24 Heures du Mans 24 Heures du Mans

Pour Kobayashi, l'ACO ne voulait pas que l'Alpine LMP1 gagne au Mans

Kamui Kobayashi estime que l'ACO a délibérément pénalisé Alpine aux 24 Heures du Mans via la BoP pour ne pas prendre le risque d'une victoire finale échappant aux Hypercars.

#36 Alpine Elf Team Alpine A480 - Gibson LMP1 - Andre Negrao, Nicolas Lapierre, Matthieu Vaxiviere

Kamui Kobayashi estime que les organisateurs des 24 Heures du Mans ont voulu limiter les chances d'Alpine de s'imposer lors de la 90e édition en imposant une BoP plus restrictive. Un choix que le Japonais comprend, alors que l'équipe française aligne avec une dérogation un prototype LMP1 aux performances bridées pour assurer une équivalence avec les Hypercars.

On ne saura pas quel résultat pouvait viser Alpine à la régulière puisque la course de Nicolas Lapierre, Matthieu Vaxiviere et André Negrão a été perturbée par deux problèmes techniques puis par une sortie de piste. Néanmoins, la BoP de l'A480 a été ajustée à plusieurs reprises durant la semaine mancelle, une première fois en sa faveur avant l'Hyperpole puis une deuxième fois, de manière plus surprenante, la veille de la course en lui imposant des performances moins élevées qu'avant la Journée Test.

Lors de l'Hyperpole, Nicolas Lapierre avait signé un chrono assez proche des Toyota, plaçant l'Alpine en troisième position, ce qui a sans aucun doute entraîné la correction de la BoP, qui a réduit la puissance mais aussi l'énergie allouée pour chaque relais.

Avant le départ de la course, Kamui Kobayashi était convaincu qu'Alpine avait bluffé durant la semaine, ce qu'a pourtant toujours nié l'équipe tricolore. "D'après nos simulations, ils étaient censés être plus rapides d'environ une seconde [après l'ajustement en milieu de semaine], mais ils étaient 2"6 plus rapides. Ils nous prenaient pour des imbéciles", déplorait le pilote et team principal de Toyota, tandis que Pascal Vasselon parlait d'une performance "pas cohérente" chez Alpine.

La suite, on la connaît. Toyota a dominé les 24 Heures du Mans malgré une belle résistance de Glickenhaus dans les premières heures, et l'équipage de la #8 s'est imposé avec Sébastien Buemi, Brendon Hartley et Ryo Hirakawa. Présent sur la manche de Sugo en Super Formula le week-end dernier, Kamui Kobayashi est revenu avec plus de recul sur cette saga de la BoP et en a tiré ses propres conclusions.

"Je pense que l'ACO essaie toujours d'être juste", a-t-il souligné. "Mais l'Alpine est basée sur l'ancienne catégorie LMP1 et, bien qu'ils ne l'admettent pas, je pense qu'ils ont pris conscience que ce n'était pas une bonne chose si cette voiture gagnait les 24 Heures du Mans. Je pense que c'est la raison pour laquelle ils ont infligé à l'Alpine une réduction de BoP plus importante que nécessaire. Même sans ce changement, Toyota était encore en bonne position pour se battre. Mais si l'Alpine est plus rapide que la Glickenhaus, c'est dur pour les constructeurs qui sont venus avec une nouvelle voiture."

"Ce n'est pas la question de Toyota et Alpine, il s'agit des constructeurs qui s'engagent en Hypercar. S'ils développent une Hypercar et qu'une ancienne voiture est plus rapide, ce n'est pas le bon endroit où être. Je pense que c'est pour cela qu'ils ont décidé de cette BoP, et je pense qu'ils ont fait le bon choix."

Le prochain constructeur à rejoindre le WEC sera Peugeot, dès le mois prochain à Monza, ce qui impliquera d'ajuster la BoP entre quatre autos différentes à partir de cette manche.

Propos recueillis par Jamie Klein

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation
Article précédent Au Mans, Nakajima va piloter la Toyota de papa !
Article suivant Ogier confirme définitivement la fin de sa saison en WEC

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse