Alonso admet déjà la défaite de la Toyota #8

Bien qu'il reste plus d'une heure de course lors de ces 24 Heures du Mans, Fernando Alonso ne croit déjà plus à la victoire finale.

Alonso admet déjà la défaite de la Toyota #8

B.V., Le Mans - Cette 87e édition des 24 Heures du Mans aura été un nouveau duel entre les deux Toyota, comme l'an passé, à une différence près : cette fois, c'est la #7 pilotée par Mike Conway, Kamui Kobayashi et José María López qui a l'avantage. À l'heure où nous écrivons ces lignes, la #8 est reléguée à plus de deux minutes, et il faudrait un coup de théâtre pour qu'elle retourne la situation. Fernando Alonso en est bien conscient. 

Lire aussi:

Le double Champion du monde de Formule 1 a cédé le volant à son coéquipier Kazuki Nakajima aux alentours de 13h20 pour la fin de la course, et il lui a alors été demandé, au micro officiel du circuit, s'il s'agissait de ses derniers tours de roue en Sarthe. "Je ne crois pas", a-t-il répondu. "Je serai de retour au Mans à l’avenir, c’est certain. Ce n’était pas mon dernier tour au Mans, mais mon dernier avec la TS050 Hybrid. J’ai essayé de prendre du plaisir."

Alonso a adressé ses félicitations à l'équipage de la #7, la course lui paraissant désormais jouée à la régulière : "Nous sommes premier et deuxième, nous croisons les doigts. Nous n’avions pas le rythme. Nous savions que nous n’avions pas le rythme ce matin, on l’a compris. Ils méritent la victoire [s'ils gagnent]. Je suis heureux pour eux, ce sont des pilotes incroyables, des mécaniciens incroyables, toute l’équipe le mérite." 

Lire aussi:

"Notre principal objectif avant cette course était de décrocher le titre mondial. J’ai connu une année 2018 intense, en combinant le WEC et la F1." Sauf cataclysme, Alonso pourra effectivement se satisfaire d'être sacré Champion du monde d'Endurance aux côtés de ses coéquipiers Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima, puisqu'une septième place au Mans leur suffit pour remporter le titre.

partages
commentaires
Toyota près du but, Alpine fait le break

Article précédent

Toyota près du but, Alpine fait le break

Article suivant

Alonso, Buemi et Nakajima vainqueurs opportunistes, doublé Toyota !

Alonso, Buemi et Nakajima vainqueurs opportunistes, doublé Toyota !
Charger les commentaires