Eurasia surpris par son niveau en tête du LMP2

partages
commentaires
Eurasia surpris par son niveau en tête du LMP2
Par :
5 juin 2016 à 17:26

Alors qu'elle découvre encore en partie son prototype et doit beaucoup travailler sur sa préparation, l'écurie asiatique a décroché le meilleur chrono de la catégorie LMP2 lors de la Journée Test des 24 Heures du Mans.

#33 Eurasia Motorsport Oreca 05 Nissan
Volant de la #33 Eurasia Motorsport Oreca 05 Nissan
#33 Eurasia Motorsport Oreca 05 Nissan
#33 Eurasia Motorsport Oreca 05 Nissan
#33 Eurasia Motorsport Oreca 05 Nissan
#33 Eurasia Motorsport Oreca 05 Nissan

B.D., Le Mans - Habitué aux joutes asiatiques et absent du Championnat du monde d’Endurance, Eurasia honore son invitation aux 24 Heures du Mans en alignant une ORECA 05 à moteur Nissan, habituellement exploitée en ELMS. Cette équipe très cosmopolite a fait appel aux services de Tristan Gommendy pour l’aider à aborder ce challenge. 

Le pilote français n’a pas failli à la tâche, signant le meilleur chrono de la catégorie LMP2 lors de la Journée Test. Même si ce temps, qui permet à Eurasia de devancer Alpine et G-Drive, est encore trop prématuré pour savoir à quoi s’attendre dans deux semaines, il valide le travail réalisé alors que l’équipe doit encore peaufiner de nombreux détails. 

"C’est une satisfaction parce qu’on ne s’attendait pas à être aux avant-postes comme ça", admet Gommendy, qui ne cache pas une certaine surprise. "On a été devant presque toute la journée, donc c’est déjà pour nous une belle récompense." 

"La voiture, l’équipe ne la connaît pas, tout est arrivé très tardivement. C’est beaucoup de travail, beaucoup d’apprentissage et on doit le faire extrêmement vite car on n’a pas eu beaucoup de temps et on n’a pas fait d’essais cet hiver." 

Une vraie surprise

Gommendy a bouclé une quinzaine de tours ce dimanche, laissant l’essentiel du temps de piste à ses deux coéquipiers Jun Jin Pu et Nico Peter de Bruijn, tous les deux débutants au Mans. Dans les jours qui viennent, les réglages internes vont se poursuivre, avec notamment le moulage des baquets définitifs pour la semaine des 24 Heures. 

"Quelque part, c’est une juste récompense du travail qui a été fait, et on est un peu surpris quand même d’avoir ce niveau de performance sans avoir véritablement été le chercher", répète Gommendy. "On est très contents de ça et, franchement, on remercie Dunlop et ORECA, qui nous ont aidés à être à ce niveau de performance aussi rapidement."

Article suivant
Di Grassi - "Si Le Mans ne vous choisit pas, c'est impossible de gagner"

Article précédent

Di Grassi - "Si Le Mans ne vous choisit pas, c'est impossible de gagner"

Article suivant

Catsburg n'a plus qu'à attendre un coup de téléphone

Catsburg n'a plus qu'à attendre un coup de téléphone
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 heures du Mans
Événement Journée Test
Lieu Circuit de la Sarthe
Pilotes Tristan Gommendy
Équipes Eurasia Motorsport
Auteur Basile Davoine
Soyez le premier à recevoir toute l'actu