Berthon : "On en a sous la pédale !"

partages
commentaires
Berthon :
Par : Benjamin Vinel
12 juin 2018 à 18:00

Auteur du meilleur temps de la Journée Test dans la catégorie LMP2 au volant de l'ORECA #31 engagée par l'écurie DragonSpeed, Nathanaël Berthon affirme que le meilleur reste à venir.

#31 Dragonspeed Oreca 07: Roberto Gonzalez, Pastor Maldonado, Nathanael Berthon
#31 Dragonspeed Oreca 07: Roberto Gonzalez, Pastor Maldonado, Nathanael Berthon
#31 Dragonspeed Oreca 07: Roberto Gonzalez, Pastor Maldonado, Nathanael Berthon
#31 Dragonspeed Oreca 07: Roberto Gonzalez, Pastor Maldonado, Nathanael Berthon
#31 Dragonspeed Oreca 07: Nathanael Berthon
#31 Dragonspeed Oreca 07: Roberto Gonzalez, Pastor Maldonado, Nathanael Berthon
#31 Dragonspeed Oreca 07: Roberto Gonzalez, Pastor Maldonado, Nathanael Berthon
#31 Dragonspeed Oreca 07: Roberto Gonzalez, Pastor Maldonado, Nathanael Berthon
#31 Dragonspeed Oreca 07: Roberto Gonzalez, Pastor Maldonado, Nathanael Berthon
#31 Dragonspeed Oreca 07: Roberto Gonzalez, Pastor Maldonado, Nathanael Berthon
#31 Dragonspeed Oreca 07: Pastor Maldonado
#31 Dragonspeed Oreca 07: Roberto Gonzalez, Pastor Maldonado, Nathanael Berthon

B.V., Le Mans - Lors de la Journée Test tenue il y a une semaine, Nathanaël Berthon a signé le chrono le plus rapide de sa catégorie en 3'27"228, devançant de quelques centièmes une autre ORECA, la #48 d'IDEC Sport, qui était pilotée par son compatriote Paul-Loup Chatin. Avec ce chrono, Berthon s'est également rapproché à moins de trois dixièmes de la LMP1 engagée par DragonSpeed.

Une telle performance n'est pas forcément représentative de la hiérarchie, et l'on en saura davantage lors des essais libres et des qualifications, mais c'est néanmoins de bon augure pour le prototype piloté par Berthon avec Pastor Maldonado et Roberto González.

"C’est toujours bien de sentir qu’on est dans le rythme, et clairement, on l’était aux tests parce qu’on n’a pas du tout cherché à faire un chrono", commente l'Auvergnat. "On a vraiment travaillé pour la course, on ne part pas dans l’inconnue. On a analysé beaucoup de données, c’est très important."

"Le meilleur temps est tombé, c’est vraiment cool. On a une équipe qui est assez homogène au niveau des pilotes, donc c’est très bien aussi. Honnêtement, Le Mans c’est super long, il peut arriver plein de choses. Si tout se goupille bien, je pense qu’on sera aux avant-postes et qu'on se battra pour la victoire."

Comme on pouvait s'y attendre, les ORECA demeuraient aux avant-postes lors de la Journée Test, monopolisant le top 5 de la catégorie LMP2. Toutes les prototypes du constructeur français étaient dans le top 11, où l'on retrouvait également la Ligier #22 de United Autosports et la Dallara #47 engagée par Cetilar Villorba Corse.

"Sauf grosse surprise, je pense que les ORECA sont très performantes au Mans, cela fait maintenant quelques années qu’elles le sont", souligne Berthon. "J’espère que nos pneus Michelin vont nous donner un petit avantage sur les Dunlop. À la Journée Test, on était plutôt bien ; maintenant, il faut voir dans toutes les conditions, il faut voir en course si d’autres équipes n’ont pas trop caché leur jeu. En tout cas, nous, on en a sous la pédale !"

L'accident de Maldonado

DragonSpeed a toutefois connu une déconvenue dans les derniers instants de la Journée Test lorsque Pastor Maldonado est sorti de piste au virage d'Arnage, endommageant la voiture et provoquant un drapeau rouge qui a mis un terme définitif aux festivités.

"J’ai juste mis une roue légèrement hors de la piste", déclare un Maldonado très peu loquace à notre micro. "Bref, nous avons appris le circuit. Nous sommes prêts, nous sommes rapides. Nous sommes constants – c’était la priorité lors de ces essais, travailler sur la constance. Clairement, nous sommes mêmes rapides, donc ça va."

"C’est une petite erreur, mais ce n’est pas très grave", renchérit Berthon. "La voiture va bien, elle a été réparée. Le Mans, c’est assez particulier. Quand c’est la première fois, ça arrive de faire des erreurs, donc ce n’est pas un souci. Tout le monde va bien et tous les feux sont au vert."

"C’est sûr que c’est toujours mieux d’éviter les accidents, mais c’est peut-être aussi bien. Au moins, ça montre que Le Mans, il faut le respecter. Honnêtement, c’est un circuit très, très compliqué. Quand on voit un pilote comme Pastor, avec son expérience, qui arrive encore à faire des fautes maintenant, ça montre que ce n’est vraiment facile pour personne. Ça peut arriver à n’importe qui, ça peut m’arriver à moi. Il ne faut vraiment pas lui jeter la pierre."

Garder l’œil sur la victoire

DragonSpeed va désormais tenter de rester sur sa lancée lors des essais libres et des qualifications, prévus mercredi et jeudi sur le Circuit des 24 Heures. "Je pense qu’on va continuer dans la voie de la Journée Test car ça s’est bien goupillé, on a fait notre programme comme il fallait", ajoute Berthon. "Il faut continuer le bon travail et surtout l’axe qu’on s’est donné, et ne pas perdre de vue l’objectif qui est d’essayer de gagner la course des 24 Heures du Mans."

Prochain article 24 heures du Mans
Sarrazin : "On a une belle carte à jouer"

Previous article

Sarrazin : "On a une belle carte à jouer"

Next article

La victoire au général, Button et Petrov y croient !

La victoire au général, Button et Petrov y croient !
Load comments

À propos de cet article

Séries 24 heures du Mans
Événement 24H du Mans
Lieu Circuit de la Sarthe
Pilotes Pastor Maldonado , Nathanaël Berthon
Équipes Dragonspeed
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités