Découverte : Dessine-moi une Hypercar pour les 24 Heures du Mans
Prime
24 Heures du Mans Contenu spécial

Découverte : Dessine-moi une Hypercar pour les 24 Heures du Mans

Par :
Co-auteur:
Camille De Bastiani

Vous vous demandez encore de quoi il s'agit quand on évoque l’avènement de la catégorie Le Mans Hypercar ? Voici du concret !

La semaine prochaine, une page considérable de l'Endurance va se tourner : pour la dernière fois en WEC, la catégorie LMP1 sera en tête de peloton. Cette "petite mort" est déjà acquise depuis un moment, et pour certains l'ère s'est refermée dès l'édition 2020 des 24 Heures du Mans en septembre dernier. Mais à Bahreïn, où de nombreuses équipes ont renoncé à courir sur fond de crise du coronavirus, les deux Toyota TS050 Hybrid livreront leur baroud d'honneur. Viendra ensuite le temps pour ces magnifiques prototypes à la technologie de pointe inégalée de regagner le musée.

Si côté piste la TS050 a continué sa moisson de succès face à une concurrence limitée et en dépit de l'EoT et des handicaps de performance, en coulisses Toyota est déjà tourné depuis très longtemps vers l'avenir. Ce futur sera incarné par l'Hypercar, au sein d'une catégorie baptisée Le Mans Hypercar et réunissant plusieurs possibilités techniques en 2021 comme au-delà. En attendant 2022 (voire 2023) et la convergence avec l'IMSA qui permettra l'engagement de prototypes LMDh, le plateau réunira les nouvelles Hypercar et d'anciennes LMP1 qui feront l'objet d'une BoP afin d'équilibrer les technologies. À ce jour, seul Alpine a choisi la voie du LMP1 pour tenter de rivaliser avec les nouvelles auto : la marque française récupèrera le châssis Oreca exploité ces dernières années par Rebellion, sans exclure de le faire évoluer.

partages
commentaires

Porsche restaure entièrement une 962 C de 1987

Il a fallu un an et demi de travail à Porsche pour lui redonner toute sa beauté.

La porte s'ouvre pour Alpine en 2022

Alpine aura l'autorisation, en 2022, d'aligner son prototype LMP1 face aux Hypercar, comme actuellement.

WEC
15 oct. 2021

René Rast et Nico Müller rejoignent Audi en LMDh

Audi a confirmé ses deux premiers pilotes, René Rast et Nico Müller, pour son retour en Endurance prévu pour 2023. Rast va également faire son retour en DTM avec le constructeur allemand.

24 Heures du Mans
12 oct. 2021

Alpine annonce son engagement en LMDh

Alpine a confirmé son engagement en WEC et aux 24 Heures du Mans en LMDh à partir de la saison 2024.

WEC
5 oct. 2021

Ogier ouvert à un baquet en LMP2 ou en GT pour préparer Le Mans

Sébastien Ogier suggère qu'il serait ouvert à un programme de course en Endurance dans les catégories inférieures, souhaitant réaliser son ambition de participer aux 24 Heures du Mans.

WEC
1 oct. 2021
Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix Prime

Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix

En 1997 le programme Panoz GT n'apparaissait pas comme un choix attrayant pour un ex-pilote de Formule 1, McLaren constituant un bien meilleur pari. Mais contre toute attente, David Brabham fit le choix de la marque américaine pour former un duo gagnant pendant plusieurs années.

GT
25 sept. 2021

Disparition de Nino Vaccarella, vainqueur au Mans en 1964

Le pilote italien Nino Vaccarella, vainqueur des 24 Heures du Mans dans les années soixante, s'est éteint à l'âge de 88 ans.

24 Heures du Mans
23 sept. 2021

Comment Le Mans a prouvé qu'une bonne vue est vitale pour la course

Il peut sembler évident que les pilotes de course ont besoin d'une bonne vision pour donner le meilleur d'eux-mêmes, mais lors des 24 Heures du Mans, ce sens le plus vital du sport automobile est mis à rude épreuve.

24 Heures du Mans
20 sept. 2021
Il y a 40 ans disparaissait Steve McQueen

Article précédent

Il y a 40 ans disparaissait Steve McQueen

Article suivant

Toyota : le premier roulage de l'hypercar donne satisfaction

Toyota : le premier roulage de l'hypercar donne satisfaction
Charger les commentaires