Audi ne chassera pas la pole face à Porsche

partages
Audi ne chassera pas la pole face à Porsche
Par : Basile Davoine
9 juin 2015 à 18:00

#7 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro
#8 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro front nose detail
Audi Sport Team Joest : Dr. Wolfgang Ullrich
#9 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro

Au Mans, la lutte pour la pole position débutera mercredi soir avec une première séance d'essais qualificatifs. Elle sera suivie de deux autres séances programmées jeudi. Alors que la météo est encore incertaine dans la Sarthe, la sérénité est au rendez-vous chez Audi, qui n'a aucune intention de se focaliser sur la pole position.

La marque aux anneaux ne dérogera pas à la règle lors des séances de mercredi et jeudi, en tout cas sur le papier. Le Docteur Ullrich, à la tête de ses troupes, insiste : il n'est pas question de tout miser sur la conquête d'une pole position certes prestigieuse et emblématique, mais qui n'offre aucune garantie pour la course.

"Je ne me souviens pas avoir vu Audi se concentrer sur les qualifications par le passé", indique Wolfgang Ullrich à Motorsport.com. "Il n'y a pas de raison de le faire particulièrement. Notre travail est clairement défini pour nous concentrer sur la préparation de la course."

Un concept aéro énormément travaillé

En arrivant au Mans, Audi fait figure d'épouvantail. D'abord parce que le constructeur allemand est le plus auréolé de succès sur la dernière décennie de l'épreuve, avec une victoire 2014 à défendre, mais aussi parce que la nouvelle R18 e-tron quattro a fortement progressé et l'a prouvé lors des deux premières manches du WEC, où elle s'est à chaque fois imposée avec le trio Fässler-Lotterer-Tréluyer.

Pour parvenir à un tel niveau de performance, Audi a énormément planché sur l'aérodynamique de son proto LMP1, tout en sachant que ses progrès en matière d'hybridation étaient limités par rapport à Porsche et Toyota.

"Nous avons investi énormément dans ce domaine, car nous savions que les progrès que nous devions faire se trouvaient là", insiste le Dr Ullrich quant à l'aéro. "Nous savions depuis le début que nous ne pourrions pas aller au-delà de la classe 4MJ, donc nous avons travaillé pour nous procurer une grosse avance en termes d'efficacité aérodynamique. C'est la décision que nous avons prise et jusqu'à présent nous en sommes heureux car cela a fonctionné pour nous."

Prochain article 24 heures du Mans

Next article

Qualifications difficiles pour Porsche en GTE

Qualifications difficiles pour Porsche en GTE

À propos de cet article

Séries 24 heures du Mans
Événement 24 heures du Mans
Lieu Circuit de la Sarthe
Équipes Team Joest
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités