du Mans
Dossier

La Grande Histoire des 24 Heures du Mans

La Grande Histoire des 24H du Mans : 1re victoire japonaise en 1991

partages
commentaires
Par :
, Journaliste
11 juin 2019 à 18:00

J-4 avant les 24 Heures du Mans 2019. Chaque jour, Motorsport.com vous propose de redécouvrir une édition marquante de la plus grande course d’endurance du monde. Septième épisode : les 24 Heures du Mans 1991.

Avant le départ de la 59e édition des 24 Heures du Mans, Mazda faisait pâle figure face aux Mercedes, Jaguar et Peugeot officielles. Loin d’être la plus rapide sur un tour, la 787B #55 n’a en revanche pas connu le moindre pépin mécanique tout au long du double tour d’horloge sarthois 1991.

En début d’épreuve, Peugeot caracole en tête mais les 905 sont rapidement rattrapées par les ennuis mécaniques. Mercedes prend le pouvoir avec trois C11 aux trois premières places à la tombée de la nuit. Malheureusement, les Flèches d’Argent ne sont pas épargnées par les soucis techniques ! La #32 abandonne au petit matin, alors que la #1 ultra dominatrice doit elle aussi jeter l’éponge après avoir pointé en tête pendant 255 tours. 

Lire aussi:

Cela permet aux voitures plus lentes, mais plus endurantes de s’illustrer. Victorieuses une année auparavant, les Jaguar terminent la course en formation serrée : deuxième, troisième et quatrième. De son côté, la Mazda 787B #55 pilotée par Herbert/Gachot/Weidler prend les commandes de la course à trois heures du but. Le moteur rotatif tourne comme une horloge et Mazda devient, contre toute attente, le premier constructeur japonais à remporter les 24 Heures du Mans.

Hier comme aujourd’hui, les usines japonaises font confiance au préparateur ORECA. Hugues de Chaunac compte deux victoires au général dans la Sarthe, en 1991 avec Mazda et en 2018 aux côtés de Toyota.

La version complète de cette édition et toutes les archives (films officiels, sélection personnelle d’Allan McNish, films thématiques…) des 24 Heures du Mans sont disponibles sur Motorsport.tv. Abonnez-vous dès maintenant à Motorsport.tv (essai gratuit puis 3,50€ par mois ou 33,99€ par an) : https://fr.motorsport.tv/join.

Volker Weidler, Johnny Herbert, Bertrand Gachot, Mazda 787B

Article suivant
Le Mans en GT, c'est "partir à la guerre pendant 24 heures"

Article précédent

Le Mans en GT, c'est "partir à la guerre pendant 24 heures"

Article suivant

Vergne n'est "pas là pour une revanche" au Mans

Vergne n'est "pas là pour une revanche" au Mans
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 heures du Mans
Auteur Ayrton Lemaire