Les engagés pour Le Mans révélés, plateau record en LMP2

partages
commentaires
Les engagés pour Le Mans révélés, plateau record en LMP2
Par : Basile Davoine
2 févr. 2017 à 16:02

Lors d'une conférence de presse organisée ce jeudi, l'ACO a levé le voile sur les engagés pour les prochaines 24 Heures du Mans.

#6 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Mike Conway, Kamui Kobayashi
Drapeau à damier : #2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb
La grande roue du Mans au petit matin
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#5 Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani
#36 Signatech Alpine A460: Gustavo Menezes, Nicolas Lapierre, Stéphane Richelmi
#69 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Ryan Briscoe, Richard Westbrook, Scott Dixon
#95 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage: Nicki Thiim, Marco Sorensen, Darren Turner
#34 Race Performance Oreca 03R Judd: Nicolas Leutwiler, James Winslow, Shinji Nakano
#12 Rebellion Racing Rebellion R-One AER: Nicolas Prost, Nick Heidfeld, Nelson Piquet Jr.
#88 Abu Dhabi Proton Competition Porsche 911 RSR: Khaled Al Qubaisi, Patrick Long, David Heinemeier Hansson

L'édition 2017 sera placée sous le regard bienveillant du désormais retraité Mark Webber, nommé Grand Marshall pour succéder à Henri Pescarolo, Tom Kristensen, Allan McNish et Alexander Wurz. L'Australien pilotera la leading car qui libèrera ensuite le peloton de 60 voitures au moment du départ.

En LMP1, six prototypes seront au départ suite à l'annonce la nuit dernière de l'engagement d'une troisième Toyota. Pour la première fois depuis son retour en 2012, le constructeur japonais sera donc en supériorité numérique face à deux Porsche 919 Hybrid. ByKolles demeure le seul représentant du LMP1 privé. 

"Cela démontre une fois de plus l'immense soif de revanche de Toyota après ces 24 Heures très spéciales de l'année dernière", souligne Vincent Beaumesnil, directeur sports de l'ACO. "Les équipes FIA et ACO travaillent avec les constructeurs pour finaliser les homologations des voitures, qui seront vraiment magnifiques. Comment ne pas parler du duel ? C'est ce qui a écrit les plus belles pages du Mans, un duel entre deux grands constructeurs."

Chez Porsche, la principale nouveauté vient du recrutement d'André Lotterer, issu du programme LMP1 Audi qui a pris fin l'an passé.

"Nous sommes ravis de pouvoir accueillir André Lotterer chez nous", insiste Andreas Seidl, team principal de Porsche Team. "Il a prouvé par le passé qu'il faisait partie des meilleurs pilotes et nous sommes ravis de pouvoir bénéficier de son expérience. C'était intéressant pour nos ingénieurs de le voir piloter une de nos voitures. C'est une perspective différente, la voiture ne se comporte pas comme l'Audi. Je suis convaincu qu'André sera un atout maître pour nous, tout comme les deux autres pilotes. Ce sera un nouveau chapitre pour nous avec ces nouveaux pilotes."

25 protos en LMP2 !

Au-delà des dix châssis ORECA engagés en championnat du monde, la catégorie LMP2 s'étendra à 25 engagés, un record ! Le plateau est en effet complété par des châssis Dallara et Ligier, avec par exemple celui du Panis Barthez Compétition, invité pour la deuxième année consécutive.

"C'est une bonne surprise pour nous, parce que c'est l'année du lancement d'un nouveau règlement", se félicite Vincent Beaumesnil. "Alpine va avoir fort à faire cette année, le niveau n'a jamais été aussi élevé. C'est vraiment une énorme satisfaction, ça démontre que le nouveau règlement fonctionne. On va être au niveau de performance des LMP1 d'il y a une dizaine d'années. La recette fonctionne bien. Maintenant, place à la saison."

"Le nouveau règlement du LMP2 est un règlement technique qui a été fait avec un moteur unique qui va permettre à quatre constructeurs de se battre", ajoute Hugues de Chaunac, président d'ORECA. "Je crois que c'est surtout une compétition pour les teams, ce sont les meilleurs teams et les meilleurs pilotes qui vont se battre. Ce sont les teams qui vont faire la différence même si je suis très satisfait qu'il y ait autant d'ORECA au départ du championnat du monde. Je pense que la compétition va être très serrée."

Ford puissance quatre

Au Mans, 13 concurrents seront engagés en LMGTE Pro, et 16 en LMGTE Am. Comme l'an passé, pas moins de quatre Ford GT seront au départ, et une nouvelle fois, Sébastien Bourdais, Scott Dixon et Billy Johnson rejoindront les pilotes titulaires de la marque américaine pour la classique mancelle. 

"C'est une liste extraordinaire, c'est une très belle liste", se félicite Gérard Neveu, directeur général du FIA WEC. "Des constructeurs qui sont fidèles au rendez-vous, et surtout un championnat qui va être encore plus intéressant cette année, puisqu'on va y retrouver un titre mondial pour les constructeurs et pour les pilotes. Quatre marques extraordinaires qui vont nous faire rêver cette année." 

"En GTE Pro, BMW sera de retour en 2018. Ils sont déjà en train de préparer cette voiture et ce programme. On les retrouvera l'année prochaine en GTE Pro, et peut-être pas que !"

Prochain article 24 heures du Mans
La liste des 60 engagés aux 24 Heures du Mans 2017

Previous article

La liste des 60 engagés aux 24 Heures du Mans 2017

Next article

Dario Franchitti devait piloter chez Porsche au Mans en 2015

Dario Franchitti devait piloter chez Porsche au Mans en 2015

À propos de cet article

Séries 24 heures du Mans
Événement 24 Heures du Mans
Lieu Circuit de la Sarthe
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités