Hülkenberg - "C'est Audi qu'il faut battre"

B.D., B.V., Le Mans - C'est au volant de la compétitive Porsche 919 que Nico Hülkenberg s'apprête à disputer ses premières 24 Heures du Mans. Motorsport.com est allé à la rencontre du pilote F1, dont l'équipage s'est classé 3e des qualifications.

Nico, comment se sont passées les qualifications d'hier pour vous?

La séance d'hier, ça allait. De façon générale, hier, nous avons eu une journée troublée avec des problèmes en essais libres. Nous avons pu en résoudre la plupart pour les qualifications, mais nous avons pris la piste avec un peu de retard, et par conséquent, nous avons manqué la fenêtre du premier tour, celle où il y a le moins de trafic. Ce n'était pas parfait, mais je pense que c'était une journée correcte. Au final, nous sommes bien remontés en qualifications.

Pour l'instant, nous sommes troisièmes au classement des qualifications. Aujourd'hui, la pluie a l'air très probable dans l'après-midi et toute la nuit, donc il y a de bonnes chances que nous n'allions pas plus vite, mais c'est ainsi. Même troisième, les qualifications au Mans ne sont pas le plus important, comme nous le savons, donc je pense que tout va bien jusqu'à présent.

Vous n'êtes donc pas parvenu à prendre la piste dans les premières minutes. Est-ce à cause de cela que vous êtes à trois secondes du meilleur temps?

Oui, nous avons eu un problème. Ils ont dû réparer quelque chose sur la voiture, c'était lié à la transmission, cela nous a un peu retardés.

Comment allez-vous aborder les prochaines séances qualificatives, tout d'abord si elles sont disputées sur le sec, puis s'il pleut?

S'il pleut, nous n'avons pas besoin de trop attaquer. On ne veut pas prendre de risque, il faut que la voiture reste en un morceau évidemment. Il faut aussi s'assurer de limiter le kilométrage de toutes les pièces. Si c'est sec, nous allons évidemment essayer d'améliorer notre chrono.

Êtes-vous enthousiaste à l'idée de courir ici sous la pluie?

J'ai couru sous la pluie lors de la Journée Test, mais sous la pluie, c'est toujours un peu plus délicat. La fenêtre d'adhérence est plus petite, surtout avec le trafic, ce n'est pas facile. Mais j'adore la pluie, cela ne me dérangerait pas. Il faut prendre les choses comme elles viennent, quoi qu'il arrive.

Au sujet du départ, si vous êtes troisièmes sur la grille derrière les deux autres Porsche, allez-vous attaquer ou bien couvrir Audi?

Ni l'un, ni l'autre. Nous allons faire notre propre course! Les trois voitures veulent bien faire, mais c'est une course de vingt-quatre heures, je pense qu'il faut le comprendre. Bien sûr, nous ne voulons pas nous laisser distancer, mais il faut gérer les relais, les pneus et être intelligent. Pour le moment, il s'agit simplement de prendre le départ de la course, voir comment cela se passe et prendre un bon rythme et se tenir à l'écart des problèmes. C'est aussi simple que ça.

Serez-vous vraiment plus rapides qu'Audi en course?

Je pense qu'Audi est très fort, et ils ont l'avantage d'avoir beaucoup d'expérience. Ils font cela depuis quinze ans. Nous restons relativement jeunes, c'est seulement la deuxième année depuis notre retour. Ils ont l'air d'être favoris, ce sont probablement eux qu'il faut battre. Nous avons vu hier que nous avions un bon rythme, je ne pense pas que nous devions nous cacher. Ils sont forts, c'est sûr, et nous devons faire du très bon travail pour être capables de les battre.

Propos recueillis par Basile Davoine et Benjamin Vinel

A propos de cet article
Séries 24 heures du Mans
Événement 24 heures du Mans
Circuit Le Mans
Pilotes Nico Hülkenberg
Équipes Porsche Team
Type d'article Interview
Tags audi, course, exclusif, hulkenberg, interview, porsche, qualifications