DTM
C
Anderstorp
31 juil.
Canceled
C
Lausitzring
14 août
Prochain événement dans
7 jours
WSBK
31 juil.
Événement terminé
C
Algarve
07 août
SBK EL1 dans
23 Heures
:
45 Minutes
:
37 Secondes
WRC
04 sept.
Prochain événement dans
28 jours
18 sept.
Prochain événement dans
42 jours
WEC
C
Bahreïn
19 nov.
Prochain événement dans
104 jours
MotoGP
24 juil.
Événement terminé
07 août
EL1 dans
22 Heures
:
10 Minutes
:
37 Secondes
Moto3
24 juil.
Événement terminé
C
GP de République Tchèque
07 août
Prochain événement dans
14 Heures
:
15 Minutes
:
37 Secondes
Moto2
24 juil.
Événement terminé
C
GP de République Tchèque
07 août
Prochain événement dans
14 Heures
:
15 Minutes
:
37 Secondes
IndyCar
18 juil.
Événement terminé
08 août
Postponed
Formule E
C
E-Prix de Berlin II
06 août
EL1 en cours . . .
FIA F3
31 juil.
Événement terminé
C
Silverstone II
07 août
Prochain événement dans
14 Heures
:
15 Minutes
:
37 Secondes
FIA F2
31 juil.
Événement terminé
C
Silverstone II
07 août
Prochain événement dans
14 Heures
:
15 Minutes
:
37 Secondes
Formule 1 ELMS
19 juil.
Événement terminé

Gommendy : Reporter les 24H du Mans est "une preuve d'intelligence"

partages
commentaires
Gommendy : Reporter les 24H du Mans est "une preuve d'intelligence"
Par :
19 mars 2020 à 15:01

Déjà monté à trois reprises sur le podium des 24 Heures du Mans en LMP2, Tristan Gommendy se fait l'écho d'un sentiment de soulagement des acteurs de l'Endurance suite à l'annonce du report de l'épreuve en septembre prochain.

Alors qu'il s'apprêtait à se lancer dans un nouveau défi avec le team Duqueine dans la catégorie LMP2, Tristan Gommendy va devoir prendre son mal en patience comme tous ses petits camarades. Néanmoins, l'annonce du report des 24 Heures du Mans, survenue dès mercredi soir avec une date claire officialisée pour septembre a été vécue comme un soulagement et comme un signe rassurant. Confiné en région parisienne, où il respecte les consignes des autorités données depuis le début de la semaine, le pilote français salue la manière dont l'ACO a décidé "de ne pas subir la situation" dans le contexte actuel de pandémie de COVID-19. Les atermoiements de la Formule 1 à Melbourne ont-ils servi de leçon ? "C'est certain", admet celui qui compte dix participations à la classique mancelle.

Lire aussi :

"Autant j'ai trouvé que les décisions concernant les premières courses du championnat [ELMS] ont été extrêmement tardives voire même passives sur les épreuves du mois d'avril, autant là je trouve que c'est une preuve d'intelligence de l'ACO de prendre les devants, de ne pas subir la situation et d'être tout de suite proactif par rapport à cette épidémie", confie Tristan Gommendy à Motorsport.com. "Aujourd'hui, l'ensemble des industries prévoit, à tort ou à raison, un redémarrage fin mai ou début juin. Reporter l'épreuve phare des 24 Heures du Mans au mois de septembre est une décision raisonnable et le fait qu'ils l'aient prise très tôt, c'est intelligent."

La crainte d'une annulation planait...

#39 Graff Racing S24 Oreca 07 Gibson: Tristan Gommendy

S'il a accueilli la nouvelle avec autant de bienveillance, c'est parce qu'il faut rappeler les implications majeures liées à l'événement manceau pour tous les concurrents invités à y participer. Derrière le terme de concurrents se trouvent non seulement les pilotes mais également les équipes et leurs partenaires. "Je dirais que ce report est une décision sage", insiste Tristan Gommendy. "Le fait qu'elle intervienne immédiatement permet à tous de s'y préparer et de ne pas être dans l'inconnu. C'est le gros point important. À titre personnel, j'avais malgré tout peur d'une annulation pure et simple, ce qui aurait été relativement dramatique pour l'ensemble des championnats, aussi bien ELMS que WEC. Dramatique, je ne l'entends pas uniquement sportivement mais aussi dans le montage financier des équipes et de l'intérêt des championnats, des conséquences financières de cette annulation. C'était une inquiétude forte parce que réaliste. Ça pouvait tout à fait être une conséquence de la situation actuelle."

"Ça laisse une marge de manœuvre, même si aujourd'hui on ne la connaît pas", poursuit-il. "Honnêtement, on a une vision très floue de ce que nous réserve cette épidémie. Maintenant on peut espérer quand même que les mesures qui sont prises, aussi longues soient-elles – et elles vont probablement perdurer encore quelques semaines – auront des effets positifs sur tout ça et qu'au mois de juin nous pourrons reprendre un peu le cours normal de nos vies. Ça donne quand même une vision à tous, aussi bien les prestataires, les teams, les pilotes, des possibilités et du calendrier à venir, même si évidemment il va y avoir énormément de décalages de dates. On attend plus de précisions dans les semaines à venir, mais j'ai envie de dire que l'essentiel est préservé."

Voir aussi :

Disputer les 24 Heures du Mans en septembre sera une nouveauté pour de nombreux pilotes, y compris pour Tristan Gommendy, mais les circonstances éveilleront la curiosité. "Évidemment c'est un moment un peu historique", fait-il remarquer. "Ce sera une édition un peu exceptionnelle. Quelque part, c'est très sympa et il faut le prendre positivement. La nuit va être un peu plus longue et probablement un peu plus fraîche. Et j'ai envie de dire : qu'importe ! Le mois de septembre n'est pas non plus le mois de novembre et il peut y avoir une arrière-saison très ensoleillée et très sympathique, ce qui arrive d'ailleurs de plus en plus. Que cette décision intervienne tôt et confirme un report et non pas une annulation, pour moi ce sont deux bonnes nouvelles."

L'ELMS reporte le début de saison, l'ACO fait le point au Mans

Article précédent

L'ELMS reporte le début de saison, l'ACO fait le point au Mans

Article suivant

Pilote et confiné : "Psychologiquement, il faut se redonner des objectifs"

Pilote et confiné : "Psychologiquement, il faut se redonner des objectifs"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 Heures du Mans , ELMS
Événement 24 Heures du Mans
Pilotes Tristan Gommendy
Équipes Team Duqueine
Auteur Basile Davoine