BMW va faire son grand retour en prototype !

Jamais BMW n'a semblé aussi proche d'un retour au plus haut niveau de l'Endurance, avec un vraisemblable programme LMDh qui s'annonce.

BMW va faire son grand retour en prototype !

Un de plus, et encore allemand ! Après avoir manifesté un intérêt croissant ces dernières semaines, BMW est bel et bien sur le point de faire son retour en Endurance, qui plus est en prototype. Une annonce plus officielle est attendue, mais le message envoyé ce jeudi par Markus Flasch, PDG du constructeur bavarois, ne présente aucune ambigüité. On aura connu plus expansif pour une annonce, mais elle a donc au moins le mérite d'être clair ! 

Sur son compte Instagram, le dirigeant a affiché un visuel reprenant la célèbre BMW V12 LMR, victrorieuse aux 24 Heures du Mans en 1999, et accompagnée de la légende suivante : "We are back ! Daytona 2023." 

"Nous sommes de retour", clame donc la marque à l'Hélice, sans toutefois rien dire de plus sur son projet à l'heure actuelle. Cette annonce intervient en tout cas six mois après celle du retrait de BMW de la Formule E, discipline électrique jugée insuffisamment pertinente par le constructeur qui y était pourtant engagée quasiment depuis le début. 

 

Reste donc à savoir ce que prévoit réellement BMW, mais tout porte à croire, compte tenu du rendez-vous donné à Daytona pour 2023, que l'on se dirige vers un programme LMDh. Cette future réglementation permettra, rappelons-le, à tout constructeur d'engager un prototype basé sur un châssis client et ensuite motorisé comme bon lui semble, tout en embarquant un système hybride standard et en arborant des codes stylistiques totalement libres. 

Les prototypes LMDh présenteront deux avantages majeurs. Le premier sera évidemment économique, tandis que le second sera de pouvoir rouler avec la même auto aussi bien en IMSA outre-Atlantique qu'en WEC... et par voie de conséquence aux 24 Heures du Mans. BMW fera-t-il son retour dans la Sarthe, où ses dernières apparitions lors des deux dernières décennies se sont toujours faites en GT ?

Si l'engagement de BMW en LMDh se confirme, il sera le quatrième constructeur à emprunter cette voie après Audi, Porsche et Acura, tandis que General Motors a fait savoir cette semaine que la réflexion se poursuivait pour l'avenir du programme Cadillac. Il y a en tout cas foule en Endurance, puisque du côté de la réglementation Le Mans Hypercar (LMH), on dénombre déjà la présence de Toyota et Glickenhaus, qui seront rejoints dans les années à venir par Ferrari, Peugeot et ByKolles. 

partages
commentaires
Les 24 Heures du Mans visent 50 000 spectateurs
Article précédent

Les 24 Heures du Mans visent 50 000 spectateurs

Article suivant

Les spectateurs des 24H du Mans ne seront pas divisés en "bulles"

Les spectateurs des 24H du Mans ne seront pas divisés en "bulles"
Charger les commentaires