Button a "entièrement confiance" pour sa sécurité en LMP1

Le pilote britannique assure ne pas être préoccupé par la sécurité du prototype BR1, grâce au travail effectué par SMP Racing et Dallara depuis l'envol effrayant de Matevos Isaakyan à Spa-Francorchamps.

Jenson Button s'apprête à participer pour la première fois aux 24 Heures du Mans et découvrira le Circuit de la Sarthe en LMP1 dès la semaine prochaine, à l'occasion de la Journée Test. Le Britannique s'est engagé avec SMP Racing pour plusieurs manches de la Super Saison du FIA WEC mais n'a pas encore roulé en compétition avec l'équipe russe. Il a en revanche pris part à une première séance d'essais à Magny-Cours, il y a deux semaines.

Ce roulage était important à plus d'un titre, puisqu'il intervenait quelques jours seulement après l'accident spectaculaire dont a été victime Matevos Isaakyan dans le Raidillon lors des 6 Heures de Spa-Francorchamps. Jenson Button ne s'en cache pas, la sécurité s'est retrouvée à l'ordre du jour après l'envol incroyable de la BR1. SMP Racing et Dallara, concepteur de ce prototype LMP1 propulsé par un moteur AER, ont travaillé main dans la main pour trouver des solutions et améliorer la sécurité de l'auto. 

Heureux de se lancer un nouveau défi au Mans, Button souligne à quel point il n'est pas prêt pour autant, à 38 ans, à mettre sa vie en jeu inutilement sur les circuits. La confirmation de son engagement avec SMP démontre ainsi selon lui que tout a été fait pour s'assurer que la sécurité de la BR1 ne soit pas une source de préoccupation, bien que le risque zéro n'existe pas.

"Je pense qu'aucun pilote expérimenté ne voudrait se retrouver dans la voiture s'il n'est pas satisfait de sa sécurité", explique le Champion du monde 2009 de Formule 1 à Motorsport.com. "Vous savez, avec mon expérience, personnellement, je n'ai plus besoin de courir. J'ai réalisé ce que j'avais prévu pendant ma carrière. Je cours car j'aime toujours ça, mais je veux être en sécurité lorsque je pilote."

"J'ai eu une bonne réunion avec l'équipe pour discuter de ce qui s'était passé et de quels étaient les risques que ça se reproduise. J'ai confiance en l'équipe, je crois ce que dit l'équipe mais aussi Dallara. Ils ont modifié la voiture pour Le Mans, c'est très bien."

Des mesures de sécurité ont été prises

Tout en poursuivant son enquête pour déterminer les causes de l'accident de Spa, SMP Racing avait estimé qu'une "coïncidence rare et compliquée de nombreux facteurs pourrait conduire à ce que la voiture décolle", qui plus est dans un virage aussi rare et unique que le Raidillon. Avec les mesures prises depuis, le cas de figure n'est ainsi pas censé se représenter.

"Je ne pense pas qu'il existe au Mans la même situation que dans l'Eau Rouge, mais il y a quand même des côtes et des bosses ; cependant ils ont modifié la voiture pour tenter d'y remédier", insiste Jenson Button, qui fera équipe avec Vitaly Petrov et Mikhail Aleshin. "Lorsque j'ai piloté à Magny-Cours, je n'étais pas inquiet du tout : [en essais] tu pilotes seul, il n'y aura jamais le problème de la voiture qui décolle, tu ne suis pas d'autre voiture, il n'y a pas de bosse. Et je ne suis pas inquiet à l'idée d'aller au Mans non plus, je fais entièrement confiance au travail qu'ils ont fait en soufflerie et aux mesures de sécurité qu'ils ont prises."

Propos recueillis par Oleg Karpov 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries 24 heures du Mans , WEC
Événement 24H du Mans
Circuit Circuit de la Sarthe
Pilotes Jenson Button
Équipes SMP Racing
Type d'article Actualités
Tags br1, dallara, endurance, lmp1, sécurité