Cadillac disputera les 24H du Mans en Hypercar en 2023

Cadillac fera son retour au plus haut niveau de l'Endurance mondiale et aux 24 Heures du Mans en 2023 en intégrant la catégorie Hypercar en WEC et en IMSA via le LMDh

Cadillac disputera les 24H du Mans en Hypercar en 2023

Cadillac a annoncé ce mardi, deux jours après la fin de l'édition 2021 des 24 Heures du Mans, son engagement prochain en WEC et en IMSA via la plateforme LMDh à compter de 2023, avec l'intention affichée de se battre pour la victoire lors de la classique mancelle.

"Depuis près de 20 ans, Cadillac V-Series amène les technologies gagnantes des circuits de course à nos voitures de performance sur la route", a déclaré Rory Harvey, vice-président monde de Cadillac. "Nous sommes impatients de perpétuer cet héritage en participant à ce nouveau chapitre passionnant au plus haut niveau du sport automobile international."

De plus en plus d'indices laissaient penser que le retour de la marque américaine au plus haut niveau de l'Endurance et dans la Sarthe était sur la table, à commencer par les déclarations de la directrice des programmes sportifs du géant américain, Laura Klauser, ce week-end du côté du Mans.

Lire aussi :

Sans surprise, c'est donc par le biais du LMDh (Le Mans Daytona hybride) que la première participation de Cadillac aux 24 Heures du Mans depuis 2002 se matérialisera dans moins de deux ans. Pour rappel, les spécifications de ces voitures qui courront aux côtés des LMH (Le Mans Hypercars) les verront construites autour de châssis standardisés (basés sur les LMP2 actuelles et fabriqués par l'un des constructeurs désignés par la discipline) dotés d'un système hybride lui aussi standard. En revanche, le moteur à combustion et la carrosserie seront entre les mains de la marque engagée pour leur donner une identité propre.

Un premier rendu informatique (en illustration de cet article) accompagnait le communiqué de la marque.

Cadillac a d'ores et déjà annoncé que la LMDh-V.R serait issue d'un partenariat entre General Motors (GM) Design et Dallara, et qu'elle serait dotée d'un nouveau package moteur maison. Il est à noter que Chip Ganassi Racing et Action Express Racing (AXR) seront de l'aventure, qui débutera officiellement par les 24 Heures de Daytona en janvier 2023.

"Nous sommes impatients de découvrir la nouvelle formule de prototype internationale et de courir avec la Cadillac LMDh", a ainsi déclaré Chip Ganassi. "Nous avons eu une excellente relation à travers trois disciplines de course différentes avec GM et nous sommes impatients de développer la voiture avec Cadillac et Dallara au cours de la prochaine année et demie."

Cette nouvelle annonce renforce encore la densité d'un plateau WEC/IMSA qui s'annonce d'ores et déjà exceptionnel pour les années à venir au sommet de l'Endurance, d'autant plus que d'autres constructeurs, à l'image de Lamborghini et Bentley mais aussi d'Alpine qui doit prendre une décision sur son avenir dans la discipline d'ici la fin de l'année, s'intéressent de près à cette future réglementation.

Les programmes existants et futurs

Le Mans Hypercar (LMH) Le Mans Daytona hybride (LMDh)
Japan Toyota Germany Audi (2023)
United States Glickenhaus Germany Porsche (2023)
France Peugeot (2022) Japan Acura (2023)
Austria ByKolles (2022) Germany BMW (2023)
Italy Ferrari (2023) United States Cadillac (2023)

partages
commentaires
Stellantis observe toujours l'IMSA pour d'autres marques

Article précédent

Stellantis observe toujours l'IMSA pour d'autres marques

Article suivant

Action Express espère engager les Cadillac aux 24H du Mans

Action Express espère engager les Cadillac aux 24H du Mans
Charger les commentaires