Magnussen père et fils au Mans, ça s'annonce compliqué

Il paraît peu probable que Jan et Kevin Magnussen parviennent à participer aux 24 Heures du Mans ensemble à l'avenir.

Magnussen père et fils au Mans, ça s'annonce compliqué

Les 24 Heures du Mans, une histoire de famille ? Le légendaire double tour d'horloge sarthois a régulièrement été abordé par des équipages incluant père et fils. L'on se rappelle évidemment Louis et Jean-Louis Rosier, vainqueurs en 1950 – la légende raconte que Jean-Louis n'a fait que trois tours lors de la course – mais aussi Mario Andretti, qui a participé plusieurs fois avec son fils Michael et même une fois avec son neveu John, sans oublier Nigel Mansell, présent au départ en 2010 avec ses enfants Leo et Greg.

Kevin Magnussen et Jan Magnussen pourraient-ils être les prochains ? Le Danois de 47 ans est un habitué du Mans, lui qui y court tous les ans sans exception depuis 1999 et s'est imposé dans sa catégorie à quatre reprises avec Corvette, dont il a été pilote d'usine de 2004 à 2019. Dans cette période, il y a eu des opportunités pour son fils Kevin, mais ce dernier était trop pris par la Formule 1, championnat qu'il vient d'être contraint de quitter. Mais Jan n'est plus chez Corvette, et la réglementation complique la situation…

Lire aussi :

"Nous avons toujours voulu le faire, mais je pense que c'est devenu plus difficile maintenant que mon père n'est plus pilote d'usine", estime Kevin Magnussen, qui va participer à l'IMSA avec Chip Ganassi Racing en 2021. "Quand il était pilote Corvette, il y avait des opportunités de le faire, car Corvette m'aurait placé dans la voiture pour Le Mans. C'est devenu impossible au niveau de la logistique et de l'emploi du temps, parce qu'il faut se préparer. Et c'est difficile pour Corvette de mettre dans la voiture au Mans un pilote qui n'est pas le même que pour les autres grandes courses de l'année."

"Maintenant qu'il n'est pas pilote d'usine, nous devons le faire dans une LMP2 ou une GTE Am, ce qui est difficile, car nous sommes deux pilotes platinum. Je ne sais pas si nous pouvons le faire. Maintenant, je vais courir et essayer de trouver de bons baquets, je l'espère dans des écuries d'usine à l'avenir. Ce pourrait être compliqué avec mon père, mais nous allons toujours garder un œil là-dessus."

La porte du GTE Am est effectivement fermée, puisque dans cette catégorie, chaque équipage doit comprendre au moins un pilote catégorisé bronze et un autre bronze ou argent. En LMP2 cependant, malgré l'imbroglio récent, il suffit d'un pilote amateur (argent ou bronze), et les Magnussen pourraient donc encore trouver une solution pour s'y engager.

Propos recueillis par Luke Smith

partages
commentaires

Related video

Richard Mille rejoint le WEC avec son équipage féminin

Article précédent

Richard Mille rejoint le WEC avec son équipage féminin

Article suivant

Le WEC dévoile un plateau de 33 concurrents, ByKolles absent

Le WEC dévoile un plateau de 33 concurrents, ByKolles absent
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 Heures du Mans , WEC
Pilotes Kevin Magnussen , Jan Magnussen
Auteur Benjamin Vinel