Ils revivent au Mans : Marc Gené

Fortement soutenu par la compagnie de téléphonie espagnole Telefonica, Marc Gené débarque en F1 au sein de la Scuderia Minardi à l'aube de la saison 1999

Fortement soutenu par la compagnie de téléphonie espagnole Telefonica, Marc Gené débarque en F1 au sein de la Scuderia Minardi à l'aube de la saison 1999. Après avoir rapidement pris l'ascendant sur son équipier Luca Badoer, il fait preuve d'une impressionnante régularité et s'offre le luxe de marquer le point de la sixième place à l'occasion du Grand Prix d'Europe. Rares ont été les pilotes à marquer des points avec la petite Scuderia, et cet exploit lui vaudra une reconduction de son contrat pour une saison supplémentaire. Si sa monoplace ne lui permet pas d'inscrire de nouveaux points à son compteur, il est néanmoins repéré par l'écurie Williams-BMW, qui souhaite le recruter en temps que pilote essayeur dès 2001. L'Espagnol débarque ainsi à Grove et se voit même offrir une chance inespérée de faire ses preuves en course lors du Grand Prix d'Italie 2003, où il remplace Ralf Schumacher, indisponible. Auteur d'une course solide qu'il termine à la cinquième place, il doit néanmoins se contenter de son poste d'essayeur pour le reste de la saison. En 2004, suite à une nouvelle indisponibilité de Schumacher, il se voit offrir une seconde chance mais, faute de résultats satisfaisants, ne participe qu'à deux Grands Prix avant d'être remplacé par Antonio Pizzonia. A la fin de l'année 2004, il quitte Williams-BMW pour rejoindre la Scuderia Ferrari, où il occupe le même poste de pilote essayeur. Il ne sera plus jamais au volant d'une Formule 1 à l'occasion d'un Grand Prix... Mais le second souffle de sa carrière sportive débute en 2007, lorsqu'il décide de s'engager en championnat Le Mans Series avec Peugeot Sport. Sans conteste, c'est bien en Endurance que Marc Gené va faire ses preuves. A l'occasion des 1000km de Spa-Francorchamps, il s'impose alors que la Peugeot 908 n'en est qu'à sa toute première course. La chance ne lui sourit en revanche pas en juin 2007 puisque son équipage (avec Jacques Villeneuve et Nicolas Minassian) est contraint à l'abandon pour sa première édition des 24 Heures du Mans. En 2008, Peugeot Sport tient à mettre un terme à l'ultra-domination de son rival Audi Sport, vainqueur de toutes les éditions depuis l'an 2000 (exception faite de 2003, mais Bentley fait également parti du groupe Volkswagen AG). L'équipage Gené-Minassian-Villeneuve termine dans le même tour que l'Audi R10 des vainqueurs, mais doit se contenter de la seconde place. Encore raté pour Peugeot, qui n'en démord pas. L'année 2009 sera la bonne. Cette fois-ci épaulé par le duo David Brabham - Alexander Wurz, Gené offre à Peugeot sa première victoire au Mans depuis 1993. Il devient ainsi le premier Espagnol à s'imposer lors des 24 Heures du Mans : “Le moment le plus fort, ce fut le dernier tour que j’ai eu la chance d’effectuer. Tous ces drapeaux jaunes agités, les spectateurs, on entend les cris, les applaudissements : tu sais que tu as gagné avant de gagner ! J’ai pleuré dans la voiture.” La suite sera en revanche moins glorieuse... Car en 2010, alors que les trois Peugeot 908 occupent les trois premières places de la course, les soucis mécaniques ne vont plus lâcher la marque au Lion. Durant cette édition, toutes les voitures officielles Peugeot Sport seront contraintes à l'abandon, laissant Audi signer un triplé. En 2011, la Peugeot 908 est plus fiable (quatre d'entre-elles terminent aux cinq premières places), mais Gené doit se contenter de la quatrième place avec son équipage Wurz-Davidson. Suite à ce nouvel échec, Peugeot se retire et l'ex-pilote de Formule 1 se retrouve sans volant. Tout du moins, jusqu'à ce qu'il soit contacté par Audi Sport au début du moins de juin. Une aubaine pour lui. En effet, il remplace au pied levé Timo Bernhard, toujours convalescent suite à un accident survenu lors des 12 Heures de Sebring. Nouveau venu dans la famille Audi Sport, Gené a une nouvelle fois l'occasion de briller en LMP1. Associé à Romain Dumas et Loïc Duval, l'Espagnol remporte les 6H de Spa-Francorchamps et achève les 24 Heures du Mans 2012 à la cinquième place. Aujourd'hui âgé de 39 ans, Gené s'apprête à prendre part pour la septième fois aux 24 Heures du Mans. Avec ses équipiers Olivier Jarvis et Lucas Di Grassi, le pilote Audi espère remporter une deuxième victoire sur cette épreuve mythique après avoir signé une troisième place aux 6H de Spa-Francorchamps. L'Espagnol est cependant conscient que la tâche sera rude puisque cette édition 2013 compte pas moins de neuf autres anciens vainqueurs.
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries 24 heures du Mans
Pilotes Ralf Schumacher , Antonio Pizzonia , Luca Badoer , Jacques Villeneuve , David Brabham , Nicolas Minassian , Marc Gene , Alexander Wurz , Timo Bernhard , Romain Dumas , Loïc Duval
Équipes Williams
Type d'article Actualités