Drapeau rouge au Mans, la séance matinale écourtée

La première partie de la Journée Test des 24 Heures du Mans s'est arrêtée plus tôt que prévu ce dimanche. Le roulage reprendra en début d'après-midi.

Drapeau rouge au Mans, la séance matinale écourtée

B.D., Le Mans - Alors que les soixante concurrents de la 86e édition des 24 Heures du Mans ont vu la piste s'ouvrir à eux dès 9 heures ce matin, les quatre heures de roulage programmées initialement ne sont pas allées à leur terme. 

C'est un accident survenu entre Mulsanne et Indianapolis qui a contraint la direction de course à brandir le drapeau rouge à midi. Deux voitures étaient impliquées : l'Aston Martin #95 alors pilotée par Marco Sørensen et la Dallara LMP2 #35 du SMP Racing, aux mains de Harrison Newey.

Les deux pilotes ont été placés sous investigation, après ce qui a tout l'air d'être un incident de trafic. De nombreux débris jonchaient la piste et un contact entre la Dallara et les rails de sécurité a été confirmé. C'est d'ailleurs le temps nécessaire à la réparation des glissières de sécurité qui a provoqué l'arrêt définitif de la séance matinale. 

Si Newey a pu regagner son stand, la Vantage GTE de Sørensen est resté immobilisée sur les lieux de l'accident. Le Danois a été examiné au centre médical, où rien n'a été décelé, et il a pu rejoindre son équipe. 

Sous réserve de la bonne tenue de la réparation des rails, la séance de l'après-midi débutera à 13h30 au lieu de 14h, et s'achèvera à 18h. 

#35 SMP Racing Dallara P217 Gibson: Viktor Shaytar, Harrison Newey, Norman Nato
partages
commentaires
Un sacrifice de performance pour sécuriser la BR1

Article précédent

Un sacrifice de performance pour sécuriser la BR1

Article suivant

Alonso place Toyota en tête à la mi-journée

Alonso place Toyota en tête à la mi-journée
Charger les commentaires