24 Heures du Mans
17 sept.
Warm-up dans
15 Heures
:
01 Minutes
:
14 Secondes

L'ACO promet une lutte plus serrée en LMP1 aux 24H du Mans

partages
commentaires
L'ACO promet une lutte plus serrée en LMP1 aux 24H du Mans
Par :
Co-auteur: Basile Davoine

L'Automobile Club de l'Ouest, organisateur des 24 Heures du Mans, a promis une lutte plus serrée entre Toyota et les LMP1 privés pour l'édition 2019 de la classique mancelle.

Toyota est le seul constructeur automobile inscrit dans la catégorie reine du Mans cette saison et a rapidement écrasé la concurrence non-hybride en LMP1 pour signer sa première victoire dans la Sarthe avec une avance de 12 tours l'an passé. Depuis lors, les législateurs du Championnat du monde d'Endurance, l'ACO et la FIA, ont essayé de rapprocher les privés de Toyota avec une série de changements effectués au niveau de l'Équivalence de Technologie (EoT), même s'ils n'ont pas permis de mettre fin à la domination de la marque nippone.

Le week-end dernier à Spa, pour la première fois de la Super Saison 2018-2019 (en dehors de sa double disqualification de Silverstone), Toyota n'occupait pas l'une des deux premières places finales mais, malgré tout, aucune structure privée n'est parvenue à terminer dans le même tour que la TS050 Hybrid gagnante.

Lire aussi:

Le président de l'ACO, Pierre Fillon, a déclaré lors d'une conférence de presse ce lundi que l'énorme écart de performances entre les Toyota dominatrices et les autres LMP1 au Mans l'an passé serait "corrigé" pour l'épreuve de 2019. "C'est vrai que la Toyota est probablement l'une des voitures les plus sophistiquées qui existe en course aujourd'hui", a déclaré Fillon.

"Ce n'est pas facile pour les teams privés d'aller chercher Toyota. Mais les équipes techniques ont fait de nombreux calculs, elles ont regardé toutes les courses. L'année dernière, c'est vrai que l'écart était encore trop important, donc c'est quelque chose qui va être corrigé cette année."

"Alors Toyota reste favori car c'est une usine, car ils ont des moyens, car dans les stands ils seront peut-être plus efficaces. Mais en termes de performances les voitures sont très proches, et s'il y a le moindre pépin, il y aura du monde derrière."

Rafael Nadal gives the start

Le directeur sportif de l'ACO, Vincent Beaumesnil, a ajouté qu'il était en partie de la responsabilité des meilleures équipes privées, Rebellion Racing et SMP Racing, de se mettre au niveau de Toyota. "Les écarts se sont fortement réduits. Je crois que Rebellion et SMP font un gros travail depuis un an. On leur avait dit : 'Vous devez progresser, les équivalences ne sont pas là pour tout faire'. Ils ont clairement progressé."

"Aujourd'hui, ils sont plus que challengers, ils sont clairement en embuscade et Toyota n'aura pas le droit à l'erreur. C'est vraiment le fruit d'un gros travail. Je crois que Rebellion et SMP sont des équipes qui sont devenues des références en Endurance par leur travail. On a vu une courbe de progression et on peut leur faire confiance. Ils ont démontré qu'ils étaient là à Spa, l'écart était beaucoup moins important que l'année dernière. On va vraiment voir leur vrai potentiel à la course du Mans, on a beaucoup d'attentes là-dessus."

Beaumesnil a également expliqué qu'il s'attendait à une lutte serrée entre les deux équipages Toyota, qui avaient été libres de se battre pendant une grande partie de l'épreuve en 2018. "On voit bien que les deux Toyota ne se font pas de cadeaux, ce qui est déjà très excitant à regarder. Je peux vous dire que la #7 a montré à Spa qu'ils ont quand même une soif de victoire et de revanche assez forte. Les pauvres n'ont pas été gâtés par les problèmes mécaniques mais ils sont capables d'être devant aussi et on voit bien qu'il y a une bagarre interne."

Relais de 2h45 et podium : Vandoorne est prêt pour Le Mans !

Article précédent

Relais de 2h45 et podium : Vandoorne est prêt pour Le Mans !

Article suivant

Charlène de Monaco donnera le départ des 24H du Mans

Charlène de Monaco donnera le départ des 24H du Mans
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 Heures du Mans , WEC
Auteur Jamie Klein