Actualités
24 Heures du Mans 24 Heures du Mans

Bourdais va renouer avec les 24 Heures du Mans

Après avoir maintenu des équipages identiques à la saison passée en WEC pour la Super Saison 2018-2019, Ford a officialisé la composition de ses troupes pour la prochaine édition des 24 Heures du Mans.

#68 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Joey Hand, Dirk Müller, Sébastien Bourdais
#66 Chip Ganassi Racing Ford GT, GTLM: Sébastien Bourdais
#67 Ford Chip Ganassi Team UK  Ford GT: Andy Priaulx, Harry Tincknell, Pipo Derani
#68 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Joey Hand, Dirk Müller, Tony Kanaan, au stand
#66 Chip Ganassi Racing Ford GT, GTLM: Dirk Müller, Joey Hand, Sébastien Bourdais
#69 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Ryan Briscoe, Richard Westbrook, Scott Dixon
Podium GTE Pro : les deuxièmes, Andy Priaulx, Harry Tincknell, Pipo Derani, Ford Chip Ganassi Racing

Comme ces deux dernières années, le constructeur américain engagera pas moins de quatre Ford GT au départ de la classique mancelle, en unissant ses forces opérant en WEC et en IMSA tout au long de la saison. Il fallait donc renforcer les duos déjà établis au sein du programme exploité par le Chip Ganassi Racing.

Privé de la défense de son titre en GTE Pro l'année passée au Mans, en raison de son accident à Indianapolis qui l'avait contraint à déclarer forfait, Sébastien Bourdais sera de retour au volant de la Ford GT #68, qu'il partagera avec Joey Hand et Dirk Müller. C'est déjà avec l'Américain et l'Allemand que le Manceau avait remporté la course dans cette catégorie en 2016.

Stefan Mücke, Olivier Pla et Billy Johnson formeront le trio de la Ford #66, tandis que Tony Kanaan rejoindra Andy Priaulx et Harry Tincknell. Enfin, l'équipage de la #69 sera composé de Ryan Briscoe, Richard Westbrook et Scott Dixon.

Le plateau du GTE Pro s'annonce plus relevé que jamais cette année puisque outre l'arrivée de BMW, Aston Martin disposera d'une nouvelle voiture ; Ferrari et Corvette seront une nouvelle fois au rendez-vous, tandis qu'une autre armada d'usine fera figure d'épouvantail avec pas moins de quatre Porsche 911 RSR au départ.

Be part of Motorsport community

Join the conversation
Article précédent Toyota simule des défaillances pour préparer Le Mans
Article suivant Hülkenberg : "Très prenant" d'ajouter Le Mans à la F1

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse