Réactions
24 Heures du Mans 24 Heures du Mans

Cadillac n'a pas mis ses œufs dans le même panier à la Journée Test

Cadillac a délibérément scindé sa journée en trois programmes différents pour ses trois prototypes lors de la Journée Test des 24 Heures du Mans.

#311 Action Express Racing Cadillac V-Series.R of Pipo Derani, Alexander Sims, Jack Aitken

Discrets et studieux, les trois équipages de Cadillac ont abattu un gros travail dimanche lors de la Journée Test des 24 Heures du Mans. Le constructeur américain s'appuie sur un contingent de trois prototypes et, même si deux sont alignés par le Chip Ganassi Racing et le troisième par Action Express Racing, tout le monde travaille évidemment main dans la main.

"Cadillac ne forme qu'une équipe", rappelle d'ailleurs Laura Wontrop Klauser, directrice du programme compétition de General Motors. "Les membres des trois voitures travaillent pour se soutenir les uns les autres, et c'est comme cela que l'on peut diviser les choses avec trois plannings d'essais distincts, analyser les informations, et ensuite tout réunir pour faire les meilleurs choix pour tout le monde lors de la course."

Cadillac manque évidemment de repères et d'expérience sur le circuit du Mans, ce qui explique mieux encore cette approche de travail qui vise à être payante. Ainsi, même si l'on a vu Alex Lynn pointer un temps en tête de la feuille de temps dimanche, l'objectif était ailleurs pour les équipages #2, #3 et #311. La délégation américaine retient davantage les 157 tours parcourus au total par les V-Series.R sans le moindre incident que le chrono à un peu plus d'une seconde de Ferrari réalisé par la plus rapide de ses représentantes.

Entre les types de pneus à tester, l'apprentissage d'un tarmac en permanente évolution, et le besoin également de rôder l'exécution au niveau de l'équipe, les axes de travail n'ont pas manqué. Côté piste, le choix a donc été assumé d'envoyer chaque prototype rouler avec une base de réglages très différente, dans le but de converger plus tard vers la plus efficace.

"Chaque voiture était sur une plateforme différente et essayait différentes choses, évaluait des pneus", confirme Sébastien Bourdais. "Je pense que l'on a collecté une bonne quantité de données et de références pour avoir une idée de la direction que l'on prend avec cette nouvelle Cadillac. On a beaucoup de données à passer en revue pour essayer de comprendre exactement ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas, et comment progresser. À partir de là, on chassera probablement davantage le chrono. Franchement, j'ai le sentiment que l'équilibre de la voiture est bon, donc c'est un bon point de départ."

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Un problème électrique a coûté du temps de piste à Peugeot
Article suivant Malgré les bosses et la vitesse de pointe, Porsche répond présent

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse