Déception pour Ferrari AF Corse en GTE Pro

Vainqueur de l’édition 2014 des 24 Heures du Mans en catégorie GTE Pro, l’équipe Ferrari AF Corse a dû se contenter des places d’honneur à l’issue de l’édition 2015. Un double podium qui n’efface pas la frustration d’avoir laissé échappé une nouvelle victoire au profit de Corvette.

Battue par l’Aston Martin n°97 lors des qualifications, la Ferrari tenante du titre se lançait dès le départ à l’assaut de sa rivale britannique. Après un solide premier relais de Gianmaria Bruni, la n°51 alors pilotée par Giancarlo Fisichella était heurtée par l’Audi n°8 au restart après un drapeau jaune. « Fisico » était ensuite victime d’une crevaison en début de soirée, occasionnant des dégâts sur la voiture et de précieuses minutes perdues aux stands. Dans le même temps, la voiture sœur, la n°71, perdait trois tours à réparer son démarreur.

A mi-course, les deux F458 AF Corse évoluaient assez loin de la tête de la course, respectivement à un et quatre tours derrière l’Aston n°99 alors solide leader. Mais les déboires des deux Aston et les souci de la Porsche rescapée propulsèrent le trio Bruni/Fisichella/Vilander en deuxième position et à la lutte pour la victoire face à la Corvette désormais en première position. Vilander gagnait un temps précieux en parvenant à exploiter une neutralisation pour faire changer ses plaquettes de freins. Mais une nouvelle crevaison forçait le Finlandais à observer un nouvel arrêt aux stands. Au ravitaillement suivi, la Ferrari ne changeait pas ses pneus et Bruni passait en tête devant la Corvette.

Mais la Ferrari n°51 perdait toute chance de victoire lors des dernières heures lorsque Vilander, alors au volant, était victime d’ennuis de boîte de vitesse. Après plusieurs minutes aux stands pour réparer, la F458 repartait en 3e position : une place qu’elle allait conserver jusqu’à l’arrivée. Profitant des déboires de la 51, la 71 héritait finalement de la deuxième place derrière la Corvette victorieuse.

Nous avions clairement le potentiel pour gagner la course.

Antonio Coletta, directeur de la compétition GT chez Ferrari.

"Aujourd’hui fut un jour de récompense d’un certain point de vue, mais un jour décevant d’un autre point de vue", déclarait Antonello Coletta, le directeur de la compétition GT de Ferrari. "L’analyse de la course GTE Pro démontre que nous avions clairement le potentiel pour gagner la course : nous nous sommes portés aux premiers rangs assez vite, mais nous avons ensuite eu un accident qui nous a coûté beaucoup de temps. Les pilotes de la n°51 ont fait un bon retour, montrant leurs qualités et celles de la voiture, tout en faisant appel à un vrai sens de la stratégie qui nous caractérise souvent".

"Malheureusement, une défaillance technique à une heure et demie de l’arrivée nous a privé d’une victoire qui semblait certaine", poursuit Coletta. "Malgré notre malchance, nous avons pu prendre les deuxième et troisième positions, récoltant du même coup des points importants pour le classement du championnat du monde. Nous avons remporté deux des quatre dernières éditions des 24 Heures du Mans, et pris la deuxième place à deux reprises, prouvant une nouvelle fois que nous sommes au top. Mais nous aurions voulu grimper une marche de plus cette fois".

 

 

A propos de cet article
Séries 24 heures du Mans
Événement 24 heures du Mans
Circuit Le Mans
Pilotes Giancarlo Fisichella , Gianmaria Bruni , Toni Vilander
Type d'article Résumé de course
Tags af corse, bruni, ferrari, fisichella, vilander