H+16 - Hülkenberg à fond, Audi perd des plumes

partages
H+16 - Hülkenberg à fond, Audi perd des plumes
Par : Benjamin Vinel
14 juin 2015 à 05:00

#7 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro : Marcel Fässler, Andre Lotterer, Benoit Tréluyer
#9 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro : René Rast, Filipe Albuquerque, Marco Bonanomi
#17 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#8 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro: Lucas di Grassi, Loic Duval, Oliver Jarvis
#18 Porsche Team Porsche 919 Hybrid : Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb
#12 Rebellion Racing Rebellion R-One: Nicolas Prost, Nick Heidfeld, Mathias Beche

B.V., Le Mans - C'est au lever du jour que Nico Hülkenberg relaie Earl Bamber au volant de la Porsche n°19 qui mène la course. Le pilote allemand doit toutefois concéder la tête de la course à l'Audi n°7 du redoutable Benoît Tréluyer, reprenant la piste à dix-sept secondes de la première place.

Une vingtaine de minutes plus tard, c'est à Tréluyer de céder son volant à Marcel Fässler. Le pilote Suisse ressort des stands avec pas moins d'une minute et dix secondes de retard sur la Porsche de Hülkenberg.

C'est alors que Nicolas Prost sort de piste à Indianapolis, toutes roues bloquées, venant loger sa Rebellion n°12 dans le bac à graviers. Ayant déjà connu des problèmes techniques dans cette course, cette Rebellion n'occupait que la 23e position avant cet accident. Prost parviendra à repartir quelques minutes plus tard.

Incident coûteux pour Audi

Petit à petit, Hülkenberg creuse l'écart sur Fässler jusqu'à détenir une minute et demie d'avance. Cela ne s'arrange pas pour le Suisse, dont l'Audi perd un morceau du capot moteur à pleine vitesse : il est contraint à rentrer dans le garage pour effectuer des réparations. À 7h00, l'Audi n°7 était toujours au stand et avait rétrogradé au quatrième rang.

En LMP2, comme depuis le début de la course, KCMG domine avec l'Oreca n°47, détenant un tour d'avance sur la Ligier n°26 du G-Drive Racing et deux tours d'avance sur l'Oreca engagée par Murphy Prototypes.

En GTE Pro, la Ferrari n°51 pilotée par Giancarlo Fisichella a creusé l'écart sur la Chevrolet Corvette n°64 d'Oliver Gavin, alors qu'en GTE Am, Pedro Lamy conserve l'avantage avec l'Aston Martin n°98.

 
 
 
 
Article suivant
H+15 - Duel à distance entre Bamber et Tréluyer

Article précédent

H+15 - Duel à distance entre Bamber et Tréluyer

Article suivant

H+17 - Un safety car qui coûte cher à Audi?

H+17 - Un safety car qui coûte cher à Audi?